Ouvrir des chambres d’hôtes est, paraît-il, le projet le plus plébiscité quand on parle de changer de vie ou de reconversion, mais s’il y a beaucoup d’appelés, il y a peu d’élus. Je reviens sur un sujet essentiel avant de faire chambres d’hôtes. Est-ce que cette activité vous convient vraiment ? Et si je pose la question, c’est parce que j’ai parfois l’impression que c’est le projet de création qui intéresse plus que celui d’accueil. Or c’est bien l’accueil qui est au coeur de la maison d’hôtes.

Il faut prendre le temps de bien se poser cette question avant de se lancer car il s’agit d’un changement d’activité et d’un changement de vie.

Pour beaucoup de créateurs, l’activité de chambres d’hôtes est différente de celle qu’ils menaient auparavant et les tâches quotidiennes vont être une nouveauté : accueil, petit déjeuner, table d’hôtes, ménage, gestion des réservations, promotion de la maison d’hôtes en local et sur internet… Cela suppose un nouveau rythme de travail, de nouvelles contraintes et de nouvelles satisfactions. Il faut y penser.

Ce changement est souvent vécu comme un nouveau départ dans la vie, voire une reconversion professionnelle. Se mettre à son compte est certes très motivant mais peut aussi inquiéter puisque le revenu n’est plus garanti par un employeur mais va fluctuer. Il dépendra d’un planning de réservation plus ou moins rempli. Ce n’est pas fait pour tout le monde.

Créer des chambres d’hôtes, c’est aussi un changement de vie. Les relations avec les proches seront modifiées. La maison familiale devra être partagée avec des hôtes. Le conjoint et les enfants seront nécessairement mis un peu à contribution. Les week-ends et les vacances scolaires seront souvent chargés alors que c’était le temps des sorties ou des réunions familiales.

La disponibilité sera requise, les hôtes la demandent, on revient bien à la notion d’accueil et ce n’est pas parce que dans notre vie quotidienne nous nous trouvons accueillants que nous sommes capables d’ouvrir une maison d’hôtes et de pratiquer l’accueil au quotidien avec des hôtes encore inconnus.

Donnez-vous le temps de bien réfléchir à tous ces impacts avant de vous lancer et d’acheter une maison ou de faire les travaux. Cette étape est essentielle, c’est même la condition indispensable pour réussir sa maison d’hôtes,  il ne faut surtout pas la franchir trop rapidement.