Créer des chambres d’hôtes avec un petit budget, c’est possible

Avec la montée en gamme des chambres d’hôtes et l’espace médiatique très important qui leur est consacré dans la presse, on voit surtout dans les magazines de très belles maisons restaurées avec soin, des grandes chambres, des espaces bien-être, c’est logique, c’est plus facile à photographier et plus facile pour faire rêver ses lecteurs. Mais cela induit aussi en erreur certains porteurs de projet qui n’ont pas le capital nécessaire pour l’achat d’une telle propriété. Et c’est bien le poids du foncier qui compte pour beaucoup dans le projet et le budget de chambres d’hôtes.

Chiffre d’affaire n’est pas marge

Je voudrais insister sur un point qui me semble parfois mal compris : on peut vendre une nuit en chambre d’hôtes cher et perdre de l’argent et vendre une chambre d’hôtes à plus petit prix et gagner de l’argent. Il y a trop souvent confusion entre chiffre d’affaire et revenu alors que c’est bien au final ce qui reste sur le compte une fois tout payé, y compris l’emprunt bancaire qui est important. La rentabilité d’une maison d’hôtes ne dépend pas du prix du bien immobilier.

Il y a des projets pour tous les budgets

Certains porteurs de projet ont l’impression que créer des chambres d’hôtes n’est possible que quand on a un gros capital. Ne soyons pas hypocrites, c’est quand même plus facile, mais je dirai que ce n’est pas le fait de la création de la chambre d’hôtes, c’est plus facile pour tout dans la vie quand on a de l’argent. Pour ceux qui ont un petit budget, il faut déployer ténacité, obstination pour convaincre son banquier et trésors d’imagination pour restaurer, décorer et aménager.

Mener à bien son projet reste possible même quand on a moins de moyens. Et sur les quelques 24000 adresses de maisons d’hôtes en France, toutes ne sont pas dans le luxe, on trouve encore beaucoup de chambres d’hôtes dans des maisons toutes simples mais à l’accueil chaleureux.

Je mets au même plan financier le fait d’acheter une maison avec ou sans travaux. Globalement, cela revient au même financièrement si on prend tout en compte, c’est une différence de temps dans l’apport de trésorerie et si vous faites les travaux vous-même, dans le manque à gagner parce que vous ne travaillez pas par ailleurs ou que vous allez mettre plusieurs années à ouvrir vos chambres d’hôtes.

Je suis allée faire un tour sur les annonces de maisons d’hôtes en vente sur le site d’Accueillir Magazine et il y en a à moins de 300 000 euros. Cela reste une somme importante, mais peut-être plus accessible pour un emprunt bancaire.

Le choix de la région où s’installer

Cela ramène clairement au choix de la région. Certaines sont devenues difficilement accessibles tant le prix de l’immobilier a flambé. Il est indispensable de vivre dans une région qu’on aime et qu’on connaît ou qu’on se donne la peine de connaître. Mais il peut être nécessaire de changer de destination ou de s’éloigner, le prix de l’immobilier variant selon l’endroit où on est, une maison en bord de mer ne se vend pas au même prix que dans les terres à quelques kilomètres. Et on trouve de vrais petits bijoux immobiliers dans certaines provinces pour le prix d’un studio à Paris.

Ce n’est d’ailleurs pas parce qu’on n’est pas dans une région très chère et on pense donc aussi très attractive et donc très touristique, qu’on n’a pas un potentiel important pour remplir ses chambres d’hôtes. On en revient à l’importance de l’étude de marché pour comprendre qui est sur le territoire et qui viendra dans vos chambres d’hôtes et calculer son taux de fréquentation et donc son chiffre d’affaire potentiel. Et à la nécessité de faire un budget pour savoir ce qui restera une fois tout payé et donc la rentabilité.

 

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

9 réflexions au sujet de « Créer des chambres d’hôtes avec un petit budget, c’est possible »

  1. Bonjour,
    Avant de vous lancer, il faut vérifier la destination du bâtiment. Si le bâtiment est agricole, il va falloir faire un changement de destination – permis de construire ou déclaration préalable – pour pouvoir ouvrir des chambres d’hôtes. Il faut vérifier les règles d’urbanisme qui s’appliquent sur la commune. Si la grange est classée en habitation, il n’y a pas de changement de destination à faire. Ceci étant, selon les aménagements nécessaires, il peut y avoir une autorisation d’urbanisme à demander pour les travaux.
    C’est la première étape, après, étude de marché et business plan pour déterminer quels sont les aménagements les plus propices, le bon statut et le retour sur rentabilité. Cela se réfléchit avant même de demander à l’architecte des plans.

