La chambre d’hôtes vue par la télé, entre caricature et insolite

Quand la télé caricature

Une nouvelle émission sur la chambre d’hôtes hier, qui à nouveau ne me paraît pas représentative de ce qu’est la chambre d’hôtes.

Le résumé de l’émission était, je cite

Des suites avec jacuzzi, des cabanes sur l’eau, ou une chambre dans un tonneau, les maisons d’hôtes sont de plus en plus souvent insolites, sophistiquées et haut de gamme… Il en existe 70 000 en France, un marché qui prospère, mais dans quelles conditions ?

Il existe environ 25000 adresses pour 70000 chambres et cela ne prospère plus depuis 2010 où le nombre de fermetures équivaut à celui des ouvertures, le marché de la chambre d’hôtes si on s’exprime dans ces termes, est à maturité.

Ont été montrées des maisons chères, il en existe qui sont tout à fait légitimes, mais rappelons que les chambres d’hôtes au-delà de 100 € la nuit représentent moins de 10 % de la totalité des chambres d’hôtes en France, mais sont une grande partie de l’espace médiatique de la télé et des magazines déco.

Rappelons aussi aux créateurs, qu’il est difficile d’amortir des investissements conséquents sur seulement cinq chambres d’hôtes et qu’avec la crise, tout le monde n’a pas les moyens de mettre 200 € pour une chambre, il ne faut pas croire qu’il n’y a plus que le haut de gamme pour créer une maison d’hôtes.

L’insolite présenté, très sympathique dans ce grand parc,  n’est pas de la chambre d’hôtes, c’est de l’insolite, avec les réglementations qui vont avec, camping ou PRL (parc résidentiel de loisirs), cela n’empêche pas un accueil par l’habitant, une prestation de qualité, mais cela n’est pas au sens strict de la loi de la chambre d’hôtes. Dommage quand on est une émission d’information, d’entretenir la confusion.

Sont montrés aussi et à dessein je le crains, des infractions à la réglementation, je pense clairement au concept de table d’hôtes ou aux questions d’urbanisme et je crains que les loueurs ainsi exposés n’aient des contrôles à la suite de cette émission.
Or on sait qu’il y a toute une campagne de dénigrement contre la chambre d’hôtes présentée par les syndicats hôteliers le plus souvent comme de l’hôtellerie illégale, encore un sujet qui renforce cette affirmation, bon coup de lobbying pour jeter le discrédit sur tous.

Les maisons simples  qui fonctionnent depuis des années n’intéressent pas les caméras, il faut faire de l’audience. En tout cas, je n’ai pas trouvé cette émission  représentative de l’ensemble des propriétaires et de leurs maisons, par exemple les loueurs de Gîtes de France Puy-de-Dôme que j’ai rencontrés en Auvergne cette semaine, qui savent bien combien est grande la distorsion entre image et réalité.

Journalisme d’investigation ? En tout cas, caricature ! On commence à avoir l’habitude.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

9 réflexions au sujet de « La chambre d’hôtes vue par la télé, entre caricature et insolite »

  1. Un très bon résumé de ce reportage que je n’ai pas regardé jusqu’au bout tant j’étais énervée. Du grand n’importe quoi!
    Merci à vous pour votre article. Bonne journée

  2. Bonjour Caroline, à toutes et tous
    suite à la lecture de ce blog qui suit celle d’article dans Accueillir magazine, je souhaite apporter mon point de vue et mon témoignage.
    Propriétaires de chambres d’hôtes nous avons participé à l’émission de jeu de téléréalité diffusée sur TF1.
    Notre préoccupation à ce moment a été de gérer notre image. Les commentaires et témoignages que nous avons reçu après les diffusion et re-diffusion de l’épisode et de la semaine durant , nous ont été très profitables. Je m’explique.
    Cela nous a donné une visibilité, et déclenché des réservations (environ une trentaine directes) aujourd’hui 1 mois et demi après la re-diffusion.
    La quinzaine qu’a duré le tournage a été pour nous l’occasion d’excellentes vacances tous frais payés, durant laquelle nous avons rencontré et visité des chambres et des personnes avec qui nous avons gardé des relations d’amitiés malgrè les principes du jeu.A la suite de leurs passages et de leurs commentaires nous avons modifié certaines organisations de manière très pertinente!
    Enfin et ce qui concerne le principe même de ce type de présentation plusieurs hôtes sont venus chez nous suite à la diffusion de l’émission pour qui cela représentait une première expérience de chambre d’hôte et sont repartis enchantés de voir que nous correspondions à leur attente en temps que personne et que la chambre d’hôte dans son principe c’est « super sympa »!
    Alors si je suis d’accord dans les grandes lignes avec les critiques formulées à l’encontre de ces émissions je fais remarquer que la problématique tient souvent à la personnalité des concurrents et que ce ne sont pas les chambres qui sont exposées mais les personnes.
    ( il n’y a rien de scénarisé mais simplement un format à respecter; chacun dit ce qu’il veut.)
    Par ailleurs pour l’image de l’activité « chambre d’hôte » en France je suivrai bien volontiers une maxime d’un notoire publicitaire français (J. S.) qui a dit : »faites parler de vous ne bien, faites parler de vous en mal, cela n’a pas d’importance mais surtout faites parler de vous! »
    Je pense qu’aujourd’hui nos prestations font des envieux.
    L’hotellerie qui dans le rapport qualité prix à +/- 100€ à des progrès à faire par rapport aux chambres d’hôtes ( nous en avons pratiqué quelques uns ces deux dernières années…..)
    La « grande distribution » du tourisme qui ne pourra jamais faire main basse sur nous tout en lorgnant sur nous; pas d’enseigne possible mais une représentation associative (GdF par exemple) – un site de location de meublé de propriétaire à propriétaire, AirBnB, dont je vous laisse deviner ce que peut vouloir dire le BnB alors que monsieur toutlemonde met à disposition une chambre de chez lui, après le départ du petit dernier!
    Alors si des chambres d’hôtes tirent vers le haut de gamme avec piscine et spas et entrainent les prix dans le même sens, alors chacun peut en profiter afin de se situer dans un prix de marché qui doit permettre de trouver une marge bien établie et donc une rentabilité telle que nous le conseillent tous les acteurs spécialistes de notre actvité: experts comptables, banquiers, avocats d’afaires ….. journalistes spécialisés!- afin de ne pas suivre les petits hôtels indépendants et familiaux que sentimentalement je regrette un peu, mangés par les grands groupes hoteliers parfois très bas de gamme.
    Bien à vous et à votre dispostion pour débattre de tout cela.
    J-Luc

