Vais-je faire table d’hôtes ou ouvrir un restaurant ?

  • Faut-il limiter la restauration à ses hôtes dormant sur place ? C’est la
    table d’hôtes proprement dit.
  • Peut-on l’ouvrir à l’extérieur en accueillant des personnes qui ne dorment pas sur place ? La table d’hôtes devient restaurant sur le plan réglementaire même si elle peut demeurer table d’hôtes dans l’esprit, soit un même repas servi à une même table.

Certains créateurs de chambres d’hôtes ont dans leur projet l’idée de
proposer le repas à leurs hôtes. Ils aiment cuisiner, ils y voient un moment fort de convivialité mais aussi un moyen de développer leur activité. Et c’est un des éléments qui peut améliorer la rentabilité pour tous ceux qui veulent dégager un revenu.

Dans certains projets de chambres d’hôtes, le créateur envisage d’ouvrir sa table d’hôtes à l’extérieur, autrement dit à des personnes qui ne dorment pas sur place dans les chambres d’hôtes, soit pour le
repas du soir, soit simplement pour proposer une assiette froide à des
randonneurs d’un GR qui passe au bout de la propriété. Le porteur de projet ou propriétaire déjà installé y voit une façon de compléter ses revenus et d’accroître son activité d’autant que dans certaines zones rurales les restaurants se font parfois très rares.

La table d’hôtes, définition

La forme de restauration la plus courante en chambres d’hôtes est de proposer le soir le dîner à la table d’hôtes. Ce repas pris en commun est réservé aux résidents qui dorment sur place. Selon la période et le nombre de chambres, il y aura autour de la table quatre, six peut-être dix ou quinze convives qui partageront le repas, un même menu, et passeront certainement une très agréable soirée.
Pour le loueur, cela signifie du travail, beaucoup d’organisation – courses, préparation, service, nettoyage… – et une nécessaire capacité d’adaptation puisqu’il ne sait parfois que tardivement combien de convives dîneront le soir venu.

Ouvrir à l’extérieur, c’est un restaurant

Certains créateurs voient les choses un peu différemment et envisagent
d’ouvrir leur table à l’extérieur, comme le fait une auberge. En prenant cette décision, ils devront respecter la réglementation de la restauration. Mais ils pourront rester dans l’esprit d’un accueil familial avec un repas pris en commun et un menu unique. Certains restaurants et chefs ont fait ce choix au cours des dernières années : un nombre de couverts limités et un menu unique qui varie chaque jour en fonction de leur marché, ils privilégient qualité et fraîcheur des produits à quantité, évitent sous-vide et surgelés et n’ont pas à gérer des stocks.

Se former pour devenir un restaurant

Rappelons tout d’abord que dès que la table d’hôtes n’est pas réservée aux résidents, elle devient, de fait, un restaurant et non plus d’une table
d’hôtes à proprement parler. Dès lors, il faut que la cuisine et les repas
respectent les règles de la restauration, tant en terme d’hygiène que
d’équipements avec la mise aux normes de la cuisine. Le respect de ces règles est essentiel pour mener à bien ce projet. Il faudra également suivre une formation HACCP, pour la maîtrise de la sécurité sanitaire.

La décision doit être prise avant à cause des travaux

Sur le plan juridique, rien n’empêche d’ouvrir un restaurant et d’avoir dans sa maison des chambres d’hôtes. Cela peut cependant poser des difficultés pour adhérer à un label, certains refusent de labelliser des restaurant avec chambres d’hôtes, c’est leur choix. Lorsque aucun autre restaurateur n’est implanté sur la commune, souvent le cas dans de petits villages, c’est une piste à ne pas négliger pour réussir son projet.

Il faudra cependant veiller à prendre en compte tous les aspects réglementaires de ce projet. Le statut juridique est  à réfléchir mais ce qui me paraît le plus important, ce sont les travaux liés au bâtiment qui hébergera le restaurant et accueillera des personnes venues de l’extérieur, ce bâtiment est un ERP, établissement recevant du public, et doit être mis aux normes, il faudra faire les travaux liés à la sécurité incendie et à l’accessibilité, ce qui peut être coûteux.
Il faudra également expliquer clairement son projet à ses clients, ils doivent savoir avec qui ils dînent ou s’ils se retrouvent dans la salle d’un
restaurant, ce peut être important dans leur choix d’hébergement quand ils réservent, c’est l’information au consommateur.

Réfléchissez bien à ces deux options avant d’ouvrir votre maison d’hôtes
car une fois les aménagements, équipements et travaux réalisés, il sera
peut-être trop tard ou il faudra réinvestir. Il faudra également penser la
maison et la circulation des hôtes en conséquence pour préserver le calme des chambres d’hôtes.

Cet article a été mis à jour le 16 octobre 2019

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

35 réflexions au sujet de « Vais-je faire table d’hôtes ou ouvrir un restaurant ? »

  1. Bonjour Vanessa,
    Le fait d’ouvrir dans un même bâtiment un restaurant et des chambres entraîne normalement le classement en ERP (établissement recevant du public) de l’ensemble. Le mieux est de contacter le SDIS (service départemental incendie et de secours) pour leur présenter votre projet et de vérifier avec eux quels seront les travaux de mise aux normes nécessaires pour pouvoir ouvrir.

