Pour ceux qui l’auraient ratée, TF1 a diffusé la semaine dernière une émission où des propriétaires de chambres d’hôtes se rencontrent et se jugent les uns les autres. Autant annoncer la couleur, depuis le départ j’ai de gros doutes quant à l’intérêt de participer, à la façon dont ça peut nuire à l’image des propriétaires. Mais j’ai attendu d’avoir vu les cinq volets pour en parler sur ce blog.

Un des problèmes, c’est  de comparer l’incomparable, la chambre d’hôtes est unique, les prix différents selon les régions, le prix du foncier et le choix fait par le propriétaire de son niveau de gamme et donc de ses équipements, on ne prétend pas avoir le même matelas dans une chambre à 50 euros que dans un tipi ou une chambre à 150 euros, mais c’était le le choix fait par la production.

Ensuite, le côté artificiel avec un montage, qui à dessein prend le pire pour créer de l’audience, les gens heureux n’ont pas d’histoire donc on amalgame les petites phrases critiques qu’on passe en boucle – au fait, message personnel à la production, nous ne sommes pas tous séniles, inutile en 40 minutes d’émission de rééditer deux fois les mêmes séquences, on s’ennuie franchement.

La voix off et la musique, cela crée quand même un côté kitch et artificiel qui n’existe pas dans la vraie vie, les mariatchis dans la chambre mexicaine, bof.

Enfin, est-ce qu’en tant qu’hôtes, vous traquez les défauts ? Non, vous arrivez zen pour profiter de vos vacances et c’est seulement si cela se passe mal que vous commencez à regarder ce qui ne va pas autour de vous, les avis de voyageurs en témoignent et il n’y a que les visiteurs mystères des labels pour déplacer les armoires, moi en tout cas je m’en passe en vacances.

Si j’ai bien regardé et là j’accepte me tromper car je n’ai pas non plus exploré le site de la chaîne, les coordonnées des propriétaires et le site internet de leurs chambres d’hôtes ne sont pas mis en valeur. Rectificatif après publication le même jour, les adresses et sites internet figurent bien. Alors on retrouve qui ils sont mais a-t-on envie finalement d’avoir chez soi des personnes qui viennent en “voyeur” parce que “vu à la télé” regarder s’ils trouvent des défauts à leur tour et pas ceux qui se sont dit “super ce coq au vin”, qui avait l’air franchement bon mais qui n’est peut-être pas au menu tous les soirs quand même.
En plus ces émissions risquent de passer en boucle pendant des années, on commence à connaître le recyclage sur la tnt. Imaginez revoir à la télé vos chambres qui n’existent plus parce que vous les avez réaménagées, votre petit déjeuner qui a changé, parce que la maison d’hôtes évolue en permanence alors que la pellicule reste figée.

Dommage aussi que on soit resté dans le bas du débat, et ce ne sont pas les propriétaires qui sont en cause, mais les choix faits au montage où on est quand même resté dans le basique. Si je prends Un dîner presque parfait, l’émission copiée de la concurrence, cela donne envie de faire la cuisine, là  je ne suis pas sûre que cela donne envie d’aller en chambres d’hôtes à des personnes qui ne connaissent pas le concept.

Ceci dit, les personnes sympa tirent toujours leur épingle du jeu et chez moi la gourmandise l’emportant toujours, j’ai noté les menus des tables d’hôtes, les confitures et le miel maison et les assiettes de fruit frais, ça avait l’air plutôt super bien.

Et vous qu’en avez vous pensé et le débat se continue sûrement sur Facebook.

Ajout fin 2013, nous avons écrit dans Accueillir Magazine une double page sur l’intérêt de participer à l’émission Bienvenue chez nous et les précautions à prendre pour tirer son épingle du jeu