Acheter des ruines pour y faire des chambres d’hôtes

Acheter une propriété en ruines, un tas de vieilles pierres, tout remonter, tout rénover et y faire des chambres d’hôtes, c’est le rêve de quelques-uns. C’est enthousiasmant de redonner vie à un peu de passé. Enfin, je dois avouer que personnellement, je n’aurai pas le courage de me lancer dans plusieurs années de travaux et ceux qui le font ont toute mon admiration.  Si c’est conjuguer passion, amour du travail manuel et qu’on a le temps devant soi et des revenus annexes, aucun problème.

Le coût total achat + travaux

Il me semble que ce ne peut être un projet possible que pour quelqu’un qui a d’autres revenus. De jeunes couples m’interrogent parfois. Ils ont un calcul économique dans ce projet de rénover des ruines. Au vu des prix de l’immobilier, l’accès à l’achat d’une propriété qui permette d’ouvrir rapidement des chambres d’hôtes est bloquant pour eux, alors qu’acheter à bas prix des ruines, c’est encore possible.
Premier calcul, estimer le coût réel de l’achat et de la rénovation, majorée d’une marge de sécurité parce que je connais peu de gros travaux qui n’ont pas au final coûtés plus chers que prévu et faire un plan de financement. Acheter et commencer les travaux sans avoir la certitude d’aller jusqu’au bout, c’est quand même prendre un super risque.
Deuxième calcul : le coût total de l’achat de la propriété et de la rénovation des ruines  sera-t-il au final au prix estimé du marché immobilier local – actuel bien sûr on peut difficilement extrapoler sur une hausse espérée –  quand ou si vous revendez votre maison ou est-ce que cela va vous coûter plus cher ?
Ensuite, je reviens sur la trésorerie, et je rappelle qu’une des plus grosses raisons pour lesquelles les entreprises s’arrêtent, c’est le manque de trésorerie. Si vous prévoyez de faire une grosse partie des travaux vous-même, de quoi allez-vous vivre pendant ce temps ? Et si vos travaux prennent plus de temps que prévu ou que la première saison de vos chambres d’hôtes ne se passe pas aussi bien que prévu, aurez-vous assez de trésorerie pour faire face. Et si vous devez travailler en même temps que rénover vous même votre maison, êtes-vous prêts à des années de boulot non stop. J’ai vu de tels projets , c’est un travail de titan.

Il y avait peut-être une raison pour ce soit en ruines

Enfin, il ne suffit pas d’acheter des ruines et de les rénover pour que les chambres d’hôtes qui y seront créées permettent de dégager des revenus suffisants. Le projet de rénovation ne doit pas occulter tous les aspects de la création d’un hébergement touristique et notamment l’emplacement et l’étude de marché. Parce que ce n’est peut-être pas un hasard si ces ruines n’ont intéressées personne, c’est peut-être parce qu’elles sont au fin fond de nulle part, et là ce ne sera peut-être pas facile d’y amener des hôtes.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Une réflexion sur « Acheter des ruines pour y faire des chambres d’hôtes »

  1. on se lance dans ce projet, mais avec précaution. Je garde mon travail et un pied à terre en Ile de France qu’on vendra quand tout va bien au moment où nous serons prêt à ouvrir notre première chambre d’hôte. Mon mari fait les travaux aidé d’un jeune embauché localement ce qui crée un emploi pendant deux ans et lui donne une formation car mon mari est entrepreneur, agréé, assuré, donc il le prend sous contrat d’apprentissage, juste notre bien devient son unique client pour finir sa carrière et cotiser.
    On est ravis, mais vous avez raison, on a du calculer la trésorerie, parce qu’il faut tout acheter d’avance pour faire les travaux avant que les chambres d’hote ne rapportent le premier centime, pas comme un achat immobilier où on rembourse pendant vingt ans, là les grosses dépenses sont pour les travaux, l’immobilier ne coûtait pas cher lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.