Nous entrons dans une ère de post-consommation

La chambre d’hôtes est extrêmement moderne si on réfléchit aux modes de consommation de notre société. Dans les années cinquante, est né le désir de consommer, on s’équipe en électroménager, on achète une voiture. On passe d’années de privation à l’envie de vivre, la croissance est là. Ensuite, boom, choc pétrolier, apparition du chômage, on est équipé, on pratique la consommation-plaisir, la consommation-passion, on aime les marques, on aime posséder. Enfin, troisième phase en route aujourd’hui, posséder ne permet plus d’exister, consommer pour consommer n’apporte plus rien, on veut « consommer-penser » nécessaire, écolo, éthique, bien-être… Et votre projet de création de chambre d’hôtes dans tout cela ?

Et bien, il s’inscrit parfaitement dans cette réflexion. Nous aurons tous envie de voyager ou du moins de partir ailleurs. Mais face aux mégalopoles du tourisme, aux clubs de vacances ou hôtels avec des centaines de chambres, au bétonnage de côtes pour faire du tourisme à la chaîne, au produit à la chaîne, stéréotypé, sans surprise, nous voulons de plus en plus de l’humain, du bien-être, des attentions. La chambre d’hôtes a de beaux jours devant elle, puisque ce qu’elle propose est justement unique et repose sur l’humain et la qualité de l’accueil.

Mais encore faut-il que le propriétaire sache mettre en avant ces atouts, ce qui fait sa différence. Et malheureusement, il y bien peu de sites internet de maisons d’hôtes qui en parlent, elles parlent du côté pratique, montrent les photos des chambres, parfait mais pas suffisant. Si j’étais en train de créer ma chambre d’hôtes, je démarrerai mon site dès maintenant et je raconterai mon projet de vie. Parce qu’on en revient toujours au même, on ne vient pas chez vous pour dormir, mais pour vivre, pour avoir des émotions, pour se créer des souvenirs.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

24 réflexions au sujet de « Nous entrons dans une ère de post-consommation »

  1. Ce qui est important en fait, c’est de prévoir tous les aspects pour préserver vos enfants, un contrat juridique doit prévoir tous les coups durs. Vous me dites que la propriétaire actuel veut passer la main, en cas de location-gérance, elle resterait propriétaire des murs. Que se passerait-il en cas de décès ou si elle veut vendre les murs ? Quant aux aides, quand il y en a, elles dépendent du département ou de la région, il faut regarder ce qui existe localement et les conditions d’octroi, parfois c’est pour la création, parfois pour la réhabilitation ou la montée en gamme.

  2. Caroline
    Je voudrais savoir ne vaut il pas mieux la gérance libre et si oui mes enfants ont ils droit a des aides?

  3. Bonjour
    Ma fille avec son compagnon font actuellement les saisons dans la restauration une amie de ma soeur a des chambres d’hotes cette personne a 75 ans et aimerais mettre ses chambres d’hotes en gérance pouvez vous me dire que faut il faire pour etre gerant? et les demarches a suivre.
    Avec mes remerciements.
    Danielle

  4. Bonjour
    non, pour faire chambres d’hôtes, vous n’êtes pas obligé d’être propriétaire de la maison, vous pouvez aussi être locataire, en revanche vous devez habiter sur place et accueillir vos hôtes. Attention toutefois, vous devez avoir l’accord du propriétaire car cela pourrait s’apparenter à de la sous-location souvent interdite dans les baux d’habitation. Attention aussi à protéger votre activité. Je veux dire par là que si vous créez des chambres d’hôtes dans une maison et que c’est votre activité professionnelle, il ne faut pas que vous perdiez à la fois maison et travail si le propriétaire décide de reprendre son bien, il faut peut-être dans ce cas envisager un bail de nature commerciale. Pour plus d’informations, je vous renvoie à ce billet Etre locataire pour créer ses chambres d’hôtes
    Caroline

  5. Bonjour
    en chambres d’hôtes c’est l’habitant qui accueille. Il peut être propriétaire ou locataire, mais dans ce cas il doit avoir l’autorisation du propriétaire du bien car celui-ci pourrait considérer vos chambres d’hôtes comme de la sous-location et beaucoup de baux refusent cette option.

