Gîtes et chambres d’hôtes, est-ce compatible sur la même propriété ?

Tout d’abord, pour lever toute ambiguïté éventuelle, c’est possible sur le plan réglementaire d’avoir sur la même propriété gîte et chambres d’hôtes. Ceci évacué, ma réflexion porte sur la compatibilité entre clients de gîtes et clients de chambres d’hôtes. Les mêmes ? Pas faux, on peut parfois louer un gîte, parfois aller en chambre d’hôtes.

Gîtes et chambres d’hôtes, pas les mêmes attentes

Nous sommes tous à un moment clients des uns et des autres, mais ce n’est pas forcément le même type de vacances. En gîte ou meublé de tourisme, on est chez soi le temps de la location, souvent en famille, voire à plusieurs familles, on peut avoir tendance à se simplifier la vie, cuisine simple, tenue décontractée, enfants en vacances qu’on n’a pas envie de faire taire toutes les cinq minutes. D’un autre côté, en chambres d’hôtes, on va chez quelqu’un, on va faire un effort pour s’habiller, éviter le bruit, être en amoureux et si on est en famille on va faire un effort pour calmer les enfants. Donc question, ces différentes vacances sont-elles compatibles ?

Que diriez-vous d’avoir dans la cour sous vos fenêtres, pendant que vous servez une table d’hôtes un peu sophistiquée, les clients des gîtes, décontractés en train de manger en short, une salade avec transistor ?
Que diriez-vous d’avoir dans la piscine la famille en gîte, avec le paquet de gâteaux et le pique-nique, fermement installée pour la journée, avec les jouets semés tout autour, alors que vous servez le petit déjeuner élaboré des chambres d’hôtes à des couples d’amoureux qui ont envie d’émerger en douceur ?

Penser circulation des hôtes et aménagements sur la propriété

On peut avoir sur la même propriété gîtes et chambres d’hôtes, mais attention, cela demande à penser les aménagements.

C’est un peu schématique, mais il faut penser l’organisation des lieux de la maison d’hôtes, pour qu’à certains moments stratégiques de la journée, des personnes, aux attentes et styles de vie différents, aient chacune leur espace de vie.

En fait, je reviens d’une maison d’hôtes qui est en train de transformer son gîte en une nouvelle chambre d’hôtes. La maison forme trois côtés d’un rectangle et le gîte et les chambres d’hôtes existantes donnent sur une cour intérieure. Imaginez, les locataires du gîte, simplement habillés en train de manger leur salade composée d’un côté de la cour, pendant que les clients des chambres d’hôtes, qui ont fait un effort vestimentaire, dînent à la table d’hôtes assez sophistiquée. Difficilement conciliable !
Et pour cela, il faut que l’aménagement et la disposition des lieux s’y prête un minimum, si on est à la recherche d’un bien à acheter pour en faire gîtes et chambres d’hôtes, c’est une des questions que je poserai, parce qu’on peut toujours faire pousser une haie mais difficilement déplacer une aile d’un bâtiment.

Ceci dit, pas mal de maisons d’hôtes proposent les deux formules et c’est parfaitement compatible. A condition, de mon point de vue, d’avoir une séparation bien marquée sur la propriété.

 

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

14 réflexions au sujet de « Gîtes et chambres d’hôtes, est-ce compatible sur la même propriété ? »

  1. Bonjour Hantaou,
    Chambres d’hôtes, c’est 15 personnes accueillies maximum.
    Tout dépend pour le reste des hébergements auxquels vous pensez, de la répartition des clients sur la propriété, des bâtiments différents et de leur éloignement les uns les autres, de la gestion du site, des services proposés… Cela s’apprécie au cas par cas.
    Caroline

  2. bonjour

    je souhaiterais savoir si on héberge plusieurs activités sur le même site (chambres d’hôtes, gites et cabanes) le nombre de personne est le cumul maximum de chaque accueil ?

    merci pour votre réponse

  3. Bonjour Jean Dominique,
    Vous pouvez exploiter des hébergements touristiques sous différents statuts juridiques. Vous pouvez le faire en nom propre ou choisir de créer une société – SAS, SARL… – pour gérer l’ensemble de l’activité. Lorsque les activités sont distinctes les unes des autres, il est possible d’exploiter les unes sous un statut juridique et les autres sous un autre, par exemple des locations nues en nom propre et des chambres d’hôtes et des gîtes via une société. Il faut également prendre en compte les questions fiscales et sociales car les locations nues, les locations meublées et les chambres d’hôtes obéissent à des règles différentes en matière d’imposition sur le revenu, de TVA et de cotisations sociales. Pour prendre votre décision, il faut chiffrer les travaux ainsi que les revenus attendus.
    Le choix d’un statut juridique est très important Nous avons écrit un cahier pratique Panorama des solutions juridiques et fiscales qui liste les schémas possibles.

