Planning, dur à respecter

Il en va du planning de réalisation comme du business plan, chaque projet de chambre d’hôtes est unique. Selon qu’on achète une maison et qu’on doit y faire des travaux lourds pour créer ses chambres d’hôtes ou qu’on achète une maison d’hôtes en activité avec literie et vaisselle et qu’on « n’a qu’à » poser les bagages, il y a un monde de différence. Mais reprenons quelques aspects qui peuvent faire échouer ou retarder votre projet, une fois la promesse de vente signée.

Il y a des motifs évidents : retard à l’achat de la maison, notamment quand il y a des conditions suspensives à lever ou un prêt bancaire à négocier.
Les travaux, est-ce la peine de dire que dans ce domaine les délais sont une notion très variable ? Si on n’est pas sur place au quotidien pour tout contrôler, si on n’a pas négocié des pénalités de retard, gros risques de dérapage.

Et puis, il y a des raisons moins évidentes.
Si on compte sur des subventions pour ses chambres d’hôtes, il y a parfois l’obligation de ne pas commencer les travaux avant l’accord de la commission, cela peut prendre plusieurs mois pendant lesquels vous êtes bloqués.
Si on a du retard dans la livraison des fournitures : spa, baignoires, matériaux, c’est tout le planning des travaux qui peut être à renégocier, on connait tous le plombier qui ne peut pas travailler à cause de l’électricien qui n’a pas pu avancer à cause du plombier !
Il y a les délais nécessaires pour les déclarations et permis de travaux, à prendre en compte, le risque étant de se faire refuser ou d’avoir à représenter le dossier et donc à refaire de nouveaux devis, notamment quand on a acheté un bâtiment classé, en zone naturelle, proche d’un monument historique, dépendant des bâtiments de France, etc.

Le risque : chaque mois de retard, ce sont des dépenses qui s’accumulent, de la trésorerie qui s’épuise et du chiffre d’affaire qui ne rentre pas. Et si on rate une saison touristique, ce peut être la catastrophe : imaginez, vous comptez ouvrir en avril pour bénéficier dès la première année au moins des vacances scolaires et grands week-ends touristiques et vos chambres d’hôtes sont prêtes seulement en octobre ! Vos finances vont-elles tenir le coup ? Votre banquier va-t-il rester serein ?

Je n’ai aucune méthode pour garantir la réussite d’un chantier de travaux. Sauf à essayer de lister chaque étape avec ses délais minimums, de prévoir l’imprévisible, de s’accorder des marges de sécurité cachées et de la trésorerie de secours.