Comme il est d’usage en fin d’année, on réfléchit – ou pas – à l’année passée et à celle à venir, on a envie – ou pas – de prendre de bonnes résolutions. Nostalgiques qui regardent vers le passé ou  fonceurs qui ne regardent que demain, peu importe, le 31 décembre est une symbolique, et marquer un temps d’arrêt dans un monde qui va aussi vite, une nécessité.

Pour ceux qui connaissent le secteur de la chambre d’hôtes,  c’est un visage qui a énormément évolué en peu de temps, les créateurs sont désormais multiformes. Besoin d’un revenu complémentaire ou de quelques trimestres de retraite, d’entretenir une maison de famille, de devenir son propre patron, d’entreprendre, de s’installer dans la région de ses rêves, il y a de multiples raisons pour créer ses chambres d’hôtes.

Mais comme hier, avoir des chambres d’hôtes n’est pas une activité anodine, car ses clients, on les a chez soi, ils téléphonent à toute heure et le ménage, le site internet, les mails…, cela ne s’arrête jamais.
Cela demande de ne pas avoir les deux pieds dans le même sabot, d’aimer le travail – à une époque où on a parfois l’impression que c’est un gros mot ! – d’accepter l’Autre –  alors qu’on est de plus en plus individualiste.
Cela demande beaucoup d’investissement temps – et argent – avec un retour sur investissement qui s’il est rapporté au taux horaire doit faire sourire ceux qui considèrent que l’épanouissement passe par le montant de la rémunération !

Donc, à vous tous qui avez envie d’ouvrir votre maison, d’accueillir, de prendre le temps, d’accorder de l’attention,
qui allez offrir des moments de bonheur, de détente, de récupération, de vie tout simplement,
nous vous présentons tous nos voeux pour cette nouvelle année et le succès de votre projet.