  2. Bonjour je souhaiterai avec ma femme créer 2 chambres d’hôtes dans ma propriété.
    J’ai acheté récemment un bien comprenant une maison que j’habite et une grange attenante que je voudrais utiliser pour faire le projet.
    Quelle sont mes possibilités et comment m’y prendre.
    Merci.

  3. Bonjour, je cherche à gérer une maison d’hote avec mon mari. Nous n’avons pas la possibilité d’acheter une maison (pas le budget). Nous souhaiterions donc passer par la gérance de maison d’hote. Quel est le potentiel de cette solution ? J’aimerai échanger avec des personnes qui sont passés par la gérance ou qui ont mis leur bien en gérance en tant que propriétaire afin d’avoir des retours d’expériences. Qui pourrai m’aiguiller ? Je vous remercie.

  4. Bonjour Aurélien
    300 000 euros, c’est beaucoup d’argent, mais dans l’absolu, sans rapporter ce budget à une région et à une situation, cela ne peut pas être un indicateur.
    Le budget dépend de votre situation et de vos objectifs. Si vous avez le bâtiment, le montant à prévoir va porter uniquement sur l’aménagement des chambres ou du gîte. Il peut donc être limité surtout si vous êtes en mesure d’effectuer une grande partie des travaux vous-même.
    En revanche, dès que l’on envisage d’acquérir un bâtiment qui va abriter à la fois sa résidence et des chambres d’hôtes, il va falloir s’orienter vers une maison d’une superficie de 150/200 m² voire plus selon le nombre de chambres.
    Si on retient un prix moyen en France de 1 500 euros par m², cela donne un prix de l’ordre de 225 000 / 300 000 euros pour le bâtiment. Mais dans certaines régions, le prix de 1 500 euros / m² n’existe pas.
    Tout va donc dépendre de la localisation de la maison, de la surface du terrain, de l’état de la bâtisse et des travaux à prévoir. On trouve aujourd’hui des chambres d’hôtes en vente sur notre site Accueillir Magazine pour moins de 300 000 euros, on trouve aussi de grandes bâtisses à la campagne dans ce budget.

  5. Bonjour,
    Une question m’interpelle, qu’est-ce que vous appelez par petit budget ?
    300 000 pour vous ça correspond à quelle game de budget ?

  6. Bonjour

    Je suis très heureux des commentaires et des conseils que j’ai pu trouver içi.
    Je compte créer des chambres d’hôtes au pays basque et je conseille à ceux et celles qui veulent le faire d’écouter les conseils d’amis positifs, de se déplacer et de voir les chambres d’hôtes correspondantes à celles que vous aimeriez faire. Mais …..Surtout fuyez les angoissés et les “moi à ta place je”…….faite vous plaisir et si vous avez bien préparé votre affaire et si vous avez confiance en vous, alors foncez…….ça reste quand même magique quand on aime les gens.

  7. bonjour
    La lecture et les commentaires m’inspirent la reflexion suivante ; une maison d’hôtes se définit dans la relation aux autres comme un miroir sorte de club où les membres se reconnaissent du moins je l’espère … il y a autant de maisons d’hôtes que de gens … l’unicité … et surtout pas un hotel par défaut …
    sabine maison d’hôtes depuis 2005 http://www.lavillaenbaie.com

  8. Je voudrais créer un site chambres d’hôtes gratuit

    Plus le mentionner sur Facebook

    Merci

  9. Merci Caroline, comme d’habitude vos propos sont clairvoyants et précis.
    Vous avez en effet raison de préciser que la tenue d’une maison d’hôtes est avant tout le reflet de ce que l’on aime. Si on se trouve bien dans une maison que l’on apprécie particulièrement la région où l’on vit, ce sera un pur bonheur de propager cette joie et de la distiller à nos hôtes de passage.
    Le prix ne sera établit qu’en fonction de l’étude de marché et de la concurrence, et ne doit en aucun cas être le moteur pour ouvrir ses chambres. Sinon on risque fort de connaître une grosse désillusion.
    J’ajouterai que l’on pense souvent que nos hôtes choisissent une maison d’hôtes par rapport à un tarif ce qui est d’ailleurs exact, mais sachez qu’à l’inverse le propriétaire d’une maison d’hôtes peut également établir ses prix en fonction de la clientèle qu’il souhaite recevoir. Dans toute relation commerciale et plus particulièrement dans la tenue d’une maison d’hôtes, il doit y avoir un équilibre et surtout la joie et le plaisir de recevoir des hôtes avec qui on se sent bien, on insistera jamais assez sur cet aspect, une maison d’hôtes s’est avant tout le dialogue et l’échange avec des hôtes que l’on reçoit chez soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.