Vais-je faire table d’hôtes ou ouvrir un restaurant ?

  • Faut-il limiter la restauration à ses hôtes dormant sur place ? C’est la
    table d’hôtes proprement dit.
  • Peut-on l’ouvrir à l’extérieur en accueillant des personnes qui ne dorment pas sur place ? La table d’hôtes devient restaurant sur le plan réglementaire même si elle peut demeurer table d’hôtes dans l’esprit, soit un même repas servi à une même table.

Certains créateurs de chambres d’hôtes ont dans leur projet l’idée de
proposer le repas à leurs hôtes. Ils aiment cuisiner, ils y voient un moment fort de convivialité mais aussi un moyen de développer leur activité. Et c’est un des éléments qui peut améliorer la rentabilité pour tous ceux qui veulent dégager un revenu.

Dans certains projets de chambres d’hôtes, le créateur envisage d’ouvrir sa table d’hôtes à l’extérieur, autrement dit à des personnes qui ne dorment pas sur place dans les chambres d’hôtes, soit pour le
repas du soir, soit simplement pour proposer une assiette froide à des
randonneurs d’un GR qui passe au bout de la propriété. Le porteur de projet ou propriétaire déjà installé y voit une façon de compléter ses revenus et d’accroître son activité d’autant que dans certaines zones rurales les restaurants se font parfois très rares.

La table d’hôtes, définition

La forme de restauration la plus courante en chambres d’hôtes est de proposer le soir le dîner à la table d’hôtes. Ce repas pris en commun est réservé aux résidents qui dorment sur place. Selon la période et le nombre de chambres, il y aura autour de la table quatre, six peut-être dix ou quinze convives qui partageront le repas, un même menu, et passeront certainement une très agréable soirée.
Pour le loueur, cela signifie du travail, beaucoup d’organisation – courses, préparation, service, nettoyage… – et une nécessaire capacité d’adaptation puisqu’il ne sait parfois que tardivement combien de convives dîneront le soir venu.

Ouvrir à l’extérieur, c’est un restaurant

Certains créateurs voient les choses un peu différemment et envisagent
d’ouvrir leur table à l’extérieur, comme le fait une auberge. En prenant cette décision, ils devront respecter la réglementation de la restauration. Mais ils pourront rester dans l’esprit d’un accueil familial avec un repas pris en commun et un menu unique. Certains restaurants et chefs ont fait ce choix au cours des dernières années : un nombre de couverts limités et un menu unique qui varie chaque jour en fonction de leur marché, ils privilégient qualité et fraîcheur des produits à quantité, évitent sous-vide et surgelés et n’ont pas à gérer des stocks.

Se former pour devenir un restaurant

Rappelons tout d’abord que dès que la table d’hôtes n’est pas réservée aux résidents, elle devient, de fait, un restaurant et non plus d’une table
d’hôtes à proprement parler. Dès lors, il faut que la cuisine et les repas
respectent les règles de la restauration, tant en terme d’hygiène que
d’équipements avec la mise aux normes de la cuisine. Le respect de ces règles est essentiel pour mener à bien ce projet. Il faudra également suivre une formation HACCP, pour la maîtrise de la sécurité sanitaire.

La décision doit être prise avant à cause des travaux

Sur le plan juridique, rien n’empêche d’ouvrir un restaurant et d’avoir dans sa maison des chambres d’hôtes. Cela peut cependant poser des difficultés pour adhérer à un label, certains refusent de labelliser des restaurant avec chambres d’hôtes, c’est leur choix. Lorsque aucun autre restaurateur n’est implanté sur la commune, souvent le cas dans de petits villages, c’est une piste à ne pas négliger pour réussir son projet.

