Cela fait plusieurs fois en quelques jours que des créateurs de chambres d’hôtes qui vont bientôt ouvrir me disent, « je ne peux pas faire mon site internet, je n’ai pas de photos, les travaux ne sont pas finis ».

Sans photo pas de réservations pour les chambres d’hôtes

Je comprends très bien leur objection, mais à leur place, je ferai autrement. Faut-il attendre que la maison et les chambres d’hôtes soient toutes aménagées et parfaites pour commencer à en faire la promotion ? Si oui, c’est prendre le risque de quelques semaines ou mois vides, à attendre le client. Et dans tous les cas, c’est une fausse excuse, il y aura toujours une amélioration à apporter qui fait qu’on reculera le moment opportun pour prendre des photos.

Si on veut commencer à engranger quelques réservations pour les vacances de Pâques, les week-ends de mai ou les grandes vacances, il faut faire savoir qu’il y a des chambres d’hôtes et où elles sont.

Jouer l’émotion et la découverte

Alors comment faire ? Créer le site, écrire les premiers textes, décrire ce qu’on ne peut pas montrer, mettre des photos de la région, elles on peut les prendre à tout moment, un plan pour la localisation, présenter ce qui est déjà visible dans la maison, les extérieurs, un beau rosier, une table de petit déjeuner qu’on peut dresser pour la photo, une baignoire qu’on peut remplir de bulles, le fond de la piscine avec un matelas qui flotte…
On peut aussi jouer le teasing, une porte entrouverte et on annonce, « bientôt en poussant la porte vous visiterez notre chambre d’hôtes »…
En matière de photos, l’imagination a toute sa place, tant qu’on ne rentre pas dans la publicité mensongère bien sûr !

Cela permet de commencer à référencer son site sur les moteurs de recherche, de préparer ses annonces dans les annuaires. Au fur et à mesure que c’est possible, on remplace ces photos provisoires par les nouvelles.
D’accord ce n’est pas parfait, mais c’est mieux que d’attendre. Et évidemment, cela demande d’avoir négocié avec le prestataire de service qui réalise le site internet qu’il prenne en compte ces modifications ou de pouvoir faire les changements soi-même.