La question de la formation pour ouvrir des chambres d’hôtes ou un gîte revient souvent quand je parle avec un créateur. Ces questions ouvertes sont un peu comme les QCM, il faudrait répondre OUI ou NON, mais dans la vie réelle, ce n’est pas si simple et se former relève d’une décision personnelle.

Le bénéfice d’une formation

Déjà premier postulat, qui met en perspective ce billet parce que cela influence forcément ma réflexion, à titre personnel, j’aime beaucoup aller en formation. Je trouve que c’est un moment d’échange, on porte un regard extérieur sur son projet ou sa façon de travailler, on sort un peu de son bureau ou de sa vie quotidienne, on apprend quelque chose, on récupère des listes de questions auxquelles on aurait peut-être pas pensé, des réponses, parfois on pensait savoir et on se trompait, des adresses où se renseigner, on aborde toutes les facettes du projet. Cela permet aussi de formuler son projet devant le formateur et les autres participants et cela peut avoir l’air idiot, mais tant qu’on ne s’est pas donné la peine d’énoncer ses idées, elles peuvent rester vagues. Pour moi, une formation, quand elle est bien faite, c’est gagner du temps à récupérer le savoir de quelqu’un qui connaît son sujet, au lieu de tout avoir à réinventer.

Des formations utiles au projet de chambres d’hôtes ou meublés de tourisme

La formation spécifique création

Une formation, c’est parfois aussi le moyen de passer de l’idée au projet. Certains créateurs ont besoin de mûrir leur projet et d’en prendre toute la mesure. D’autres me disent, «  j’ai mon projet, mais maintenant, je ne sais pas comment passer à l’acte, par où commencer », une  formation qui aborde toutes les étapes de la création de chambres d’hôtes ou d’un gîte / meublé de tourisme peut les y aider ou, au contraire, les dissuader de se lancer s’ils se rendent compte que cette activité ne va pas leur convenir. C’est sur ce modèle que nous avons construit nos stages, pour donner une colonne vertébrale sur laquelle vous construirez votre projet, pour vous faire gagner du temps car nous passons en revue tout ce qui est réglementations et fiscalité, de l’argent pour éviter des pièges et erreurs en matière d’immobilier, d’équipements, d’aménagements ou de travaux.

Les formations métier

Certains loueurs maintenant installés ont un fait un CAP de cuisine ou pâtisserie, d’autres se sont formés en techniques de bien-être, en bricolage, feng-shui, d’aucuns enfin font des stages de gestions d’entreprise, de tenues de comptabilité, de création de sites internet ou de référencement de sites internet… Exercer l’activité de loueur, c’est tellement varié qu’il y a toujours des points sur lesquels on peut se perfectionner.

NB. Attention, ce dont je parle dans ce billet, c’est de la formation en général et pas de formations obligatoires pour exercer l’activité. Il en existe une seule obligatoire, celle du permis d’exploiter lié au fait de servir de l’alcool.