Il faudra cependant veiller à prendre en compte tous les aspects réglementaires de ce projet. Le statut juridique est  à réfléchir mais ce qui me paraît le plus important, ce sont les travaux liés au bâtiment qui hébergera le restaurant et accueillera des personnes venues de l’extérieur, ce bâtiment est un ERP, établissement recevant du public, et doit être mis aux normes, il faudra faire les travaux liés à la sécurité incendie et à l’accessibilité, ce qui peut être coûteux.
Il faudra également expliquer clairement son projet à ses clients, ils doivent savoir avec qui ils dînent ou s’ils se retrouvent dans la salle d’un
restaurant, ce peut être important dans leur choix d’hébergement quand ils réservent, c’est l’information au consommateur.

Réfléchissez bien à ces deux options avant d’ouvrir votre maison d’hôtes
car une fois les aménagements, équipements et travaux réalisés, il sera
peut-être trop tard ou il faudra réinvestir. Il faudra également penser la
maison et la circulation des hôtes en conséquence pour préserver le calme des chambres d’hôtes.

Cet article a été mis à jour le 16 octobre 2019

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

61 réflexions au sujet de « Vais-je faire table d’hôtes ou ouvrir un restaurant ? »

  1. Bonjour
    Nous souhaitons reprendre un restaurant , avec une partie (a l étage) que nous pourrions transformé en 2 dortoirs(Max 15 personnes sur les deux pièces ) afin d´acceuillir des groupes pour des séminaires et stages bien-être. Serions nous considérés comme chambres d´hotes ?

  2. Bonjour Linda
    Si vous acceptez des personnes qui viennent de l’extérieur sans dormir, vous êtes éligible aux normes ERP pour la sécurité incendie et l’accessibilité qu’ils mangent ou pas comme l’est un hôtel restaurant. Après pour leur proposer de la restauration, il faudra suivre toutes les règles de la restauration. Quant à la licence 2 elle n’existe plus, remplacée par la 3. Il faut détenir une licence pour servir de l’alcool et avoir effectué la formation nécessaire à l’obtention du permis d’exploitation que ce soit pour un restaurant ou une table d’hôtes.

  3. Bonjour @Bonnet,
    Le fait de vendre des repas à des clients implique de respecter certaines règles d’hygiène et de traçabilité et de détenir une licence de débits de boissons, qu’il s’agisse de restaurant, de table d’hôtes en maison d’hôtes ou probablement de repas chez l’habitant. Dans ce dernier cas, une action en justice contre des particuliers qui vendaient des repas sur une des grande plateforme de repas chez l’habitant est en cours et le jugement devrait clarifier leurs obligations.

  4. Bonjour,
    nous sommes une chambre d’hôtes avec une capacité de 15 personnes. Nous aimerions de temps en temps proposer un service de restauration aux clients qui ne dorment pas sur place. Nous ne dépasserions pas les 15 personnes avec un menu unique comme pour la table d’hôtes. Est-ce que nous pouvons avoir une license 2 (max 15 personnes) sans devoir suivre la réglémentation d’un ERP?
    Merci beaucoup pour votre temps!

  5. Bonjour ,
    J ai vu sur internet que certains chefs proposaient une table d hôte chez eux , sans hébergements . J aimerai faire la même chose , c est à dire ouvrir ma table pour 8 personnes maximum quelques jours par mois . Quelle est la réglementation à CE sujet ? Car souvent je vois qu il faut Aussi héberger pour faire ouvrir une table d hôte .
    Est CE que ma cuisine doit être aux normes de restaurant et équipées professionnellement et Où puis je trouver des infos concret sur l aménagement ?
    MerCi

  6. Bonjour
    Les chambres d’hôtes sont définies par le texte de loi comme devant être chez l’habitant. Il a été précisé à plusieurs reprises par l’administration qu’elles pouvaient se situer dans le même bâtiment que la maison principale ou être dans une dépendance sur la même propriété. C’est le cas avec les anciennes fermes constituées souvent de plusieurs corps de bâtiments ou encore de manoirs ou châteaux où il peut y avoir des dépendances.
    Le texte de loi qui définit la chambre d’hôtes limite le nombre de chambres à un maximum de cinq. Au-delà il ne s’agit plus de chambres d’hôtes mais d’hôtels ou d’auberges avec des contraintes supplémentaires, notamment l’application des normes incendie et accessibilité des ERP de catégorie O “Hôtels et pensions de famille”.

