Gîtes et chambres d’hôtes, penser habitat flexible

Depuis quelque temps, les professionnels du bâtiment parlent de logements modulables, évolutifs ou flexibles, une idée qui peut intéresser les créateurs de gîtes et chambres d’hôtes qui réfléchissent à leurs travaux et aménagements.

L’idée sous-jacente est de proposer des logements capables de s’adapter plus facilement aux étapes de la vie sans nécessiter des déménagements : arrivée des enfants, vie familiale, familles recomposées, départ des enfants de la maison, hébergement d’un proche âgé, vieillissement des occupants…
La maison utile aujourd’hui n’est probablement pas la même que celle nécessaire dans 10 ans. Le travail de projection n’est pas simple et personne ne peut prédire l’avenir, il dépend de chaque situation personnelle mais certaines préoccupations reviennent régulièrement.

On pense sécurité pour les jeunes enfants mais aussi pour les personnes âgées, adaptabilité au handicap ou à l’âge. On réfléchit cloisons mobiles pour modifier la configuration des chambres ou encore arrivées techniques et de plomberie pour aménager des wc, cuisines ou salles d’eau supplémentaires.
La flexibilité peut porter sur d’autres éléments, comme pouvoir aménager une chambre supplémentaire ou un bureau dans une très grande pièce de vie, pouvoir transformer une ou plusieurs chambres en appartement totalement indépendant…, ou inversement, revenir à une situation antérieure par exemple proposer à nouveau un salon qui avait été converti en chambres d’hôtes et sa salle d’eau attenante,  ou encore pouvoir créer une extension… La liste des possibilités est vaste. La question peut également se poser pour les extérieurs, les cheminements et les espaces de stationnement qui devront s’adapter aux évolutions de la maison.

Lorsque l’on se lance dans des travaux voire dans la construction d’une maison, il me semble important d’imaginer différents scenarii et de se projeter sur le long terme. Cette flexibilité pourra être utile ou pas, elle n’est pas nécessairement beaucoup plus chère à intégrer dans les travaux initiaux, elle pourra également faciliter la revente de la maison le jour venu.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Une réflexion sur « Gîtes et chambres d’hôtes, penser habitat flexible »

  1. Les Anciens n’étaient pas fous, nous vivons et avons notre activité chambre d’hôtes dans un petit château début XIXeme ( 600m²) qui dû être remanié déjà 3 ou 4 fois ! Mais avec des murs porteurs d’1 mètre d’épaisseur en 100% pierre !! Et nous avons déjà vécu dans une maison Isothermique et antisismique dans un autre pays… Bah y-a pas photo ! La plus agréable à vivre c’est la dernière ! Chaque étage est aménageable au gré de vos envies, il suffit de bouger les cloisons ! Nous avons même transformé un grenier de 100M² en 2 suites confortables ! Vive l’ancien , “modulables, évolutifs ou flexibles” avant la mode !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.