Réserver des chambres d’hôtes avant de créer les siennes

Je suis parfois surprise de rencontrer des personnes qui rêvent d’ouvrir une chambre d’hôtes et qui n’y sont jamais allées ou exceptionnellement. C’était le cas de quelques visiteurs du Mondial du Tourisme la semaine dernière.
Cela suppose qu’ils ont conceptualisé la chambre d’hôtes, celle qu’ils veulent créer. Or, ce ne peut pas être qu’un concept.

Ils, eux, les autres, les hôtes sont là

Quand on crée sa chambre d’hôtes, on est dans le concret et le pratique : « ils, eux, ceux-là, les autres, vous, moi, bref les hôtes », tant attendus, à qui on a tant pensé en achetant la maison, en aménageant, en décorant la maison, « ils » sont là.
Les hôtes veulent dormir, manger, se laver, les fondamentaux de l’hébergement.
Les hôtes veulent de la disponibilité, de l’écoute, ont des attentes et des envies différentes, la promesse de la chambre d’hôtes
Les hôtes sont tous différents, pas tous sympathiques.
Les hôtes existent et prennent de la place…

Une activité de chambres d’hôtes, c’est concret

Et le quotidien est lourd, ménage, cuisine, lavage, repassage, réservations, réponses aux courriels, site web…, on est à certains moments de l’année loin des 35 heures.
Conceptualiser ce projet de chambre d’hôtes, c’est prendre le risque de n’en avoir qu’une vision restreinte, virtuelle, décalée et d’être surpris, voire déçu par le quotidien futur. Et cela, on ne peut pas se le permettre, inutile de mettre tant d’énergie à créer une chambre d’hôtes si c’est pour courir à l’échec !

Aller en chambre d’hôtes, c’est l’opportunité de discuter avec les propriétaires installés, à condition bien sûr d’éviter la pleine saison où ils sont quand même débordés. Réserver une chambre d’hôtes, c’est l’occasion de lister toutes les bonnes et moins bonnes idées, d’étudier les petits déjeuners, de regarder les équipements en place, la literie, la décoration, les extérieurs, les horaires, la documentation mise en place… Il y a tellement de façons de faire !
Une maison d’hôtes doit être unique, par le projet, par l’accueil, mais il est inutile de réinventer la roue, il y a plein d’idées à noter partout. Dans chaque maison d’hôtes, il y a des trésors d’imagination, des idées géniales à récupérer et des choses qui vous plairont un peu moins.

Alors le carnet pour noter, la photo parce que c’est quand même très parlant quand il s’agit d’aménagement.
Après quelques vacances, une bonne dose d’observation et une compilation de toutes vos notes, vous aurez la bible de la meilleure chambre d’hôtes et de la pire.
Mais ce n’est que le début. Toutes ces idées, il faudra en faire le tri et vous les réapproprier sinon, ce ne sera pas naturel.

Si j’avais pour projet de créer une chambre d’hôtes, je ferai d’abord un tour de France des chambres d’hôtes, plein de week-ends, de séjours, de rencontres, de maisons d’hôtes différentes et surtout du concret sur ce qui m’attend pour ma vie future.
Autrement dit, si un jour vous voulez ouvrir des chambres d’hôtes, c’est aujourd’hui que cela commence, et il va falloir partir beaucoup en chambres d’hôtes, en week-end et vacances pour réussir votre projet !
Il me semble qu’il y a pire comme projet de vie !

Cela ne m’empêchera pas de préparer mon projet, selon mes attentes financières, avec business plan et budget et en m’informant sur les réglementations, la fiscalité… Et pour cela quoi de mieux que de lire tranquillement Accueillir Magazine qui vous tiendra au courant de tout ce qu’il y a à savoir dans l’actualité des chambres d’hôtes et vous présentera des témoignages et reportages chez des loueurs

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

2 réflexions au sujet de « Réserver des chambres d’hôtes avant de créer les siennes »

  1. Bonjour Caroline,

    A la lecture de de votre article je me replonge quelques années en arrières…
    Nous avons ouvert notre maison d’hôtes, sans avoir l’expérience de ce mode de vacances.
    Nous avions envie de rencontrer et communiquer avec d’autres personnes que nos cercles de connaissance.
    Puis nous avions 2 chambres inutilisées, alors mon côté commercial a fait le reste…
    J’ai souhaité que l’on se différencie de la plupart des chambres… ALors j’ai crée des idées de séjour comme le BRAME du CERF ou les JOURNEES de CHASSE ou encore des DEMANDE en MARIAGE au château ou en montgolfière…
    Ensuite c’est vrai nous nous sommes rendu compte du temps passé à la remise en état des chambres… mais là encore on observe et on adapte. A ce jour je ne regrette rien et je continu à prendre du plaisir.

    Cordialement
    Danielle

  2. Très bon conseil et conseil n°1 en effet que de se rendre compte de l’attente des hôtes tout simplement en commençant par être hôte soi-même !
    Le tour de France n’est peut-être pas envisageable pour tout le monde mais penser à tester plusieurs chambres d’hôtes avant de se lancer me parait indispensable.
    Ouvrir une chambre d’hôtes, c’est « Un projet de vie » dans lequel on emmène tout la famille !!! Pour le pire et le meilleur !!!

  3. Bonjour Brigitte
    heureusement que j’essaye de vous envoyer des clients, d’aucuns pourraient dire des concurrents, après tout ils veulent créer des chambres d’hôtes !
    Ceci dit, tout à fait d’accord avec vous, il ne faut pas copier ce qui se fait mais se réapproprier des idées pertinentes pour ensuite réaliser son propre projet avec ses goûts et ses couleurs. Et pour cela, il faut s’informer d’un côté mais aussi séjourner dans plein de chambres d’hôtes pour jouer à j’aime / j’aime pas. Cela permet aussi de se rendre compte de ce que j’appelle l’envers du décor, autrement dit tout ce que vous faites pour rendre les lieux propres et agréables, tout en gérant votre maison, comptabilité, fiscalité, réservations… la liste est longue. Cela permet de comprendre que tenir une maison d’hôtes, ce n’est pas de tout repos.
    Caroline

  4. Merci Caroline de nous envoyer des clients! (je plaisante). La réalisation de mon projet a été aussi le vécu, l’expérience (bonne ou mauvaise) de mes séjours en hôtels, en locations de vacances, ou chambres d’hôtes.
    Par contre il ne faut pas aller contre sa nature, et ne pas vouloir à tout prix copier ce qui se fait de bien (et qui marche à côté). Il faut penser que chacun à sa sensibilité, et que chacun à sa carte à jouer: poker, belote…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.