  7. Bonjour, faut il habiter impérativement dans le même bâtiment pour obtenir le label Chambres d’hôtes ou est ce également possible en vivant dans la maison d’à côté, sur le même terrain? (Y a t il une notion de parcelle cadastrale?)
    De plus, vous orientez souvent les gens vers la législation relative à l’hôtellerie, connaissez vous un site ou un blog du même type que celui ci mais pour hostellerie.

    Merci beaucoup de votre aides et de vos précieuses réponses.

  8. Bonjour Aurélie,
    Vous n’avez pas l’obligation d’acheter des matériels professionnels pour équiper votre cuisine. Il faut tout-de-même faire attention à plusieurs éléments dont notamment la qualité du plan de travail qui doit être lisse, facilement lavable, résistant à la corrosion et non toxique ou encore le bon fonctionnement du réfrigérateur qui doit permettre de conserver les denrées alimentaires. Vous pouvez retrouver un article complet sur le sujet Les activités complémentaires, Je fais table d’hôtes dans notre numéro 60, en vente sur le site au prix de 8 euros.

  9. bonjour, je souhaiterai ouvrir une table et chambre d’hote dans mon village, comment cela se deroule pour la table? je peux cuisiner dans une cuisine normale de maison ou dois je ameneger comme dans les resto?

  10. Bonjour,
    c’est difficile de vous répondre car je ne sais pas si vos chambres d’hôtes et le restaurant dont vous parlez sont au même endroit, si vous habitez sur place….
    Si c’est le même bâtiment pour les deux activités et que c’est aussi votre maison , la remarque de l’administration est surprenante car il s’agit en réalité d’une exigence des offices de tourisme pour accorder le label Chambres d’hôtes référence lorsqu’un même bâtiment abrite un restaurant et des chambres d’hôtes mais il n’y a pas obligation à rejoindre ce label. La loi est moins exigeante. Elle demande que les chambres d’hôtes soient situées chez l’habitant et que le petit déjeuner soit inclus dans la prestation et la réglementation ne précise pas les modalités détaillées du service du petit déjeuner.
    En revanche, si vous demandez à vos hôtes d’aller prendre leur petit déjeuner à une autre adresse, celle du restaurant, ça n’est pas possible.

  11. bonjour j ai besoin d aide nous avons repris des chambres d hôte qui ne ce suffit pas a elle meme financièrement mon mari étant cuisinier nous avons crée un restaurant les fraude n accepte pas que les clients des chambres déjeune dans la salle de restaurant malheureusement impossible de faire une autre piece manque de place que faire

  12. BONJOUR JE FAIT RESTAURANT EST CHAMBRE D HOTES 5 CHAMBRES
    SUITE A CELA ONT M OBLIGE A AVOIR PIECES SEPARER POUR LES PETITS DEJEUNERS SOI DISANT QUE JE NAIT PAS LE DROIT DE LE FAIRE DANS LA SALLE DE RESTAURANT
    QUELQUN PEUT IL MAIDER CET TRES URGENT
    MERCI

  13. Bonjour,

    J’ai mon ami qui a les murs d’un grande bâtisse en partie aménagé en bar restaurant qu’il a exploité jusqu’en 2011..
    Nous habitons dans la continuité et souhaiterions exploité les chambres à l’étage en tant que chambres d’hôtes et le bas en restaurant et tables d’hôtes pour les personnes hébergées.
    Est-ce possible ?
    Merci de votre réponse

  14. Bonjour Mélodie,
    Aucun texte n’interdit de servir le petit déjeuner dans la salle de votre restaurant, puisque si j’ai bien compris c’est à la fois votre habitation et le lieu de la chambre d’hôtes. Ceci étant, vous avez probablement intérêt à le préciser dans vos annonces et sur votre site internet pour éviter que certains visiteurs ne soient surpris.

