Etre locataire pour créer ses chambres d’hôtes

Depuis un an, j’ai de plus en plus souvent la question. De jeunes couples notamment aimeraient ouvrir des chambres d’hôtes chez eux, mais ils ne sont pas propriétaires de leur logement et ne peuvent pas se permettre l’achat d’une grande propriété. Est-ce possible ?

La réglementation chambres d’hôtes

C’est possible sur le plan de la réglementation, la loi ne dit pas qu’on doit être propriétaire de son logement pour ouvrir des chambres d’hôtes chez soi. Le décret chambres d’hôtes (Décret n° 2007-1173 du 3 août 2007 publié au Journal Officiel du 4 août 2007), précise bien que « L’accueil est assuré par l’habitant ». Cela n’impose donc pas qu’il s’agit du propriétaire du bien. Un locataire ou un occupant à titre gratuit peut donc ouvrir des chambres d’hôtes dans sa résidence, tant qu’il assure en personne l’accueil.

Ceci dit, il lui faudra l’autorisation du propriétaire, je dirai dans tous les cas, et a fortiori si le bail locatif interdit la sous-location. Ne parlons pas de l’éventuelle autorisation de travaux lourds et négociation sur la remise des loyers, si le locataire est amené à payer des travaux pour aménager ses chambres, travaux qui donneront probablement de la valeur au bien mais bon, négociation à bien réfléchir.

Au passage certains loueurs de chambres d’hôtes sont à la fois propriétaires en bien propre de leur maison ou par une SCI et locataire de leur bien par une SARL, EURL ou en tant que commerçant.

La question du bail commercial

Enfin, si ces chambres d’hôtes deviennent pour vous un revenu important, comment allez-vous protéger votre activité ? Dans un bail d’habitation, le propriétaire peut résilier le bail pour différentes raisons comme reprendre le bien pour lui ou ses enfants ou pour vendre et vous ne pourrez pas lui opposer une activité commerciale.
Une activité de chambre d’hôtes, ce n’est pas facile à déménager, c’est même fortement lié au lieu précis où elles sont situées, je mets un bémol sur les chambres d’hôtes en ville ou changer de rue ne pose pas de problème fondamental. Donc locataire et chambres d’hôtes, oui, mais en activité complémentaire ou attention, protégez votre projet de façon professionnelle.

Les commerçants, qui ont la même problématique de ne pas perdre leur local, sont eux protégés par un bail commercial, dit 3 / 6 / 9 ans et si leur propriétaire veut récupérer leur bâtiment, il leur doit un fort dédommagement au titre de la perte d’activité. L’idéal serait donc de signer un bail commercial donc d’avoir un statut de professionnel, sans compter qu’on parle là aussi de changement de destination du lieu d’habitation en local mixte ou commercial.

Locataire, difficile pour une activité de chambres d’hôtes

Louer des murs, c’est classique en hôtellerie, mais le prix du loyer est entièrement consacré à l’activité. Alors qu’une propriété où se trouvent des chambres d’hôtes a une partie d’habitation privée, des extérieurs et cela pour un maximum de cinq chambres. Cela rend l’équation « loyer versus revenus » difficile à ajuster si on est dans le cadre d’une activité professionnelle et qu’on veut dégager un revenu.

Maintenant, si l’objectif est de proposer des chambres d’hôtes et que le revenu dégagé par l’activité permet d’habiter une plus belle propriété que celle qu’on aurait pu louer, de profiter de la piscine, de donner une qualité de vie à sa famille, c’est génial.

 

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

52 réflexions au sujet de « Etre locataire pour créer ses chambres d’hôtes »

  1. Bonjour Alexandre,

    j´ai bien lu votre annonce qui a éveillé tout notre intérêt.
    Nous recherchons une maison à louer pour un projet de chambres d´hôtes avec table d´hôtes. Nous sommes un couple de professionnels trilingues (français, anglais, allemand), mon épouse en salle et moi en cuisine. Nous sommes en statut gérance depuis 8 ans d´un petit restaurant en Allemagne dans la région du Baden-Würtemberg (pays natal de mon épouse) de 20 places avec une cuisine provençale gastronomique. Nous sommes dans tous les guides allemands (BIB gourmand au Michelin, 13/20 au Gault et Millau et nous faisons partis des 500 meilleurs restaurants d´Allemagne.
    Notre contrat de bail se termine bientôt, notre souhait n´est pas de le renouveler mais de revenir en France pour un nouveau projet.
    Les départements de nos recherches sont la région PACA avec le 13, 26, 30, 83 et 84.
    La question qui se pose aujourd´hui : dans quelle région se trouve votre maison ???
    Si cela concordait avec notre souhait nous serions ravis de prendre contact avec vous pour avoir de plus informations.

    Salutations respectueuses et gourmandes

    Dominique Champroux

  2. Bonjour
    Le bail professionnel n’est pas possible pour des chambres d’hôtes, nous parlons dans l’article d’un bail commercial. La rédaction du bail commercial est complexe et je vous recommande vivement de contacter un avocat pour rédiger les clauses de ce bail, que ce soit celles relatives au loyer et aux frais mis à la charge du locataire que celles relatives à l’indemnité d’éviction que vous aurez à lui payer si vous souhaitez mettre un terme à ce bail commercial.
    Quant aux contacts, un billet de ce blog https://www.ouvrir-chambres-hotes-leblog.com/aspects-reglementaires/gerance-location-appointee-salariee.html permet aux exploitants d’hébergements touristiques de rentrer en contact avec des propriétaires qui louent leur bien ou le confient en gérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.