Le détail qui tue, celui gâche le meilleur accueil

C’est un des côtés néfastes de la pensée humaine. L’autre soir, je dinais au restaurant et mon regard a passé son temps à revenir se poser sur la prise électrique qui était noire de graisse. Ce que j’ai mangé ? Peu importe ! Etait-ce bon ? Aucune importance ! Parce que la seule chose dont je suis sûre, c’est que je n’y retournerai pas.

Le détail tue, alors quand vous allez aménager votre maison, n’oubliez aucun détail. Est-il indispensable d’avoir la dernière baignoire balnéo, si on se souvient des fenêtres qui laissent passer l’air ? Et de manger dans de l’argenterie si on a un matelas défoncé ? Et si les joints de la salle de bains sont noirs ou la bouche de ventilation pas nettoyée depuis quelque temps ? D’accord, je force le trait parce que ce genre de situation est plutôt rare en chambres d’hôtes.

L’attention au détail, c’est indispensable mais pas si facile car on a tous nos habitudes et je serai bien prête à prendre un pari avec vous, que chaque maître ou maîtresse de maison, aussi bon soit-il a un petit point faible et oublie quelque chose en faisant le ménage. Pourquoi ? Parce qu’il ne le voit pas, leur attention porte sur d’autres éléments plus importants pour eux. Or la propreté doit être irréprochable.
Alors comment faire ? Croiser les regards car plusieurs paires d’yeux valent mieux qu’une, faire une liste des points à vérifier régulièrement, pas ceux du ménage de tous les jours, occuper les chambres d’hôtes de temps en temps pour voir avec les yeux de vos hôtes.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.