  15. Bonjour,

    Si une chambre d’hôtes est ouverte dans l’appartement privatif d’un couple de restaurateur, mais que le petit déjeuner est servis dans le restaurant : est-ce légal ? (à savoir que le couple vit dans son restaurant : ça peut être considéré comme “chez l’habitant” ?)

  16. Bonjour,

    Il y a de nombreuses formes de locations touristiques et les règles en matière de restauration ne sont pas toutes les mêmes. Si vous optez pour une activité de type chambres d’hôtes, il est possible de proposer la table d’hôtes aux personnes hébergées. Il s’agit d’un repas pris en commun qui peut être simple ou plus sophistiqué. La réglementation applicable aux tables d’hôtes n’est pas très contraignante, si ce n’est pour l’alcool si vous prévoyez de servir du vin. Dans ce cas, il faudra suivre la formation obligatoire et obtenir une licence boissons.

  17. Bonjour.

    J’entreprends l’ouverture d’une location touristique, plus particulièrement pour loger les pèlerins et marcheurs du Chemin de St Jacques. Je peux accueillir jusque 10 personnes. J’ai l’intention de préparer le repas du soir. Quelle est la réglementation relative a ce service ?
    Merci pour la réponse.

  18. Bonjour
    Une licence de boissons qui n’est pas exploitée pendant trois ans est supprimée et ne peut être transmise. Dans ce cas, il faut demander une nouvelle licence en mairie sous réserve que le quota de licences restreintes, anciennement licences 3, ne soit pas atteint et que votre maison d’hôtes ne soit pas située dans un périmètre d’interdiction. Il faudra également suivre au préalable la formation obligatoire afin d’obtenir le permis d’exploitation

  19. Bonjour,
    Nous avons acheter une ancienne ferme qui était il y a 15 ans exploitée comme gite avec une licence 3. Nous allons la transformer en chambres d’hôtes mais comme j’ai cette licence 3 est ce que je peux vendre de
    Merci d’avance pour votre réponse.s boissons uniquement à mes hôtes en dehors des repas.

  20. Bonjour
    Pour servir de l’alcool hors des repas, la licence restaurant/table d’hôtes ne suffit pas, il faut une licence de débits de boissons à consommer sur place. Il peut s’agir de la grande licence (licence 4) ou de la licence restreinte (licence 3), ce sont les licences détenues par les bars. Il faut soit en racheter une et obtenir un transfert en préfecture sous réserve que cela soit possible, soit demander une licence 3 en mairie sous réserve que la zone ne soit pas protégée et que le nombre de débits installés dans la commune soit inférieur à 1 pour 450 habitants. D’autre part, le fait d’ouvrir un bar dans votre maison d’hôtes peut conduire à une modification des règles de sécurité incendie. On peut en effet vous imposer une mise aux normes de tout ou partie de l’établissement.

  21. Bonjour, est ce qu’un établissement chambres d’hôtes peut accueillir des clients extérieurs juste pour leur servir un verre, boire un aperitif?

  22. Bonjour
    Je vais reprendre un restaurant mais il ya de la place pour faire des chambres mais je ne vais pas y habiter donc comment peut on s’immatriculer .
    A savoir que nous pouvons avoir max 4 chambres????
    Merci de votre réponse

  23. bonjour
    je ne suis pas sûre de comprendre puisque le CouchSurfing est par nature gratuit sous forme d’échange entre membres. Je doute que vous ayez envie de nourrir gratuitement 20 personnes, ce que vous décrivez est donc une forme de restaurant avec les normes qui vont avec, peu importe la formule menu unique ou pas, et de facto une activité commerciale donc un statut de professionnel.

  24. Bonjour,
    J’ai vu en Belgique une activité qui semble sortir du contexte du restaurant et de la chambre d’hôte. Il s’agit d’une sorte de coach surfing destiné à la restauration. En clair, on prend une résa pour 20 couverts en menu unique sans aucune structure juridique.
    Connaissez vous ce type de restauration en France?
    Savez vous dans quelle “case” cela est imposable ?
    Merci beaucoup

  25. Bonjour
    ce que vous décrivez ressemble plutôt à une activité de type hôtelier, mais pas à la chambre d’hôtes et table d’hôtes qui sont de fait limités en nombre et typologie de repas. Si j’ai bien compris, ce seront plutôt les règles de l’hôtellerie qui s’appliqueront à votre projet.

