En tant qu’hôte, le principe de la chambre d’hôtes, c’est bien d’aller chez quelqu’un, dans un hébergement unique. A cela, je donnerais comme contre exemple de choisir une chaîne d’hôtels où quelque soit le lieu, la table de chevet sera à la même place et on trouvera la même salle de bains. C’est un modèle économique et pratique qui a toute sa place, mais c’est justement ce que ne doit pas être une chambre d’hôtes. Bon je force le trait, c’est vrai qu’en chambre d’hôtes, le propriétaire est unique, la maison, son accueil, ses aménagements aussi.

Je sais que sur ce blog, je pousse à étudier son dossier de création, business plan, étude de marché, budget, réglementations, fiscalités, se faire connaître, penser les aménagements de sa maison… Parce que se tromper dans l’achat d’une paire de chaussures, c’est embêtant, acheter une maison pour y faire des chambres d’hôtes et ne pas avoir les moyens de rembourser son emprunt, se tromper de vie et en être malheureux, c’est catastrophique.

Mais une fois les fondamentaux économiques posés, il faut revenir à son projet de vie et ne pas se laisser dicter ses choix. Quand on crée ses chambres d’hôtes, prendre le temps d’aller en chambres d’hôtes, parler avec leurs propriétaires, rencontrer les personnes qui connaissent le secteur, aller en formation, prendre en compte idées, astuces, conseils… Oui, cent fois oui, il est inutile de réinventer la roue, on peut s’approprier le savoir et la compétence des autres, trouver des réponses à ses questions, gagner du temps.

Mais ce n’est pas leur projet, c’est le vôtre, alors rêvez-le et demandez-vous ce qui va faire la différence, ce qui est votre touche personnelle. Et si je dis cela, c’est parce que si une partie des porteurs de projet ne pensent que le côté déco de la maison, oublient un peu l’envers du décor et me font peur, paradoxalement, une autre partie se laisse mettre la tête dans le guidon, entraîner par le quotidien et oublie parfois de rêver. Alors ce matin, oubliez les contraintes et rêvez votre projet de création de chambres d’hôtes, demandez-vous ce qui va faire qu’on va se souvenir d’être venu chez vous. Comment vous allez  mettre votre touche personnelle, ce qui vous fait plaisir comme aménagement, comme petit déjeuner à préparer… Il sera bien temps ensuite de faire des compromis dictés par le bon sens et parfois le banquier.