Faire payer amis et famille pour ses chambres d’hôtes

Reprenons les fondamentaux, vous ouvrez des chambres d’hôtes et pour y dormir on vous paye. Déjà, ce n’est pas toujours évident pour tout le monde de tendre une facture à quelqu’un qui s’en va alors qu’on a noué une relation avec lui, mais ça c’est la règle du jeu et à vous de trouver le bon moment et la bonne façon. Mon propos était plutôt dans ce billet, attention à qui ne va pas payer, parce qu’il pense être invité chez vous. C’est un sujet un peu plus léger que ceux que j’aborde de temps en temps, ni réglementation, ni fiscalité, mais peut-être plus subtil à régler qu’il ne paraît à première vue.

Je pense aux amis et à la famille. S’ils viennent chez vous occuper les chambres d’hôtes en saison touristique, problème. Si vous ne les faites pas payer, vous ratez du chiffre d’affaire, si vous les faites payer, il faut que la règle soit claire pour qu’il n’y ait pas de soupe à la grimace. Si vous invitez la belle-soeur que vous adorez et qui a trimé comme une malade pour vous aider dans les travaux et l’aménagement, logique, mais l’autre belle-soeur, celle qui n’aura rien fait, va mal le prendre. Bien sûr, cela ne vaut que pour ceux qui ont famille et amis, mais en général les personnes qui ouvrent des chambres d’hôtes ont un bon contact avec les autres et donc des relations, donc vous êtes potentiellement concerné.

Attention aussi aux relations croisées, voici une anecdote vécue : un propriétaire et sa femme reçoivent chaque année pendant quinze jours une famille qui leur dit à chaque fois, mais passez nous voir quand vous serez dans notre région. Ils y vont une fois, lors d’un voyage, dîner et dormir une nuit. Saison suivante, la famille redébarque mais pensant ne pas payer, après tout ils avaient invité les propriétaires chez eux, maintenant, ils sont officiellement amis qui se reçoivent les uns les autres. Donc, réfléchissez aux limites que vous allez fixer chez vous.

Si c’était moi, la règle serait que tout le monde paye, quitte à inviter à dîner ses proches ou à leur faire un petit cadeau en partant avec les confitures maison ou autres spécialités. Mais à vous de penser à éviter les querelles de clochers et de vous fâcher avec la moitié de vos cousins, sauf si cela vous arrange après tout de ne plus les voir.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

4 réflexions au sujet de « Faire payer amis et famille pour ses chambres d’hôtes »

  1. Sujet délciat, en effet, qui a été abordé dès le départ par les quelques amis qui venaient régulièrement dormir une nuit chez nous, déjà avant que nous ayons des chambres d’hôtes. Des règles claires permettent à tout le monde de se sentir à l’aise.
    Nous disposons d’une chambre d’amis dans notre appartement privé, juste 2 lits, très basique. La règle est simple : si nous invitons des amis (“tiens, si vous veniez nous voir à telle ou telle date”), ils ne paieront rien et seront logés, selon l’occupation, dans une chambre d’hôte ou dans la chambre d’amis.
    Par contre, si ce sont les amis qui demandent à venir, ils paieront leur chambre s’ils dorment en chambre d’hôte (tarif spécial, bien entendu). Et ils savent que, selon la demande, nous nous permettrons de les loger à la chambre d’amis – gratuitement.
    Nos parents respectifs dorment si possible dans une chambre d’hôte quand ils viennent, et ils ne paient rien. Faut dire que nous sommes enfants uniques tous les deux, ça limite… ;-).
    A la table d’hôtes, famille et amis sont toujours nos invités. Et la plupart du temps, ils apportent une bouteille ou glissent quelque chose dans le “cochon” au départ, voire donnent un coup de main… C’est une question de bon sens et de politesse, il me semble. Et les vrais amis comprennent que nous avons désormais une affaire à faire tourner.

  2. Sujet qui nous concerne tous au moins une fois dans notre parcours…
    difficile comme vous dites, d’autant plus que certaines personnes se disent vite être vos amis, eh oui les amis s’est forcément gratuit !
    Je crois quil faut savoir faire la part des choses et faire et établir des régles dès le départ.
    bonne saison à tous
    Caroline

  3. J’ai eu 2 fois l’occasion de recevoir de la famille.
    La famille de mon conjoint, et ma sœur.
    Dans le premier cas, c’était clair (et à leur demande) entre nous, ils m’ont payé (fin septembre – et je leur ai fait une bonne remise). 2 chambres et le gîte.
    Dans le 2ième cas (décembre), après leur départ, j’ai trouvé une somme d’argent qui correspondait +/- à mon tarif en chambres d’hôtes.
    Ces 2 petits bonus (surtout quand on démarre) permettent de faire…encore des achats de mobiliers ou d’apporter un petit plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.