  26. Bonjour,
    je vais ouvrir des chambres d’hotes (ou chambre chez l’habitant car j’ai plus de 5 chambres disponibles).
    je souhaite proposer à mes hotes la possibilités de manger mais pouvoir leur proposer des collations et non un menu unique.
    la table ne sera ouverte qu’a mes hotes donc nous ne parlons pas de restaurant (je ne pourrais pas le faire car la batisse ne permet pas l’aménagement handicapés des ERP de cette catégorie) il s’agit vraiment juste pouvoir diversifier l’offre pour mes hotes.
    est ce que la formation HACCP est suffisante ?
    je ne trouve aucune information sur ce cas précis
    merci par avance pour votre réponse.

  27. Disons les choses en face et sans détour,une table d’hôtes sans hébergement c’est un restaurant illégal,
    gare aux petits malins qui s’y lance sur internet ,l’état ,le fisc lorgne sur ceux qui ne déclarent ..rien : ni les gains réalisés, ni cotisations sociales…
    Cette pratique est parfaitement injuste par rapport de tous ceux qui exercent en toute légalité: charges sociales et déclaration d’impôts direct. Les activités collaboratives doivent être encadrées, sinon on va très vite vers “du travail au noir”…

  28. Bonjour Yohann,
    la table d’hôtes est le prolongement de l’hébergement, elle est réservée aux personnes qui dorment sur place dans les chambres d’hôtes.
    Sinon, c’est proposer de la restauration avec les réglementations liées au restaurant.

  29. Bonjour est-il possible d’ouvrir une simple table d’hôte ?
    C’est à dire sans hébergement.
    Si oui quelles sont les conditions et/ou démarches svp ?

  30. Bonjour,

    Je suis étudiant en BTS Hotellerie Restauration et j’ai pour projet de fin d’études d’aménager les chambres (vides) qui sont au dessus du restaurant dans lequel je travaille.

    En effet le restaurant à été construit en dessous de la maison des propriétaires et disposent de deux chambres libres car les enfants des propriétaires n’habitent plus les lieux.

    J’aimerais savoir quel type d’hebergement il faut déclarer et quelles sont les démarches à accomplir pour rendre ce projet réalisable ?

    Merci d’avance

    Nicolas DS

  31. Bonjour
    vous trouverez beaucoup de réponses à vos questions sur ce billet et les commentaires qui l’accompagnent Faut-il faire table d’hôtes ?
    La licence boisson est gratuite, c’est le permis d’exploiter qui est payant et nécessaire pour obtenir la licence boisson.
    Compter environ 800 euros et regarder la liste des organismes accrédités dans votre département sur le site de la préfecture, ce sont en général le syndicats hôtellerie / restauration.
    Nous avons refait le point sur les obligations des loueurs dans un article sur la table d’hôtes dans le numéro 40 juillet / août d’Accueillir Magazine

  32. Bonjour,
    Quelle est la réglementation pour ouvrir une table d’hôte,
    doit on passer la licence petite restauration? que signifie t-elle? est ce payant,et ou doit on la passer.?
    Merci

  33. Bonjour
    Dans le cas de création de table d hôte à l extérieur (réglementation restauration) est ce que les tables sont uniquement réservées aux clients des chambres ?

  34. bonjour
    Et bien voila, après 3 long mois dure de travail ou nous avons mon mari et moi même remis une maison du 14e à neuve et bien suite au divorce nous devons vendre cette maison sa nous es très dure mais quoi faire??
    j en es fait une maison d’hôtes,ou j ai une clientèles déjà bien installé.
    J’ai une idée de faire un petit resto comment faire?? et je le droit?
    quelle réglementation? merci de votre aide
    si non voila il y a 4 chambres dont 2 doubles un appartement en haut de 76m avec salon et 2 chambres plus salle d’eau
    enfin la maison fait 260m carré plus dépendances et jardin cour et patio maison super clos calme et jolie coin touristique.
    si quelqu’un est intéresse.

