Difficile achat immobilier de ses chambres d’hôtes ou gîtes

L’engouement pour les résidences secondaires et le développement du télétravail a entraîné une raréfaction des biens disponibles dans de nombreux territoires. Certains porteurs de projet y rencontrent des difficultés à trouver une maison pour y ouvrir gîtes ou chambres d’hôtes tout en restant dans leur budget.

Certains territoires sont en tension

Les tensions les plus fortes concernent des villes moyennes situées à distance raisonnable de la capitale ou des principales métropoles, des villes desservies par les lignes TGV mais aussi de nombreuses communes du littoral et de villégiature. Se greffe une deuxième difficulté liée aux travaux. Dans ces zones où les transactions immobilières se sont multipliées depuis quelques années, il est compliqué de trouver des artisans pour effectuer les rénovations nécessaires dans un délai raisonnable. Et trouver une maison sans travaux est parfois impossible. De plus, la pandémie a compliqué la logistique internationale et de nombreux matériaux de bricolage sont difficiles à approvisionner.

D’autres territoires à considérer

Ces éléments peuvent inciter à s’intéresser à d’autres territoires. La France a un potentiel touristique exceptionnel. Dans chaque département, des villes et villages disposent d’atouts suffisants pour y ouvrir des chambres d’hôtes et des gîtes avec succès. Le territoire compte 490 Stations Vertes, 200 Petites Cités de Caractère, 164 Plus Beaux Villages de France, 70 Villages Etapes… Au total, plus de 1 300 villes sont des communes touristiques au sens de la loi. Et c’est sans compter toutes les communes qui ne peuvent prétendre au statut de commune touristique malgré leurs atouts

Adopter une autre approche

Vu qu’il est très difficile de trouver la maison parfaite dans le lieu idéal pour un prix limité, il peut être utile de commencer par lister ses critères de recherche et de les hiérarchiser. Quel est le critère le plus important ? une région ? un lieu ? une distance par rapport à un lieu ? un type de maison ? un environnement ? Tous les critères ne seront peut-être pas satisfaits mais si les plus importants d’entre eux sont remplis, c’est l’essentiel. Et cela permet de la souplesse géographique. Bien sûr, il faut prendre en compte un critère personnel, partir sur un territoire pour y être heureux. On peut être mer ou montage, ville ou campagne, il faut garder à l’esprit que dans cette maison on va y vivre toute l’année autant qu’y travailler et que la maison d’hôtes ne peut être accueillante qu’avec des loueurs heureux de partager leur région.

Ouvrir une chambre d’hôtes ou des gîtes n’obéit pas à la même logique que les hôtels. Il ne s’agit pas d’ouvrir 30 ou 50 chambres mais au maximum 5 chambres d’hôtes ou un ou deux gîtes. Certains territoires moins touristiques qui ne disposent pas d’hôtels pour accueillir les visiteurs ont besoin de gîtes et chambres d’hôtes et les taux de fréquentation pourraient vous étonner, ce qui ajouté à un immobilier moins cher, conduit à une excellente rentabilité.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.