  6. Bonjour,faut.il etre absolument propriètaire de la maison qu’on pense destiner à une activitè de chambre d’hotes?ou suffit.il d’avoir un contrat de location?Merci

  7. Bonjour
    à la lecture de votre description, vous aurez probablement le statut d’agriculteur avec activité de réception. Les aides dépendent des régions, de la dimension du projet, de la dimensions environnementale… Rapprochez-vous de la chambre d’agriculture du lieu où vous souhaitez vous installer, c’est la mieux placée pour vous conseiller.
    caroline

  8. j ai oublier de preciser que j ai deja un investisseur prive qui est pret a mettre dans le pojet mais moi ce qui m interesse c est de savoir y a t il des formations obligatoire et les aides que je peux obtenir
    merci

  9. bonjour
    j ai moi aussi un projet mais je n y connait rien, j aimerai acquerir une ferme pour y faire des grands jardin potager,( pour les jardins je m y connait c est pour le reste) entre la normandie et paris mais aussi y faire 3 soirees et journees a themes , paques, ST Samain connu sous le nom d halloween mais qui en fait, est une fete francaise disparu de france depuis plus de 400 ans et noel. mon probleme c est que je sais pas par ou commencer faut il que je fasse un stage, quel sont les aides qui me permettrait de demarrer vu que je n ai pas vraiment le credits necessaire pour demarrer, d autant plus qu actuellement je ne suis pas en france mais je vais etre rapatrier
    merci pour vos reponses
    brocq

  10. C’est bien la raison pour laquelle ce blog existe, de pousser ceux dont c’est le rêve à bien étudier leur projet et à ne pas voir que les côtés attractifs et positifs.

  11. Faut arrêter de faire rêver des parisiens ou des chômeurs avec les chambres d’hotes… Ce n’est pas un métier, on n’en vit pas.

    Deux catégories :
    catégorie réaliste : Vous possedez déjà une grande résidence dans un endroit touristique et souhaitez faire des chambres d’hôtes pour valoriser le bâtiment. Les benefs serviront a payer les travaux d’aménagement des gites et à entretenir la batisse en son entier. Si vous y passez du temps, êtes dans un endroit bien touristique, faites la cuisine, vendez des pots de confiot, avez un potager, des balades en chevaux… Vous pouvez même espérer retirer un « salaire » de qqs petites centaines d’euros. Bref un revenu d’appoint. Idéal pour « madame » (ou monsieur si vous êtes sexiste) qui tient le foyer et élève les enfants. Mais il faut un « vrai » revenu du conjoint pour joindre les 2 bouts.

    catégorie utopiste : Deux parisiens sans bcp de sous, achètent une ruine dans la campagne perdue du massif central, font faire les travaux par des artisans et abandonnent tout 2 leurs travail. Hormis les 8 semaines de juillet et d’aout, les gites sont vides et les nuits encaissés n’arrivent même pas a payer l’entretien de la maison. Ruine assurée en même pas 2 saisons.

  12. Un grand merci pour tout ces précieux renseignements , Je reviendrai vous tenir au courant de mes recherches ;;;Et merci encore

  13. Bon, cela nous laisse quelques semaines pour trouver des solutions, l’idéal serait que vous partiez là bas avec des rendez-vous pris.
    Etre propriétaire demande aujourd’hui, je le crains, un apport, les banquiers sont frileux et le tourisme rural n’est pas franchement leur tasse de thé. Mais pour modérer mes propos, je vous recommanderai bien de regarder du côté du crédit solidaire, je pense notamment à la NEF qui accompagne des projets de ce type.

    Autre idée, penser dans un premier temps une gérance. Il y a des campings à vendre et par camping, cela peut être des petits familiaux avec peu d’emplacements. Le propriétaire vu la conjoncture actuelle pourrait apprécier de passer la main avec une location-vente ou gérance avec promesse de vente au bout de quelques années, etc. Pour cela il y a des sites d’annonces comme Fusaq qui regroupe des offres de vente, en tout cas j’en vois passer, la CCI en a sûrement aussi.
    Autre piste la SAFER locale qui peut avoir des agriculteurs désireux de louer ou de louer/vendre des terrains.
    Je regarderai aussi du côté des gîtes d’étape ou de groupe pour voir s’il n’y a pas un poste libre qui vous permettrai de démarrer et de comprendre le terrain.

    Enfin, il faut absolument que vous compreniez le tourisme en Ariège, regardez le site du CDT (comité départemental du tourisme) pour voir qui sont les touristes, les coins qu’ils fréquentent et où vous installer ou ne pas vous installer car vous avez une finalité économique et donc l’emplacement est important.
    Contactez-les aussi, ils peuvent vous donner des pistes et vous dire s’il y a des opportunités départementales de subventions.
    Pour les subventions, il faut aussi regarder du côté de la Région, elle gère des subventions européennes, c’est ce qu’on appelle les FEADER dans le domaine du tourisme rural.

