Proposer des chambres d’hôtes ou gîtes accessibles

  • Pour quels handicaps : Il y a des aménagements au titre du handicap moteur, visuel, auditif et mental. Parfois, on ne peut pas être éligible pour les 4 formes de handicap mais on peut l’être pour une, deux ou trois. 
  • Quelle finalité : Les normes sont un besoin mais pas une finalité. Les personnes handicapées ont besoin de ces aménagements, mais veulent un accueil de la décoration, des vacances réussies, un séjour confortable, des produits locaux, des visites, balades…, bref ce sont des hôtes comme les autres avec quelques besoins spécifiques.
  • Tirer partie de l’expérience : On ne peut pas réussir les aménagements, sans se mettre à la place de la personne handicapée, beaucoup de lieux sont réputés accessibles mais ne le sont pas dans les faits. Visitez des chambres d’hôtes et gîtes qui ont fait les aménagements handicap et apprenez de leur expérience.
  • Quels cahiers des charges ? l’Association Tourisme & Handicaps labellise les établissements touristiques.

Les chambres d’hôtes ne sont en règle générale pas soumises aux règles d’accessibilité de la loi pour l’égalité des droits et des chances de février 2005. Ceci étant, certains créateurs souhaitent proposer une ou plusieurs chambres d’hôtes aux personnes en situation de handicap, notamment moteur, une très bonne idée lorsque le bâti comporte des chambres de plain pied.

Réfléchir à l’accessibilité globale

L’accessibilité ne porte pas uniquement sur la chambre d’hôtes et la salle d’eau. Parking, jardin, entrée, pièces de vie doivent être accessibles également. Il ne doit pas y avoir d’obstacle pour entrer, sortir ou circuler. Il faut réfléchir à tous les cheminements qui seront empruntés par les clients. Les aménagements les plus conséquents portent sur la chambre et les sanitaires : des espaces de circulation suffisants dans la chambre et la salle d’eau, des penderies à ouverture facile, des volets et rideaux accessibles, des barres d’appui…

Le handicap moteur n’est pas le seul à prendre en compte. Le créateur peut aussi rendre sa maison d’hôtes accessible aux personnes souffrant de handicap visuel, auditif ou mental. Ces aménagements ne sont pas nécessairement très compliqués à effectuer.

Eviter une décoration hospitalière

La maison d’hôtes est un lieu d’accueil et de détente. Aucun texte n’impose de peindre les chambres d’hôtes et les sanitaires accessible en blanc et d’installer des équipements inesthétiques. Au contraire, il faut concilier accessibilité et décoration. Cela suppose de bien intégrer les contraintes à respecter pour trouver les meilleures options selon la configuration du bâti et ses choix de décoration. Pour identifier les travaux à effectuer, il est utile de se référer aux cahiers des charges de l’Association Tourisme & Handicaps. Ce sont ces critères qui permettent d’obtenir la marque Tourisme & Handicap, une marque nationale qui référence les prestataires de services touristiques dont l’offre est accessible.

Cet été encore, près d’un quart des personnes à mobilité réduite ont renoncé à leurs vacances faute de trouver un lieu adapté à leur situation.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.