Je n’aime pas…, normalement je ne réserve pas cette maison d’hôtes !

Ces derniers jours, j’ai regardé quelques épisodes de l’émission de TF1 Bienvenue chez nous. Et parmi les différents points que je n’aime pas dans cette émission, il y en a un sur lequel je souhaite revenir aujourd’hui, notamment parce que je pense qu’il faut y penser lors des aménagements de sa maison d’hôtes.

Donc, j’ai râlé à plusieurs reprises car une grande partie des commentaires des loueurs de chambres d’hôtes candidats tiennent du registre, j’aime / j’aime pas. Certains détestent les salles de bains ouvertes, d’autres le mobilier, les jardins à la française, les choix de rénovation, l’emplacement… Et c’est leur droit et même bien, autant quand on se lance dans l’aventure de la maison d’hôtes avoir des goûts bien trempés. En revanche, ce n’est pas parce qu’on n’aime pas que c’est laid pour tout le monde ! Un peu comme dans un Dîner presque parfait, quand un concurrent déclare détester un aliment et mettre une mauvaise note à un plat qui en contient, qui peut être très raffiné mais que naturellement lui n’a pas pu apprécier.

D’une part, le réalisateur met en exergue les commentaires bien tranchants et on ne saura jamais en tant que spectateur ce qu’étaient les nuances de la pensée des candidats . Mais en fait tout ceci n’a aucun sens, parce que ces candidats, eux mêmes propriétaires de chambres d’hôtes, n’auraient jamais réservé ces maisons d’hôtes qu’ils ont tant critiquées.

Lorsque je choisis une chambre d’hôtes pour un séjour, je ne choisis jamais ce que je n’aime pas, – sauf cas exceptionnel, quand l’emplacement prime sur le choix pour limiter les trajets, mais là c’est nécessairement un très court séjour type déplacement d’affaires ou occasion comme mariage et je sais que j’ai fait un compromis qui me convient.

Pour réserver, outre le prix, je regarde le descriptif, les photos et je sélectionne une maison d’hôtes qui correspond à mes goûts. Je ne vais pas passer trois ou quatre nuits dans une chambre d’hôtes où la baignoire et les wc ne sont pas séparés de la chambre si cela me déplaît. Je ne vais pas choisir une chambre meublée avec des meubles de style Louis XV si je préfère les meubles modernes et une décoration plus contemporaine. Je ne vais pas dans une maison de ville si je veux la pleine campagne ou à l’inverse, je passe sur la proximité de la route si cela me permet de me balader à pied dans le village sans avoir à reprendre ma voiture. Je peux continuer la liste à l’infini car c’est comme cela que cela se passe dans la réalité.

Demander à des loueurs de juger du cadre de chambres d’hôtes que spontanément ils n’auraient pas louées avec en plus un enjeu de « stratégie » de jeu, ce n’est même plus de la télé réalité, c’est être à côté de la plaque.

Il est très difficile de juger une maison d’hôtes car cela est très personnel. Pour l’évaluer de façon objective, il faut faire abstraction de ses goûts et avoir une démarche de type inspection avec une grille de critères sans implications personnelles. On en revient donc aux éléments factuels, comme la taille de la chambre d’hôtes et des sanitaires, la qualité de la literie, le calme, l’occultation de la lumière, le confort général de la maison et des pièces à vivre, le soin apporté à la décoration et à la préparation du petit déjeuner sans oublier la personnalité du propriétaire qui fait souvent oublier certains désagréments. Et encore, juge-t-on par rapport à des niveaux de confort établis selon des grilles au lieu de mettre tout le monde sur un pied d’égalité, comme si on pouvait comparer un château et un pavillon moderne, une maison de village et un domaine rural…

La leçon à tirer de tout cela quand on crée des chambres d’hôtes, c’est qu’il faut faire des choix clairs. Aménagements, décoration, équipements, rénovation…, tout doit être cohérent. Ensuite, il faut accepter l’idée que tout le monde n’aimera pas, ce qui n’a pas d’importance, on ne compte pas recevoir 6 milliards d’individus dans ses chambres, autant recevoir des personnes heureuses d’être là parce qu’elles ont choisi cette maison.

NB. Comme cette émission donne parfois lieu à des réactions passionnées, aucune critique sur une maison d’hôtes identifiable ne sera laissée en ligne

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

12 réflexions au sujet de « Je n’aime pas…, normalement je ne réserve pas cette maison d’hôtes ! »

  1. Stop à cette émission.
    Je n’ai toléré de la regarder qu’une fois tellement elle est « au-dessous des pâquerettes ».
    Mais au secours! Pour les hébergeurs hôtes imaginez ce qui est distillé dans l’esprit de futurs hôtes….Bonjour les dégâts!
    On se demande si ce n’est pas voulu .
    En tous cas cela dessert vraiment l’horizon des hôtes loueurs et floue complètement les valeurs d’accueil , d’hospitalité, d’échanges simples , authentiques et doux.

