Profiter d’un transfert de prêt

Il n’est pas toujours facile d’emprunter pour financer un projet et l’achat de la propriété pour créer ou reprendre chambres d’hôtes et / ou de gîtes. Parfois, le porteur de projet a déjà une maison ou appartement à vendre avec un crédit en cours dessus. Le transfert de prêt peut constituer une option intéressante. C’est une alternative au remboursement de prêt suivi d’un nouveau prêt, à étudier, dans certains cas, cela peut être valable.

Rembourser puis emprunter

En général, le créateur doit solder son prêt lorsqu’il cède sa résidence
principale, puis emprunter à nouveau pour l’achat de la maison d’hôtes ou des gîtes. Ce montage peut entraîner le paiement d’indemnités de remboursement anticipé, de frais de dossier pour le nouvel emprunt et d’une assurance emprunteur parfois plus chère. Le dossier est parfois complexe à monter et les négociations bancaires difficiles.

Transférer le prêt immobilier

Le principe est d’utiliser l’emprunt en cours pour financer le nouvel achat immobilier. Une fois la vente effectuée, le créateur dispose de six mois pour acheter. Les démarches de transfert sont assez simples et rapides. Le prêt conserve toutes ses caractéristiques en termes de durée, de taux ou d’assurance. Le créateur doit régler les frais de traitement. Certains établissements bancaires intègrent la clause de transfert dans le contrat de prêt. Lorsque ce n’est pas le cas, il est parfois possible de la négocier. Ceci étant, dans les deux cas, la banque est en droit de refuser le transfert si, par exemple, la valeur de la maison est inférieure au capital restant du.

Faire attention aux garanties financières

Une des questions qui se pose concerne les garanties financières. Pour prêter, la plupart des banques demandent à bénéficier d’une hypothèque, d’un privilège de prêteur de deniers ou d’un cautionnement. Il faut savoir qu’une hypothèque ou un privilège de prêteur de deniers est une garantie attachée au bien immobilier et constatée par un acte notarié, ce qui rend le transfert d’un bien à un autre plus compliqué et plus coûteux, car nécessitant une mainlevée, mais possible. En revanche, le cautionnement n’exige pas d’acte notarié. Il est souvent plus facile à transférer d’un bien à un autre.

Le transfert de prêt est une option à étudier en amont de l’achat en contactant sa banque. Il est rare que banques et courtiers mettent cette option en avant.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Une réflexion sur « Profiter d’un transfert de prêt »

  1. bonjour
    négociez aussi dans votre nouveau contrat si vous le pouvez la possibilité de reporter des échéances et de rembourser plus tôt,
    c’est l’occasion de vous remercier caroline et charles pour la formation que j’ai suivie fin 2020 à distance, j’ouvre bientôt, je vous enverrai le lien vers mon site internet quand ce sera fini
    sylvie qui ouvre près de vannes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.