    Enfin dernière idée pour ce soir, regardez s’il concerne la partie de l’Ariège où vous voulez vous installer et contactez le PNR, parc naturel régional Pyrénées Ariégeoises qui je crois est en train de se créer, ils fédèrent parfois des hébergements touristiques présents sur leur territoire.

    Bon cela devrait vous occuper un peu plus avant. Si vous voulez, contactez-moi en direct.
    Caroline

  14. bonjour Caroline ,
    Pour répondre a votre question j’ai une amie qui habite en Ariège donc d’ici Juillet je vais déscendre afin d’y faire diverses démarche .(emploi , logement , école )
    Je n’ai pas d’apport mais je suis prête à faire tout ce qu’il faut pour y arriver ; demandes auprès des Mairies et autres …( j’aimerai ëtre propriétaie d’une ferme à rénover avec du terrain afin d’y installer les roulottes d’hötes , mais s’il est possible de s’arranger ,j’examine toutes propositions )
    Et pour terminer dans un village aux allentours de St Gaudens , Castillon-en-couserans , Couflens ,ect …
    Merci encore

  15. Bonjour
    vous ne nous en dites pas assez. Le point le plus important avant de commencer toute réflexion, avez-vous déjà un point de chute, une maison qui a des capacités d’accueil, terrain, etc. ou cherchez-vous et si oui en location, en achat. Et dans tous les cas, quel coin de l’Ariège ?

  16. bonjour à tous
    actuellement j’habite en alsace mais pour le mois de juillet je déménage en ariège
    moi bientot au chomage mais issue de l’hotelerie restauration , mon homme meunuisier de métier mais en interim et notre fille de 10 ans
    j’aimerai trouvé une ferme à rénover avec du terrain pour y faire des roulottes d’hotes et y avoir des chevaux pour ballades
    avez vous des conseils pour concrétiser mon reve et projet
    merci d’avance cendy

  17. Bonjour
    gîte, gîte d’étape, gîte de groupe, auberge, chambres d’hôtes, tous ces projets ont bien sûr des points communs : se faire connaître, quels prix fixés, comment les aménager, etc.
    Mais les réglementations ne sont pas forcément les mêmes, je pense surtout à celles concernant les ERP, établissement recevant du public, qui peut conditionner des travaux lourds, votre statut juridique peut dépendre aussi de vos choix..
    Il est difficile de vous aider sans plus de précision, département, importance du bien, nombre de chambres…

    Le CDT, comité départemental du tourisme et la CCI doivent pouvoir vous conseiller.
    On peut continuer cette conversation sur le blog pour que d’autres propriétaires vous donnent un coup de main, sinon, écrivez moi en direct
    Caroline

  18. bonjour,
    je suis a la recherche d’exemple de projet de création de gite
    Je suis RMIste et suite a un héritage de batiment en pierre et d’un peu de terrain
    je souhaite créer une petite ferme auberge,gite en autarcie
    je suis cuisinier de formation et j’ai beaucoup de mal a construir mon projet
    toutes informations et exemple me seraient d’une grande aide
    merci d’avance et au plaisir de vous lire

  19. Bonjour
    beaucoup de questions en un commentaire.
    Pour gérer des chambres d’hôtes, vous pouvez avoir tous les statuts existants, auto-entrepreneur, inscription au RCS (registre du commerce et des sociétés) ou création d’entreprise. Tous les montages juridiques existants, par exemple une SCI qui achète la maison et la loue à vous et votre société pour ouvrir des chambres d’hôtes.
    Les aides, ou subventions peuvent être de deux sortes, celles octroyées aux demandeurs d’emploi (formation, stage…)et celles directement liées à l’ouverture de chambres d’hôtes. Ces dernières subventions quand il y en a dépendent des départements et des régions. Elles peuvent être subordonnées à des cahiers des charges, comme de plus en plus, avoir une maison verte. Il faut de plus accepter d’être adhérent pendant dix ans d’un label de chambres d’hôtes.

  20. BONJOUR,J’AIMERAIS ACHETER UNE MAISON POUR FAIRE DES CHAMBRES D’HOTES .ETANT ACTUELLEMENT AU CHOMAGE QUEL DROIT ET AIDES PUIS JE AVOIR A QUI IL FAUT QUE JE M ADRESSE.
    PUIS JE FAIRE EN SARL?????
    CORDIALEMENT
    DELPHINE B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.