  35. Bonjour
    il n’y a pas d’interdiction ou d’impossibilité de faire chambres d’hôtes et restaurant. J’en connais plusieurs, je dirai même de plus en plus de restaurateurs ouvrent une ou deux chambres pour héberger leurs clients. La table d’hôtes dont vous parlez est réservée aux hôtes qui dorment sur place et qui partagent le repas des maîtres de maison.
    Dès lors que vous voulez ouvrir un restaurant, rien ne s’y oppose. Mais, comme vous le signalez, vous devrez respecter les normes de la restauration et il se peut, si les chambres d’hôtes sont situées au dessus du restaurant, qu’elles seront considérés comme ERP locaux à sommeil avec les travaux qui vont avec.
    Il est probable aussi que certains labels refusent de vous labelliser. Mais il n’y a pas d’obligation à être labellisé et il n’y a pas de classement préfectoral. Il faut aussi respecter l’appellation chambres d’hôtes, accueillir chez vous jusqu’à 5 chambres et 15 personnes avec linge de maison et petit déjeuner.
    Caroline

  36. bonjour,nous sommes actuellement restaurateurs et envisageons de vendre et de reprendre une proprieté avec nos enfants et aimerions ouvrir un restaurant mais on nous dit que l’on ne peut que prevoir table d’hotes or ce n’est pas ce que nous voulons qu’est ce qui nous interdit d’ouvrir un restaurant quelle est la loi à cette situation étant donné que la propriété s’y prête quelques modifications à prévoir mais on envisage de prévoir ces conditions de mise aux normes. MERCI DE VOTRE REPONSE

  37. Bonjour
    vous pouvez avoir chambres d’hôtes et restaurant, certains labels ne l’acceptent pas dans leur charte, à vous de voir si c’est un point bloquant. Mais ce n’est l’appellation chambres d’hôtes qui si vous en respectez les règles, accueillir chez vous, vous y habitez, jusqu’à 5 chambres et 15 personnes avec accès à salle de douche et sanitaires, linge de maison et petit déjeuner.
    Sinon, vous pourrez aussi vous appeler hôtel, classé de tourisme ou pas, auberge…
    En revanche, dès lors que vous accueillez des personnes de l’extérieur, vous serez restaurant avec toutes les normes de la restauration, sans compter le bâtiment qui devra respecter les règlementations ERP et accessibilité, probablement même pour les chambres d’hôtes si elles sont au-dessus de la salle de restaurant. A prendre en compte avant tout travaux. Vous aurez aussi un statut de professionnel, commerçant, auto-entrepreneur ou société.

  38. Bonjour,
    Je suis actuellement dans le flou, car j’aimerais ouvrir des chambres et tables d’hôtes dans mon village dans une vieille maison. Mais j’aimerais ouvrir mon restaurant à tous les passants pas qu’à mes clients de ch d’hôtes.
    1) Est-ce possible…
    2) Comment se nomme l’établissement, gite, auberge, ou ch d’hôtes??
    Merci de votre aide
    Françoise

  39. Activité de chambres d’hôtes et restaurant (ou auberge) me semble difficile à gérer, et l’esprit “chambres d’hôtes et table d’hôtes” n’existe plus vraiment. Il s’agit simplement de chambres à louer en demie-pension.
    D’autre part de plus en plus de propriétaires de chambres d’hôtes, ne partagent plus la table d’hôtes avec leurs convives. Servent soit des assiettes froides, ou buffet, la famille ne partageant plus le repas avec les hôtes.

    Je n’ai jamais envisagé d’élargir ma table à l’extérieur, et quand nous n’avons pas envie, le temps…, de proposer la table d’hôtes, nous aimons envoyer nos hôtes dans les bons restaurants d’alentours.

