Créer ses chambres d’hôtes en couple, rien que de très classique

Créer des chambres d’hôtes en couple mélange privé et professionnel. Le couple jusque-là gérait sa famille, ses affaires, son patrimoine, chacun travaillait de son côté, il est évident que les couples d’entrepreneurs et commerçants savent parfaitement de quoi je parle. En créant sa maison d’hôtes, chacun des conjoint devient co-acteur d’une entreprise – peu importe le statut professionnel.

Anticiper le quotidien

Si vous n’avez jamais travaillé ensemble, si vous partiez chacun de votre côté  le matin pour finalement vivre ensemble seulement le soir, les week-ends et les vacances, il va falloir vous organiser. La chambre d’hôtes a cet avantage, qu’elle est multi-activité, permettant d’être occupé. Il va falloir se répartir les tâches de façon à laisser à chacun son autonomie, trouver son oxygène et se prévoir aussi quelques activités à l’extérieur.

Dans le même temps, si l’activité n’est pas bien vécue par l’un des deux, cela pose clairement un problème et peut mettre le couple en danger.

La complémentarité est indispensable

En se projetant sur le projet, on peut énumérer toutes les tâches qu’il y aura à faire. Très naturellement, la plupart des couples savent tacitement qui prend les rênes du bricolage, du jardinage, de la cuisine. Mais là, il va falloir penser communication et internet, qui ira sur les réseaux sociaux ? Qui fera la comptabilité ? Qui se lèvera pour préparer le petit déjeuner ? Le ménage oui mais besoin d’un coup de main… Des questions il y en a plein et les couples de commerçants sont habitués à se répartir le travail sans même avoir à en parler. C’est tout à fait faisable, c’est juste que je me poserai la question avant de passer à la phase active de mon projet, d’abord pour être sûr qu’il n’y ait pas d’oubli, ensuite pour parler complémentarité, que chacun ait sa part de choses sympa et de corvées, il y en a dans toutes activités.
Enfin parce que c’est la clé de la fluidité. On sait bien qu’au début, quand vous recevrez vos premiers hôtes, il y aura une part d’hésitation, que n’ont plus les vétérans du secteur qui se sont organisés au fil du temps, mais si vous prenez deux heures tous les matins pour savoir qui s’occupe de quoi, cela va empiéter sur le temps de sommeil et votre vie privée.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Une réflexion sur « Créer ses chambres d’hôtes en couple, rien que de très classique »

  1. Bonjour,
    En ce qui me concerne, notre activité de chambres d’hôtes est, pour partie au moins, à l’origine de mon divorce, en cours.
    J’ai repris voilà 7 ans la grande et belle maison de famille à la campagne avec une structure de 5 chambres d’hôtes de caractère que mes parents avaient créée. Ma femme, après notre mariage, m’a suivi dans ce projet, mais sans grande motivation (plus faute de pouvoir exercer un autre travail).
    Cette activité fonctionne très bien, avec de magnifiques pièces communes, un étang, un parc, de grands espaces dans une belle région, une ferme attenante qui fournit les produits de la table…Nous avons mis l’accent sur la qualité et la convivialité.
    L’activité, bien que plaisante (avec des hôtes du monde entier, en particulier attirés par le patrimoine et la nature) est aussi prenante et nécessite deux personnes, au moins en période estivale.
    Or, nous voilà en cours de divorce (qui se passe très bien car d’un commun accord) car ce projet de vie ne correspond pas à celui de ma femme, il a bien fallu le reconnaître.
    Je me retrouve donc seul à gérer cette structure, alors même que j’ai un autre travail à côté.
    Je serai ravi d’échanger avec toute personne vivant une situation similaire ou souhaitant réagir.
    nico.100@laposte.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.