    PS 1 nous n’avons ni piscine ni spas que je trouvent disgracieux dans un jardin.
    2 Caroline, à 1 heure de Paris ( quand cela roule!) vous serez toujours la Bienvenue…chez nous.
    3 comme nous n’avions rien compris la 1° fois nous avons réitéré avec la même émission, pour dire comme nous nous étions bien amusés. Et cela a été sans regret.

  3. C’est vrai, l’émission n’était pas représentative de la majorité des chambres d’hôtes mais en ce moment, ce qui fonctionne c’est : le luxe, et l’insolite alors, ils font de l’audience ! Au moins, cela nous fait connaître et peut décider des vacanciers à venir chez nous .. Il faut voir le côté positif !

    Il y a de la place et une clientèle (= des hôtes) pour tout le monde : mer/montagne/campagne, simple ou luxe, prix pas chers et prix plus élevés.
    Je pense que tout le monde doit être fier de ce qu’il a et ne pas toujours allez voir comment cela se passe chez le voisin qui a toujours mieux que nous …
    C’est vrai que le Puy de Dôme (qui est magnifique) va peut-être attirer moins de monde que le bord de mer (destination prisée des français, entre autres) et il faut certainement plus se creuser la tête pour se créer sa petite clientèle d’hôtes sympas.

    Mon opinion, qui n’engage que moi, est qu’il y a en France plein de petits hôtels de campagne qui sont en train de mourir parce qu’on les oblige à avoir des normes et toujours des normes infernales et hyper coûteuses, que l’on n’a heureusement pas dans une maison particulière.
    Il devrait y avoir une législation moins draconienne pour ce genre d’hôtels, qui n’ont rien à voir avec les grandes chaînes; ainsi, chacun aurait sa place au soleil et le conflit chambres d’hôtes/hôtels s’éteindrait …

    Et pour terminer, mon mari a eu la même intuition que Caroline au sujet des éventuels contrôles consécutifs à l’émission …
    Pour vivre heureux vivons cachés … un vrai dilemme si on veut développer son activité .. 😉

    bonne saison à tous ! et profitons du soleil et du sourire de nos hôtes !
    Nathalie

  4. Une de plus pour être d’accord avec votre analyse. A nous de faire passer l’information. Comme « La pyrénéenne » que j’ai reconnu, utilisons, à notre niveau, les outils dont nous disposons : réseaux sociaux et site internet.
    Bon courage à tous ! Mettons nous au travail…

  5. je regrette effectivement moi aussi que Gite de France ne réagisse pas contre ces émissions qui nous portent préjudice , ne correspondant aucunement à notre quotidien Marie de l’Etipodelle

  6. Je partage tout à fait votre analyse ainsi que le premier commentaire.
    Notre télé nationnale se compromet comme TF1 , LE LOBYING « HOTELIER » FONCTIONNE à fond.
    Il ne nous reste que nos hôtes , leur chaleur et notre bonne humeur pour continuer de faire vivre de vraies chambres d’hôtes à 82 Euros de moyenne et souvent moins…
    J’attend de mon label :Gites de France ,qu’il réagisse aussi au côté de la majorité de ses adhérents. ?.

  7. Vous avez tres bien resumé cette nouvelle caricature des chambres d’hotes…Trop triste et trop en rage pour formuler simplement mon sentiment d’injustice et de frustration .. Dommage encore un rendez vous manqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.