  2. Nous avons toujours refusé de participer à cette émission, qui pourtant nous aurait fait gagner de la notoriété. D’abord parce que je n’aurais pu m’empêcher de me plaindre des fausses chambres d’hôtes qui pullulent autour de moi (et même parfois sont passées dans l’émission), mais aussi parce que le sensationnalisme est l’ADN de ce genre de compétition. Il lui faut un affrontement, de l’agressivité (même contenue), des mots trop forts… Le téléspectateur en veut pour son voyeurisme, et le producteur pour son audience. Du coup, je ne la regarde pas, en dehors de rares extraits passés au zapping de Canal, pour éviter de contribuer à la pérenniser. Dans le fond, exactement comme nous avons les politiques pour lesquels nous votons, nous avons les émissions de télé que nous regardons

  3. Oui, Caroline, vous avez totalement raison : on ne peut plaire à tout le monde, et comme dit Mr et Mme Koletzi : c’est tant mieux ! Et puis, les gens (surtout ceux qui ne font rien de leur vie ou ceux qui sont jaloux) adorent critiquer,être médisants … Il y a qu’à voir certains avis sur Trip Advisor. Et comme dirait mon mari : « et dire qu’ils ont le droit de vote » !! (sourires)

    Cela fait un « tri naturel » parmi les hôtes qui viennent en chambres d’hôtes, et au final, vous avez votre cohésion le matin, autour de la table du petit déjeuner, lorsque tout le monde passe un joyeux moment. Et vous êtes encore plus heureux quand vous voyez vos hôtes avec plein d’étoiles dans les yeux … ou quand vous recevez un gentil mail de remerciement …

    Mais surtout, c’est l’accueil, la connivence, l’harmonie, la tolérance (aussi) qui font toute la différence et qui font que les hôtes reviennent régulièrement. Et vos hôtes vont être plus enclins à pardonner la petite faute de goût ou la petite erreur (nul n’est parfait, même si nous le sommes tous !!) …
    Souvent, ils nous parlent de cette émission et la trouvent vraiment délirante de bêtises … ce qui les choque, c’est la méchanceté des hôtes qui jugent les autres hôtes … mais il y a 3000 euros à gagner, et il y en a qui tuerait père et mère pour ça !

    Nous vivons dans un pays RICHE en culture, en histoire, en gastronomie … de l’ancien, du moderne, la mer, la campagne, la montagne, la ville … avec des gens qui savent accueillir, être aux petits soins … alors, gardons notre énergie pour ceux qui viennent chez nous et laissons les autres agir à leur guise. C’est le temps qui dira qui a raison …

  4. je regarde cette emisssion, même si ça me fait bondir assez souvent,je suis bien d’accord avec les commentaires çi dessus,c’est dommage pour l’image de certains propriétaires!même si certains ont gagnés ,ils ont bien perdus en mauvaise publicité, ce qui m’agace le plus c’est la phrase « c’est parfait »et la note est de 5 ou 6??
    Mis tout ça à part j’aime en sortir de bonnes idées et voir ces beaux départements qui donnent envie d’être visités !

  5. Je partage entièrement le commentaire de Caroline. J’y ajouterai une pincée, résultat de 20 ans d’expérience. Sous forme de question: dans l’expression « chambres d’hôtes », à qui fait référence le mot « hôte »? A celui qui reçoit, ou à ceux qui sont reçus ? En effet, le même mot a les deux significations ! Pour ma part, je pense que la personne qui accueille est aussi importante que la déco: c’est elle qui fera la différence avec l’hôtel. Mais que voit on aujourd’hui? Il suffit de regarder les sites web: combien évoquent ne serait ce que le nom du recevant ? Bien de ces pages web ressemblent à des catalogues de location de meublés.Marre de ces maisons ouvertes par des gens qui ignorent tout de l’endroit où ils s’installent et qui sont seulement capable de vous réciter ce qu’ils viennent de lire dans le Michelin ! Ce que je recherche quand je descend chez des « confrères », c’est qu’ils me donnent les clefs d’une jolie chambre mais aussi les clefs de leur pays.

  6. TF1 télé commerciale se permet de floutter les marques commerciales choisies par les propriétaires ,voilà un motif suffisant pour ne jamais participer à ces mascarades.
    Effectivement notre image de chambres d’hôtes vaut bien mieux que de mauvais  » buzz ».
    Bravo pour les excellents commentaires diffusés sur ce blug ,n’allez pas sur » MY TF1″ c’est pire que l’émission.

  7. Merci caroline pour ce retour avisé.
    Du côté suisse où les chambres d’hôtes sont encore relativement peu connues du public, bon nombre ne retienne que les aspects négatifs, portant un jugement tranché et sans recul !Effet pervers et à contre-courant de l’essence même de nos structures d’accueil.
    Il ne reste plus qu’à espérer que la prod n’ait pas suffisamment de contrat de participation pour la saison 3. Alors Please, propriétaires de chambres d’hôtes en france, gardez votre énergie et votre enthousiasme et ne participez-pas ! Votre image vaut bien plus que 3000 euros !!!!!

