Est-ce que l’activité de chambre d’hôtes vous convient ?

Ouvrir des chambres d’hôtes est, paraît-il, le projet le plus plébiscité quand on parle de changer de vie ou de reconversion, mais s’il y a beaucoup d’appelés, il y a peu d’élus. Je reviens sur un sujet essentiel avant de faire chambres d’hôtes. Est-ce que cette activité vous convient vraiment ? Et si je pose la question, c’est parce que j’ai parfois l’impression que c’est le projet de création qui intéresse plus que celui d’accueil. Or c’est bien l’accueil qui est au coeur de la maison d’hôtes.

Il faut prendre le temps de bien se poser cette question avant de se lancer car il s’agit d’un changement d’activité et d’un changement de vie.

Pour beaucoup de créateurs, l’activité de chambres d’hôtes est différente de celle qu’ils menaient auparavant et les tâches quotidiennes vont être une nouveauté : accueil, petit déjeuner, table d’hôtes, ménage, gestion des réservations, promotion de la maison d’hôtes en local et sur internet… Cela suppose un nouveau rythme de travail, de nouvelles contraintes et de nouvelles satisfactions. Il faut y penser.

Ce changement est souvent vécu comme un nouveau départ dans la vie, voire une reconversion professionnelle. Se mettre à son compte est certes très motivant mais peut aussi inquiéter puisque le revenu n’est plus garanti par un employeur mais va fluctuer. Il dépendra d’un planning de réservation plus ou moins rempli. Ce n’est pas fait pour tout le monde.

Créer des chambres d’hôtes, c’est aussi un changement de vie. Les relations avec les proches seront modifiées. La maison familiale devra être partagée avec des hôtes. Le conjoint et les enfants seront nécessairement mis un peu à contribution. Les week-ends et les vacances scolaires seront souvent chargés alors que c’était le temps des sorties ou des réunions familiales.

La disponibilité sera requise, les hôtes la demandent, on revient bien à la notion d’accueil et ce n’est pas parce que dans notre vie quotidienne nous nous trouvons accueillants que nous sommes capables d’ouvrir une maison d’hôtes et de pratiquer l’accueil au quotidien avec des hôtes encore inconnus.

Donnez-vous le temps de bien réfléchir à tous ces impacts avant de vous lancer et d’acheter une maison ou de faire les travaux. Cette étape est essentielle, c’est même la condition indispensable pour réussir sa maison d’hôtes,  il ne faut surtout pas la franchir trop rapidement.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

3 réflexions au sujet de « Est-ce que l’activité de chambre d’hôtes vous convient ? »

  1. Séduction du projet de création, s’impliquer dans les travaux, réaliser un rêve “faire de la déco”, jouer à la dinette (ou à l’épicière) avec les hôtes… on peut se réaliser et c’est vrai que c’est très stimulant.
    Chacun dans la famille, dans le couple, doit trouver sa place, il n’est pas nécéssaire que tous participent à l’activité. Financièrement on ne roule pas sur l’or, et l’esprit est plus tranquille si l’on n’a pas de crédits, ou de frais d’études à payer pour les enfants, mais on est bien.
    Changer de vie, c’est aussi avoir un autre mental, avoir d’autres besoins… Le mental! bien avant l’idée du projet!

  2. voilà un article plein de bons sens,mais permettez moi d’enfoncer le clou à propos des réservations donc des “revenus” qui n’arrivent pas de façon continue tout au long de l’année alors que les factures et les échéances sont elles,bien régulières.
    Il convient donc de bien établir son “business plan” et de ne jamais froller le sur-endettement et là inutile de croire que l’aide va venir d’une chambre de commerce qui va vous inciter à démarrer au plus vite…
    Vous devrez par vous-même analyser le contexte de votre projet.(saison/prix/labellisation/commercialisation/attrait touristique…etc
    Vous devrez être bien plus fourmie que cigale.
    La cigale vous pourrez l’être pour l’animation de votre maison d’hôte mais c’est la fourmie qui fera la compta…

  3. Vous mettez là, avec des mots choisis, l’accent sur ce qui fait la base même de ce projet de vie. 3ans et demi c’est ma moyenne d’ouverture données par le label GDF. Apres l’aspect financier…. Sommes nous faits pour cela ? C’est Le facteur essentiel du succès a long terme.
    Actif sur de nombreux forum de propriétaires de chambres d’hôtes, nous pouvons hiérarchiser les facteur stress _ a peine atténués en 8 ans d’activité _ les 3 raisons essentielles suivantes :

     L’équilibre instable vie privée familiale et vie publique avec la présence continuelle d’hôtes dans la maison.
     L’incertitude financière qui vous réveille en sueur la nuit !
     L’usure physique et psychologique de ce TRAVAIL … Car c’est un vrai travail souvent plus de 12h par jours si vous faites TH !

    Nous rencontrons souvent des créateurs en TH, souhaitant quitter un monde du travail en entreprise qu’ils trouvent trop oppressant, avec des objectifs difficiles a atteindre et une ambiance de travail humainement dégradée. Croire qu’en quittant cet « enfer » pour monter « leur chambres d’hôtes » , un paradis… est Imaginaire.
    En cela l’émission « Bienvenue chez Nous » révèle bien ce a quoi vous pouvez être confronté…assez régulièrement malgré tout. Alors le supporterez vous avec le recul nécessaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.