Quand je raconte des anecdotes sur ce blog ou dans Accueillir Magazine, elles m’ont toujours été racontées par des loueurs de chambres d’hôtes ou meublés de tourisme. En voici deux pour vous montrer qu’il va falloir avoir du tact et ça c’est inné ou pas, mais encore faut-il réfléchir aux situations embarrassantes, pour éviter de se planter.

Des hôtes arrivent dans la maison :

– deux chambres réservées, trois adultes, oui mais qui va avec qui.
Tact : « voici vos deux chambres, je vous laisse vous organiser. »
Manque de tact, « Madame prendra la grande chambre avec son compagnon et l’autre Monsieur a la chambre à côté ».
Oui mais si c’est un couple homosexuel qui voyage avec une amie ou parente ?

– Une chambre réservée, différence d’âge évidente.
Tact : « la chambre vous convient-elle ? »
Manque de tact : « Madame et son fils préféreront probablement la chambre avec deux lits séparés ».
Et bien non, c’était un couple et Madame n’a certainement pas apprécié la réflexion.

Un créateur averti ne se fera pas avoir ou peut-être que si une fois. Nul n’est parfait et on ne peut pas réfléchir en permanence à ce qu’on dit, la spontanéité, ça existe. Qui d’entre-vous n’a pas fait une gaffe dans un dîner en se trompant sur qui est avec qui ou en demandant à un père plus âgé que la moyenne si ses petits-fils vont bien quand il s’agît de ses fils ? Vraie question comment allez-vous rattraper la situation ? A mon avis, en enchaînant carrément sur autre chose, la région, le repas…, parce qu’il y a des choses pas rattrapables et que moins on s’y attarde, mieux cela vaut !