De nombreux créateurs envisagent la création d’un gîte, on parle aussi de meublé de tourisme ou location saisonnière ou meublé touristique, pour compléter le revenu des chambres d’hôtes.

Ce peut être un projet en lui même, on achète ou on aménage un bien pour le mettre en location de courte durée pour des touristes ou locataires en tout genre qui n’y élisent pas domicile.
Ce peut être aussi un projet complémentaire à la chambre d’hôtes. La limitation à cinq chambres d’hôtes et 15 personnes accueillies n’exclut pas la création d’un autre hébergement distinct sur la même propriété. Les propriétaires y voient une façon d’utiliser une dépendance sans usage mais aussi d’augmenter les revenus des chambres d’hôtes et ou de toucher un autre type de clientèle.

Projet à part entière ou complémentaire, il ne faut pas confondre les deux formules d’hébergement alors que les fonctionnements diffèrent fortement et que les attentes des clients sont très différentes.

Le gîte ou meublé de tourisme diffère de la chambre d’hôtes

La chambre d’hôtes est un accueil chez l’habitant, dans sa maison ou une dépendance proche. Le gîte est une location meublée saisonnière dont le locataire a la jouissance.
Dans le cas de la chambre d’hôtes, le visiteur a accès aux pièces communes, vit avec d’autres hôtes – quand il y a plusieurs chambres – ainsi qu’avec la famille du loueur et doit respecter quelques règles de vie en commun, horaires de petit déjeuner ou de table d’hôtes, accès…
Dans le cas du gîte, le locataire est indépendant et organise sa journée totalement comme il l’entend. Il dispose nécessairement de la clé de son logement et fait « ce qu’il veut » dans le gîte et il a forcément un coin cuisine pour préparer ses repas. Il peut être un peu bruyant, avoir des horaires décalés… Il est chez lui le temps du contrat.

Créer un gîte ou meublé de tourisme

Alors que la chambre d’hôtes est associée à des rencontres et des échanges, le séjour en gîte signifie plutôt autonomie et retrouvailles en famille. Les contacts avec le loueur sont souvent limités, parfois uniquement à l’arrivée et au départ une semaine plus tard. Beaucoup de locataires ne s’attendent pas à trouver les loueurs sur place, étant habitués à traiter avec un mandataire, une agence immobilière ou un voisin. Certains pourront même être surpris de trouver le loueur sur place. Et ils doivent savoir que leur meublé de tourisme s’intègre dans une propriété, qu’ils croiseront d’autres hôtes, que la piscine est partagée si c’est le cas.

Lorsque qu’un porteur de projet se lance dans l’ouverture d’un gîte – ou d’un meublé de tourisme, il y a tout d’abord la question des travaux, sujets qui polarisent souvent les créateurs alors qu’ils devraient d’abord s’intéresser à la clientèle qu’ils souhaitent y voir venir et aux formules qu’ils vont proposer car les aménagements peuvent en dépendre. En effet, on peut envisager un gîte traditionnel avec uniquement des locations à la semaine, du samedi au samedi, on peut proposer les locations plus courtes, sur les week-ends ou en mid-week, on peut inclure des services complémentaires, fournir systématiquement les draps, faire le ménage en cours de séjour, proposer le petit déjeuner…

Il ne faut pas hésiter à innover. Les formules locatives originales ont du succès. Elles correspondent à des tendances de fond, comme le raccourcissement des durées de séjour et la recherche de formules clés en mains. Pour ceux qui ont encore des doutes, il suffit de regarder le succès de certains grands centres de vacances qui proposent maintenant des cottages en location et qui déclarent des taux d’occupation de 80% à l’année.

 

Pour les porteurs de projet qui envisagent à la fois la création de gîtes et de chambres d’hôtes sur le même lieu, il convient de réfléchir à ces deux projets bien distinctement, car les visiteurs ne seront pas les mêmes et leurs attentes non plus.

Pour mettre tous les atouts de votre côté, retrouvez-nous dans nos formations. Dans les deux jours pour ouvrir ses chambres d’hôtes, nous parlons aussi de la création de gîte. Pour ceux qui ont un projet de création de gîte ou meublé de tourisme, nous proposons un stage de formation d’une journée dédiée au meublé de tourisme ou gîte. Découvrez les programmes sur le site d’Accueillir Magazine.