  40. Bonjour Julie
    vous voulez proposer à la location un meublé de tourisme.
    Vous avez le choix entre avoir un classement ou pas, ce n’est pas obligatoire, mais attention cela a des implications fiscales.
    Pour avoir un classement, vous pouvez demander un classement préfectoral en étoiles, pour cela, adressez-vous au comité départemental du tourisme, ou une labellisation. Deux labels ont la délégation pour classer des meublés de tourisme, Gîtes de France ou Clévacances qui classent respectivement en épis et en clés.

  41. Bonsoir à tous, vos messages viennent me redonner espoir dans mon projet
    ma question est la suivante
    j’ai acheté une longère pour y faire une location meublé(du genre gîte) j’ai 3 chambres, une belle cuisine avec un four à pain, une belle cave, des équipement de bien être(jaccuzi, sauna…la total.j’aimerai proposer le repas aux clients s’ils me le demandent.malheureusement je ne peux pas.je ne peux pas non plus faire une table d’hôte parce que je ne vis pas dans cette longère. c’est aussi bien de louer une maison loin des propriètaires!!! je ne peux pas être labelisé aujourd’hui, ya t il des label moins contregniant que les gîtes de france? la concurrence dans tout ça est où? je suis abondonnée à moi même, si je veux louer c’est soit gîte ou rien. merci pour vos conseils.je suis dans la détresse toujours faire comme les label qui ont le monopole sur le marché du meublé vacances

  42. Bonjour,
    Moi aussi, ayant hérité d’une belle de village en pierre, nous avons l’intention d’ouvrir des chambres mais je voudrais faire tables d’hôtes pour mes clients, mais aussi à la clientèle de passage.
    Je suis assez bonne cuisinière et de plus je fais tous les plats de ma région de montagne. Je pense que les gens aiment bien connaitre et déguster les plats régionaux.
    C’est vrais que c’est du travail, j’en suis bien consciente..mais je joue mon avenir de retraitée..et j’aime de contact avec les gens, on fait de superbe rencontre..
    Si vous avez des idées ou des conseils pour mes futurs ch et tables d’hôtes n’hésitez pas à m’écrire.
    A très bientôt
    Françoise dit la Françine..(comme la farine)

  43. pour personnes desireuses d’ouvrir des chambres d’hotes – nous vendons notre maison située sur le chemin de st jacques de compostelle – 270 m2 – 4 chambres d’hotes avec salle de bain/cabinet de toilette – pour plus d’information – me contacter par mail – karine.roumy@wanadoo.fr

  44. Bonjour ,

    je cherche à acheter un gîte d’étape ou de groupe dans les pyrénées départements 64 ou 65 budget maxi 400000 -éventuellement des bâtiments à aménager me conviendraient – merci de me contacter –
    cordialement .

  45. Bonjour Patricia –
    Pourriez-vous me donner le contact de cette table d’hôte qui fait aussi restaurant ?
    Je cherche à connaître tous les aspects réglementaires de ce type de projet.
    merci !
    Olivier

  46. Table d’hôtes… c’est très prenant. Je préfère prévenir ceux qui pensent que c’est une qualité de vie exceptionnelle.
    Le débat ici posé est certes autre, mais méfiez-vous, avant de vous lancer, de l’image d’Epinal.
    Mon mari et moi avons décidé de nous lancer car de nombreux clients se plaignaient de la mauvaise qualité et de la difficulté de trouver un restau… Mais c’est beaucoup de soucis et surtout, un travail inestimable.

  47. Je sais que lorsque l’on est adhérent à GDF il n’est pas possible d’ouvrir sa table à la clientèle extérieure (qui ne dort pas en chambre d’hotes) mais, comme vous le soulignez, on peut très bien ouvrir un petit restaurant et avoir quelques chambres d’hôtes. Je vais bientôt dans le sud et j’ai prévu de m’arrêtez dans le 71 en chambre d’hôtes (indépendante – sans label) qui fait restaurant. L’avantage, pour les amateurs de vin comme mon mari, est que l’on propose aux “hôtes” une carte des vins (entre autres). Il y a une clientèle pour cette formule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.