  4. Bonjour, nous sommes sur le point d’acquérir notre résidence principale qui comprend:
    Composition du produit
    Une résidence principale comprenant :
    – 5 chambres d’hôtes 16 m² avec WC indépendant et Salle de Bain
    – 2 Cuisines
    1 salon 40 m² 1 salle à manger 70 m² 1 salle à manger 20 m²
    – 2 vérandas
    – 1 suite parentale POUR NOUS
    – 1 espace détente zen 70 m² destiné sauna balnéo Yoga
    – 1 piscine 1 terrain de tennis 1 pétanque
    – 2 ha herbage
    1 maison habitation louée nue actuellement
    2 Garages indépendants transformables en appartement ou gîtes avec entrée indépendante et jardin privatif….
    Y-a-t’il un seul statut juridique pour exploiter tout ceci ?
    5 chambres d’hôtes 3 personnes + 2 Gites 5 personnes + 1 maison louée
    Merci de votre réponse
    Cdt
    JD

  5. bonjour Cheminat
    Sur le plan réglementaire, rien n’interdit de faire gîte une partie de l’année et chambre d’hôtes à d’autres périodes. Ceci étant, les deux activités obéissent à des règles juridiques, fiscales et sociales différentes. A titre d’exemple, l’activité de chambres d’hôtes est assujettie à la TVA alors que celle de gîte ne l’est normalement pas. Il y a d’autres points à étudier : classement en étoiles, immatriculation au RCS, taxation du revenu, cotisations sociales… Il faut donc bien réfléchir aux questions juridiques et fiscales avant de vous lancer dans cette double activité.

  6. Bonjour,
    J’ai beau chercher sur internet je ne trouve pas la réponse à ma question et vous semblez largement maîtriser le sujet. D’ailleurs bravo pour votre blog, il est très complet!
    Voilà ma question: Nous envisageons d’ouvrir une maison d’hôtes dans une propriété familiale et nous voudrions savoir s’il est possible de cumuler chambres d’hôtes et gîtes? Nous avons des demandes de gîte l’été et serait-il donc possible de louer les chambres d’hôtes en gîte ponctuellement dans l’année en laissant aux loueurs la jouissance de la totalité de la maison s’ils ne dépassent bien sûr pas les 15 personnes?
    Je ne sais pas si ma question est claire…mais j’espère que oui!!
    Merci d’avance si vous avez la réponse à ma question et sinon merci quand même et bonne continuation!

  7. Bonjour Retureau,
    Le terme de gîte est très général. Il existe des gîtes d’étape qui sont par essence partagés par des clients sans lien les uns avec les autres, par exemple le long de chemins de randonnée, ou des gîtes déclarés en tant que meublés de tourisme. Dans ce cas, il ne peut pas y avoir de partage, le locataire doit avoir l’usage exclusif du logement.

  8. Bonjour,
    J’aimerais savoir si dans un gîte on peut recevoir plusieurs clients différents à la fois ?
    Par exemple un couple seul et une famille de 4-5 membres.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Ce site est vraiment très complet et appréciable !

  9. Bonjour
    Il faudrait vérifier que le meublé de tourisme est bien indépendant et donc qu’il peut être classé meublé de tourisme, ou labellisé bien qu’il y ait le risque que certaines chartes refusent ce type d’aménagement, sinon, ce sera une location meublée. Autre risque, c’est la commission ERP (établissement recevant du public), qui pourra à un moment comptabiliser la capacité des chambres d’hôtes et celle du meublé et considérer que vous dépassez 15 personnes et que vous êtes ERP avec les contraintes de travaux incendie et handicap qui peuvent être très lourdes, ça n’est pas garanti, mais chaque département a un peu ses usages et interprétations dans le domaine. En revanche, vous pouvez ouvrir votre cinquième chambre d’hôtes sans faire de travaux spécifiques tant que vous accueillez jusqu’à 15 personnes maximum dans la maison.

  10. bonjour,
    j’ai actuellement 2 chambres d’hôtes dans notre maison d’habitation en ville. Nous venons de visiter un bien immobilier, type petit château. Nous vendrions notre maison, et achèterions ce bien : je voudrais y faire 4 chambres d’hôtes,(la 5ème n’est pas possible car elle devrait être avec accès handicapé, ce qui ne peut pas être le cas dans cette maison à étages)et un petit appart de 2 à 4 personnes, avec un accès indépendant mais dans la même bâtisse. je suis d’accord avec le fait qu’il faut bien séparer les choses, mais j’ai un problème concernant la capacité légale totale d’accueil…(mes chambres d’hôtes accueilleraient un maximum de 14 pers, et l’appartement 2 à 4 pers)
    Est ce légalement possible?
    Merci pour votre réponse.
    ps : ce blog très intéressant.

  11. Bonjour Richard,
    je suis d’accord, il y a pas mal de gens qui ne font pas trop la différence entre gîte et chambres d’hôtes et j’ajouterai que même parfois, ils confondent hôtels et chambres d’hôtes. Maintenant, le cas que vous décrivez n’est pas non plus très fréquent et je défendrai là une de mes convictions profondes : c’est l’information au consommateur qui est primordiale, la clé de tout. Si la personne qui reçoit en chambres d’hôtes et y vit au quotidien, accepte de louer ponctuellement sa maison entièrement, pourquoi pas. Charge à elle de très clairement expliquer la différence pour que le consommateur pas forcément averti, soit bien informé de ce qu’il réserve.

  12. Les gens ne font pas toujours la différence entre un gîte et des chambres d’hôtes. J’ai vu que des maisons d’hôtes proposent parfois de louer l’ensemble des chambres d’hôtes comme si c’était un gîte. Ne risque t’on pas d’entretenir de la confusion et avoir des soucis avec les clients ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.