  8. bonjour
    non cela ne reflète pas les maisons d’hôtes. Je crois même que cette version 2 donne une image très négative de la chambre d’hôtes, en tout cas pour les quelques épisodes que j’ai regardés. Je connais des propriétaires et des maisons qui ont participé à l’émission cette année. Cela ne reflète pas qui ils sont, on retient pour chacun seulement 10 minutes de leurs propos pour faire au total une émission de 50 minutes basée sur un nombre de répétitions incroyables destinées à marquer le trait, à moins que la prod ne pense que nous sommes tous atteints de déficit grave de compréhension ! C’est sûr que quand on entend en boucle des jugements tranchés, on a tendance à ne retenir que cela de la personnalité du candidat.
    Pourquoi participer, l’envie de montrer sa maison qu’on aime passionnément, de faire découvrir sa région, de voir l’envers du décor… Mais dans les faits, sauf à se taire, ce qui est impossible avec un cameraman assit au pied du lit, tout le monde, même les plus gentils se feront piéger. Reste une solution que j’ai adoptée pour les derniers épisodes, je coupe le son.

  9. En matière de tourisme d’escapade et de chambres d’hôtes, je retiendrai effectivement 2 mots : cohérence et émotion.
    Ce qui me frappe dans le concept de Bienvenue Chez Nous, c’est avant tout la nature humaine.
    Que certains propriétaires aient participé à la 1ère saison, soit ! ils n’avaient pas les éléments en mains pour juger de la pertinence ou non de ce programme mais qu’en cette 2è saison, ces propriétaires choisissent de participer et signe le contrat en connaissance de cause, là j’avoue que quelque chose m’échappe ! Je serai donc ravie qu’ils nous exposent leurs motivations quant à leur participation.
    Personnellement, j’aurai tendance à en déduire qu’il y aurait chambres d’hôtes ET chambres d’hôtes ou plutôt « métier passion » VS « esprit mercantile et stratégique ».
    En 2 saisons et + de 100 participants( et je n’en ai raté aucun tellement l’analyse de la nature humaine me passionne dans ce concept !!!!!) 1 seul couple m’a marqué par leur savoir-être. C’est peu !
    Rassurez-moi, notre activité et notre rôle ne se résume pas qu’à « ça » tout de même ??!!!!

  10. Je suis tout à fait d’accord avec les commentaires précédents. Juste une remarque fondamentale à notre sens: Pour qu’une maison d’hôte « fonctionne et s’installe dans la durée » il faut que le projet soit cohérent Cad Que la déco soit en harmonie avec le lieu et que les propriétaires soient en symbiose avec leur lieu de vie et d’accueil.
    Tout ce que nous voyons avec des maisons d’hôtes étudiées, « conçues pour être performantes » au sens marketing du terme pour plaire au plus grand monde et des comportements de propriétaires qui forcent leur nature…cela ne peut durer longtemps.
    « Comme toute bonne pièce de théâtre, elle ne peut être jouée qu’un certain nombre de représentations avant que les décors et les acteurs ne s’usent ou se lassent ! »
    Nous vivons et recevons nos hôtes dans un petit château du XIX, et nous savons que cela ne convient pas à tous…. Bien tant mieux ! Ne viennent chez nous que ceux qui ont choisi comme vous le soulignez Caroline, notre maison en connaissance de cause… mais cela nous empêche pas d’être modernes et d’avoir mis en ligne une visite virtuelle 3D et d’etre sur F…

  11. Excellente analyse Caroline, à laquelle on pourrait ajouter… « comment réagir face à des fans de l’émission »..?? parce que comme toute télé-réalité, il y aura toujours pour certain un jeu à trouver,  » faire comme »,  » essayer », « estimer », … c’est du vécu ! autant une remarque, une critique même peut et doit trouver une solution pour que les hôtes aient le meilleur séjour possible, le jeu est inacceptable, je suis persuadée que certains propriétaires se seront trouvés face à une remise en question de ce qui fait leur maison d’hôtes, leur accueil parce que des « fans » auront trouvé cela amusant ! pour ma part, quand le jeu est arrivé au point du prix de la chambre,après la couleur des rideaux et du carrelage de la salle de bain, j’ai dit STOP, vous trouverez certainement mieux ailleurs, au prix que vous estimerez, et c’est désolant d’en arriver là. J’ai estimé nécessaire de rajouter un préambule sur notre site qui décrit notre façon de concevoir l’accueil chez nous, hôtes avertis… nous sommes dans la vraie vie, avec un investissement familial et émotionnel certain et pas dans une émission télévisée !

  12. Trés bonne analyse Caroline, j’ai été contactée plusieurs fois par TF1 bien avant le début de cette émission et j’avais eu le même raisonnement. De plus, une amie ayant participé et gagné ce jeu, ma confirmé que des clients d’une Maison d’hôtes voisine de la sienne ne l’avait pas choisie car ils avaient trouvé la propriétaire trés acerbe lors de ce jeu !!! Donc trés mauvaise publicité pour la maison et les « chambres d’hôtes » en général !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.