Le tourisme change : pourquoi aller si loin ?

Alors que l’on parle de compagnies aériennes en faillite ou en liste noire, de tour opérateurs en difficulté et de risques en tout genre, qu’on en a marre de passer de plus en plus de temps dans les aérogares d’aéroport, de se lever à 4 heures du matin pour attraper un charter, que les taxes de carburant augmentent mais ne baissent jamais… pourquoi continuer à vouloir aller si loin ? Le tourisme mondial est en train de changer profondément et le touriste de revoir sa position.
Pour réussir ses vacances, et c’est important de profiter de ses, toujours trop rares, jours de congés, il commence à opter pour de plus courtes distances et des solutions qui le rassurent.
C’est certain, le “sans mauvaise surprise” va avoir la cote dans les années à venir. Le séjour chez l’habitant a cet avantage et le contact direct avec le propriétaire est un véritable atout à mettre en avant pour rassurer ces touristes un peu inquiets. La facilité d’accès en détaillant les routes depuis plusieurs localités environnantes, la proximité de gares ou d’aéroports où on peut organiser la prise en charge soi-même ou avec un taxi de confiance, la mise en avant des transports locaux pour ceux qui seraient sans voiture, la proximité de services en tous genres, la disponibilité et l’accueil, pourquoi se priver de ces arguments qui peuvent être le plus qui emportera la décision auprès de certains touristes.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

2 réflexions au sujet de « Le tourisme change : pourquoi aller si loin ? »

  1. Bonjour
    quant au site internet, je suis entièrement d’accord, il est incontournable, mais le virage internet a été si rapide que je comprends que cela soit difficile d’en prendre la pleine mesure.
    Travailler en réseau, vous prêchez une convaincue, pour se relayer, se renvoyer des hôtes ou simplement discuter des problèmes rencontrés.
    Sur le fait d’être dans les coffrets cadeau, nous sortons dans le prochain numéro d’Accueillir Magazine, un dossier. Nous avons reçus beaucoup de témoignages très contrastés de propriétaires qui ont tenté l’expérience, certains sont convaincus de l’importance des coffrets sur leurs réservations. Les gros reproches portent beaucoup sur le fait qu’il s’agit de nuitées isolées souvent en week-end donc bloquant des chambres qui auraient pu être louées pour deux jours et d’une population qui connaît mal les chambres d’hôtes. C’est à appréhender avec précaution car le gros problème, avec cinq chambres d’hôtes au plus, vous avez peu de souplesse.

  2. Developper une activité necessite un engagement et un investissement financier et temps ; je suis surpris de constater que propriétaires ne cherchent pas à communiquer.un site Internet c’est vraiment le minimum , sans compter un contact reel avec les confréres a concidérer en confréres plus qu’en concurrents .
    J’ai été contacté par smartbox, leur dynamisme me seduit et me parait trés efficace pour développer mon activité qui n’a que 8 mois.
    Des partenaires smartbox que j’ai contacté sont partagés, mais reconnaissent que le taux de remplissage decolle (3 mois de réservation à l’avance).il sagit souvent d’une nuitée isolée parfois transformée en 2 nuits aprés palabre .Une commision de 30% qui permet de faire une petite marge . Avez vous experimenté ce type de partenariat ? Qu’en pensez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.