  2. Bonjour,
    nous sommes sur le point de racheter un bâtiment avec au rez de chaussée un restaurant.
    Notre projet est le suivant; ré ouvrir le restaurant , faire notre habitation au 1 er et 2 eme étage, et au 3 eme étage nous voudrions faire 3 chambres d’hôtes. Sachant que l’entrée du restaurant et celle des chambres sera différente, que nous allons partager notre cuisine personnelle pour les petits déjeuners, serons nous soumis à la législation des ERP ?
    Merci beaucoup pour votre réponse !

  3. bonjour Bertrand
    on peut passer d’hôtel à chambres d’hôtes et on peut avoir restaurant et chambres d’hôtes, même si certains labels dans ce cas refusent de donner leur qualification qui ne correspond pas à leur charte.
    Cependant, dans le schéma que vous décrivez, attention à la question ERP (établissement recevant du public). Si le restaurant est dans le même bâtiment que les chambres, le restaurant étant ERP de 5e catégorie, il peut entraîner la requalification de tout le bâtiment en ERP dont locaux à sommeil et donc déclencher la mise à jour des normes sécurité incendie et accessibilité pour la totalité du bâtiment. Ce n’est peut-être pas un problème puisqu’il est déjà hôtel et déjà aux normes normalement, sauf s’il a fermé ou est en vente, comme de nombreux établissements, à cause du coût des nouvelles normes devenues obligatoires en 2015. Mieux vaudrait vérifier auprès du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) leur position.

  4. bonjour,
    j’ai dans l’idée d’acheter un petit hôtel de 12 chambres, dans une ville de 20 000 habitants.
    Ce serait mon habitation personnel et j’aimerais faire 5 belles chambres pour une appellation “chambre d’hôtes” car les chambres actuel sont petites est plutôt triste, sachant que je ne pourrais vivre avec et étant cuisinier pâtissier, j’aimerais crée un restaurant pour le midi durant la semaine.
    Est ce possible de modifier la destination de l’hotel en chambre d’hôtes?
    et puis je faire un restaurant avec les chambres d’hôtes?
    a savoir que tout se ferais dans la même maison.
    en vous remerciant de votre réponse.

  5. Bonjour Yannick,
    le “à côté” un peu large de votre question m’interpelle, les chambres d’hôtes sont chez l’habitant, dans une dépendance si besoin, mais pas à une autre adresse. Ceci dit, L’activité de table d’hôtes est le complément d’une activité d’hébergement. Le principe est d’ouvrir la table familiale aux personnes qui dorment sur place, notamment en chambre d’hôtes. Le fait d’y accueillir des personnes circulant et dormant dans leur camping car peut poser problème. Le plus prudent serait de respecter les règles de la restauration mais vous pouvez également vous rapprocher des autorités préfectorales pour avoir leur position sur votre projet.

  6. Bonjour,
    J’habite dans une longère. J’ai a coté une maison de famille qui n’est pas occupé, mais que je souhaite transformer en chambres d’hôte (4). Je souhaite également installer des emplacements pour tentes et campings car sur le terrain (8 emplacements en tout).
    Je souhaite également construire une salle pour la restauration des personnes hébergées dans la maison et sur le terrain.
    Légalement, je ne sais pas si je dois créer une table d’hôte ou un restaurant. Sachant que par ailleurs, je souhaite fabriquer des produits en bocaux pour pour voir vendre sur place ces produits.
    C’est un projet, je ne sais pas si cela est réalisable. Merci par avance pour vos précieux conseils.

  7. Bonjour Amandine
    L’une des caractéristiques des chambres d’hôtes est que le loueur habite sur place. C’est un élément qui a été inscrit dans la loi. Il n’est donc pas possible de vivre à 1 kilomètre.
    En revanche, cette condition n’est pas nécessaire pour les gîtes et les locations saisonnières. Ce que vous décrivez ressemble plus à de l’hôtellerie/restauration d’autant que j’imagine que vos clients prendront leur petit déjeuner dans la salle du restaurant et qu’ils pourront également y diner ou y déjeuner s’ils le souhaitent.

  8. Bonjour,
    Nous sommes restaurateurs, nous venons de faire l’acquisition d’une battisse comprenant une salle de restaurant au rdc, 4 chambres au 1er et 1 appartement au 2ème. Nous souhaitons faire 4 chambres d hôtes et un gîte. Le restaurant est ouvert 6/7 et vivons dans notre maison principale à 1klm .
    Pensez-vous que nous puissions obtenir le nom “chambres d”hôtes”.
    Nous ne ferions pas tables d’hôtes.

  9. Bonjour Fihey,
    Ce que vous décrivez semble assez différent d’une chambre d’hôtes puisqu’il s’agit, si je comprend bien, de deux dortoirs partagés de 7 ou 8 personnes au dessus d’un restaurant. Je ne sais pas où se situe l’établissement mais la description correspond plutôt à un gîte d’étape ou un gîte de groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.