Porteurs de projet, la parole est à vous !

Certains d’entre vous sont en train de réfléchir voire de préparer l’ouverture de leurs gîtes ou de leurs chambres d’hôtes. Ils y pensent depuis quelques années et ont peut-être commencé à rechercher une maison, à chiffrer des travaux ou à effectuer des démarches. Tout dépend à quel stade de son projet on est.

Le Covid 19 bouleverse tout. L’urgence sanitaire prime sur tout le reste, elle nous oblige à nous adapter afin de se protéger et de protéger nos proches, elle nous conduit à reporter de nombreux déplacements non strictement indispensables. Les chantiers fonctionnent au ralenti, les banques et les offices notariaux aussi. Certaines démarches sont possibles à distance mais pas toutes.

Il est possible d’avancer sur son business plan et étude de marché. La recherche immobilière n’est pas figée, par exemple quand on cherche une maison à acheter, on peut demander au loueur de se déplacer dans la maison avec WhatsApp par exemple pour organiser une visite à distance, il peut prendre des photos détaillées et les envoyer par wetransfer et le créateur peut récupérer les documents nécessaires comme le bilan comptable et s’entretenir avec le vendeur sur son activité, qui vient chez lui, par quel canal il trouve ses clients… Mieux que rien, cela permet d’avancer dans son projet.

Pour les déjà jeunes loueurs, la saison devait commencer dans les prochains jours. Il faut reporter toutes les charges possibles car la trésorerie est probablement très basse – cette remarque est valable pour tous les loueurs !. C’est certainement très difficile sans compter que si les travaux sont interrompus, il est difficile de savoir si on va même pouvoir sauver un peu de la saison.

Nous savons par certains des stagiaires venus participer à une de nos formations les questions qu’ils se posent Et vous, comment vivez-vous cette période ? Votre projet d’ouverture est il menacé ou reporté ? Avez-vous besoin d’aide concernant certaines démarches ? N’hésitez pas à échanger sur ces sujets sur le blog via les commentaires ou sur notre page Facebook.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

4 réflexions au sujet de « Porteurs de projet, la parole est à vous ! »

  1. Bonjour Chantal,
    Nous attendons en effet l’ordonnance qui doit autoriser les acteurs du tourisme à émettre des avoirs au titre des voyages et séjours annulés. Les clients bénéficieraient d’un coupon valable 18 mois pour un prochain séjour avec remboursement à l’issue en cas de non utilisation. Les modalités détaillées seront rapidement connues. Il faut en effet préserver la trésorerie des acteurs du tourisme sans léser les clients. Toutes ces mesures rentrent dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et visent à se substituer aux clauses contractuelles en vigueur. IL n’est pas nécessaire de les modifier pour l’instant. L’important est certainement de rester en contact avec ses clients, de les rassurer et de leur lire que des solutions vont être proposées dès que possible.
    Bon courage, nous vous tenons au courant dès que nous avons les textes officiels

  2. Bonsoir à tous,
    Tout d’abord, je vous souhaite à tous beaucoup de courage, et d’adaptabilité dans ces moments difficiles.
    Je remercie Accueillir Magazine pour leur soutien et leur présence accrue sur le blog.
    Après achat et travaux, nous avons ouverts notre maison d’hôtes au mois de Mai l’année dernière et avions programmé de commencer notre “vraie”saison en Avril. J’ai déjà quelques réservations sur Avril, Mai puis d’autres plus lointaines. Les réservations pour Avril et Mai sont quasi totalement à l’occasion de mariage … Je pense que les demandes d’annulation vont bientôt arriver.
    Ce soir, aux actualités, il a été dit que les agences de voyages, les hôtels, allaient proposer des avoirs pour 18 mois au lieu de remboursement. Et si au bout de 18 mois, l’avoir n’est pas consommé, il sera remboursé. Cela nous permettrait de conserver un peu de trésorerie. Peut-on mettre cela en place pour nos chambres d’hôtes ?
    Peut-on s’appuyer sur ce qui a été dit ( quelles références ??) afin de modifier nos conditions générales ? Peut-on modifier les conditions générales a posteriori de la date de contrat ?
    Bien à vous,

  3. Bonjour Corinne,
    Nous pensons bien à vous car cette situation est difficile à vivre. La signature des actes de vente est quasi impossible, les offices notariaux étant fermés. Le compromis de vente peut être prorogé afin de pouvoir signer l’acte d’achat dès leur réouverture, un avenant écrit est fortement conseillé afin de définir de nouvelles dates. Sachez que le vendeur peut se faire représenter pour la signature finale. Cela peut faire gagner un peu de temps. Bon courage à vous.

  4. Bonjour à tous,
    Début avril, je devais signer l’achat de la grange jouxtant ma maison pour commencer une activité de gîte, maison partagée à partir de mai/juin après quelques travaux. Mais, pour le moment tout est bloqué : la vente ne peut se faire et pas de date en vue. Ce projet je le porte depuis de longs mois et tout arrivait parfaitement à son échéance puisqu’il y a un mois je touchai mes dernières indemnités de chômage. Aujourd’hui, tout est plus qu’incertain : pas de démarrage d’activité, pas de revenus. Je commence à me dire qu’il faut que je trouve un emploi provisoire en attendant, mais difficile voire impossible de postuler en ce moment. Voilà ma situation. Heureusement, j’ai un beau jardin dans lequel je me ressource et je m’active pour préparer les beaux jours. Je vis au jour le jour. Je reste confiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.