Création de chambres d’hôtes, compléter le dossier du dispositif démission reconversion

Le nouveau dispositif de reconversion destiné aux salariés, présenté sur le blog en juillet 2019, est en place. L’indemnisation chômage des salariés démissionnaires nécessite la validation du caractère réel et sérieux du projet de création ou de reprise d’entreprise. Le dossier est à préparer avec le conseiller en évolution professionnelle (CEP) avant d’être présenté à la commission de validation. Certaines rubriques du formulaire ne sont pas simples à compléter.

Description de l’activité de la future entreprise

Dans cette rubrique, le porteur de projet doit décrire l’offre de services et le type d’activité envisagée.

  • La présentation doit mentionner le nombre de chambres d’hôtes créées, le maximum étant de cinq, et la capacité d’hébergement, le maximum étant de 15 personnes.
  • Il parait nécessaire de rappeler que la chambre d’hôtes s’accompagne du service du petit déjeuner
  • et indiquer si d’autres prestations de services ou équipements seront proposés à la clientèle : table d’hôtes, location de vélos, piscine, bains à remous…
  • La description peut être complétée par une présentation du positionnement – simple, confortable, haut de gamme, luxe… – et une indication des prix envisagés.
  • Il faut également indiquer, puisque demandé, qu’il s’agit d’une activité de type commerciale sur le plan juridique, sauf à ce qu’il s’agisse d’une activité de diversification agricole.

Analyse globale du marché

Dans cette rubrique, le porteur de projet doit présenter les tendances du marché et les évolutions réglementaires, technologiques et sociétales. Il s’agit d’une présentation synthétique du secteur de la chambre d’hôtes et des mutations en cours.

  • Il paraît utile de rappeler qu’il y a près de 23 000 maisons d’hôtes en France dont x dans le département ou dans la ville,
  • que la chambre d’hôtes a profité du développement des courts séjours et d’une demande de rupture et dépaysement,
  • qu’elle fait l’objet d’une définition légale et réglementaire depuis 2006 et de normes à respecter – sécurité, licences boissons… –
  • et que sa commercialisation est fortement influencée par le développement d’internet, tant dans la promotion que pour la réservation.
  • Selon le positionnement choisi, on peut mettre l’accent sur un positionnement développement durable ou thématique.

Analyse de la clientèle

Dans cette rubrique, le porteur de projet doit présenter les principales cibles clientèles et leurs motivations, freins, mobiles et critères de choix.

  • Il peut s’agir d’une clientèle de loisirs ou d’une clientèle professionnelle qu’il convient de décrire précisément,
  • d’une clientèle française ou étrangère,
  • de couples, de familles avec enfants…
  • Cela doit être complété par une analyse des motivations de séjour – repos, visites, shopping, travail, sport…- et des critères de réservation – localisation, prix, équipements, services…
  • Pour aller plus loin, on peut utiliser la technique des personnas qui consiste à décrire en détail le profil des cibles clients.

Analyse de la concurrence

Dans cette rubrique, le porteur de projet doit présenter une analyse de son offre dans l’environnement de marché.

  • Cela nécessite d’analyser les hébergements concurrents de façon détaillée
  • et de présenter les points forts et les points faibles de son offre.
  • Plus la concurrence est forte sur le territoire, plus l’analyse doit être poussée.
  • Le porteur de projet doit pouvoir justifier le choix des cibles clientèles, l’offre, le positionnent et les prix envisagés.
    Une très grande cohérence est nécessaire.

Le dossier de validation précise que ces analyses peuvent être complétées par une étude de marché. Cela paraît nécessaire car les dossiers les plus étayés auront un avantage sur les autres. En revanche, même si le dossier indique que l’étude de marché peut se substituer au remplissage de ces rubriques, il paraît utile de faire l’effort d’une synthèse dans le dossier principal.

Nous traitons tous ces aspects dans nos formations 2 jours pour ouvrir des chambres d’hôtes.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

4 réflexions au sujet de « Création de chambres d’hôtes, compléter le dossier du dispositif démission reconversion »

  1. Bonjour Albin M
    Le dispositif démission reconversion n’est pas accessible aux fonctionnaires et agents publics. En revanche, la procédure de rupture conventionnelle est possible depuis février 2020. Le fonctionnaire peut alors bénéficier d’une indemnité de rupture voire d’allocations chômage sous conditions.

  2. Bonjour, ce dispositif s’applique-t-il aux fonctionnaires ? Je suis enseignant et je suis en projet de création de chambres d’hôte et personne ne m’a parlé de ce dispositif.
    Merci d’avance pour votre réponse !

  3. Bonjour Anne-Catherine,
    Le dispositif démission reconversion permet à des créateurs/repreneurs de toucher l’aide au retour à l’emploi (ARE). Le dispositif ne s’applique qu’à des salariés en poste et qui résident sur le territoire français lors du dépôt du dossier. Les conditions d’attribution sont les mêmes que celles de l’ARE, les périodes d’emploi accomplies dans un autre Etat membre de l’Union européenne, de l’Espace économique européen et de la Confédération suisse devraient pouvoir être prises en compte. Les règles sont fixées par l’UNEDIC, c’est donc à Pôle Emploi de vous aider sur ce point.

  4. Bonjour,
    Ce dispositif de “Démission-Reconversion” est-il accessible aux ressortissants européens?
    En d’autres termes, si l’on remplit les critères (être salarié pendant au moins les 5 dernières années consécutives) mais que cette occupation s’est faite dans un pays de l’UE, peut-on être éligible et espérer percevoir le chômage en cas de démission-reconversion (si le projet de reconversion est accepté bien sûr)?
    Pôle Emploi n’a pas la réponse et me renvoie vers le FONGECIF, l’APEC pense que non mais me renvoie vers Pôle Emploi…
    C’est un peu le parcours du combattant…
    Un tout grand merci d’avance pour votre réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.