Avant de faire des choix pour vos chambres d’hôtes, vérifiez la crédibilité de votre information !

Internet est un monde à lui tout seul où on trouve le meilleur comme le pire et le petit monde de la chambres d’hôtes ou du meublé de tourisme ne fait pas exception à la règle. Entre personnes de bonne volonté qui répondent de bonne foi sur les forums mais ne maîtrisent pas forcément la totalité du sujet ou considèrent leur cas personnel comme le seul possible, entre « margoulins » qui créent un blog dans un coin en écrivant n’importe quoi pour gagner quelques sous grâce aux clics sur les publicités présentes sur le site, entre entreprises qui recrutent des stagiaires condamnés à « pisser de la copie », afin de  faire grimper le site dans les résultats de recherche du web, une personne de bonne foi peut légitimement se faire abuser et tout le monde se faire appeler expert.

Evidemment je vais prêcher pour ma paroisse, un magazine professionnel comme Accueillir Magazine est une source fiable, et nous ne faisons que de l’information et de la formation sur le secteur de la chambre d’hôtes et du meublé de tourisme, autrement dit nous somme spécialisés.
Il y a aussi d’autres sources, notamment parmi les acteurs historiques de la chambre d’hôtes qui sont crédibles, présents depuis de nombreuses années et ne vous raconteront pas n’importe quoi pour décrocher un contrat sans se soucier des conséquences.

Peut-on se fier à n’importe quel blog  ou a n’importe quel commentaire ?

Est-ce raisonnable de choisir un prestataire apparu la semaine dernière qui intervient tous azimuts sur tous les sujets et à lui tout seul sait aussi bien choisir un statut juridique, faire une étude de marché, une analyse fiscale, conseille sur les travaux et connaît les dernières nouveautés en matière d’internet… Moi en tout cas, en temps que journaliste lisant tout ce que je peux à temps plein sur le secteur de la chambre d’hôtes depuis sept ans, je ne m’y risquerai pas.

Fausses informations

Mes dernières découvertes, rien que cette dernière semaine
– Une formation qui annonce proposer le permis d’exploiter – pour obtenir la licence boisson – en adaptant le contenu de la formation avec un peu de gestion, de fiscalité, et autres. Ah zut, c’est une formation dont le contenu est fixe avec des acteurs agréés par l’Etat, aucune chance d’obtenir sa licence après.
– Une analyse sur un blog expliquant qu’on peut faire chambres d’hôtes et que ce n’est pas imposable, aussi entendu d’ailleurs lors d’une interview sur une grande radio publique qui m’a fait exploser de rage dans ma voiture. Si vous suivez ce conseil, surtout appelez-moi, je veux voir la tête de votre contrôleur des impôts quand vous défendrez cette position, sources à l’appui !
– Une discussion dans un forum grand public qui explique que oui oui, vous pouvez rester particulier avec cinq chambres et table d’hôtes, le pseudo qui écrit en est sûr. Aïe,aïe, aïe !

Le problème, c’est que conseilleur n’est pas payeur et que chacun est responsable de ses erreurs, de ses décisions et que parfois c’est lourd à gérer et coûteux.
Alors, ne faites pas confiance à tout le monde ! Vérifiez vos sources, vous ne pourrez pas vous en porter plus mal !
C’était mon billet d’humeur – à chacun les siens –  parce que cela me serre aussi le coeur quand j’ai au téléphone des créateurs ou loueurs dans la m… Et c’est plus fréquent que vous ne  le pensez et cela aurait pu être évité à 80 %.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

2 réflexions au sujet de « Avant de faire des choix pour vos chambres d’hôtes, vérifiez la crédibilité de votre information ! »

  1. La semaine dernière un restaurateur m’a appelé pour avoir des conseils (j’ai des chambres d’hôtes en Dordonge). Il veut tranformer un château (avec 23 chambres) en chambres d’hôtes + restaurant/ou table d’hôtes (mais accueillant les gens de l’extérieur) + location d’appartements (avec cuisine). Ce qui l’intéressait était de savoir ne pas avoir besoin d’une cuisine équipée professionnellement.
    Quand je lui indique:
    – changement de destination du batiment (travaux),
    – passage en ERP
    – petite hôtellerie voir hôtellerie..
    – charges sociales à payer

    … le Mr me dit que neni! Donc je le renvoie vers des professionnels dont Accueillir Magazine.
    Effrayant:
    1 – le fait qu’il me demande conseil à moi (il s’agit d’un projet que j’estime très important au niveau financier) au lieu de s’adresser à des personnes compétentes,
    2 – et qu’il persiste dans son idée (pas ERP…) donc une prise importante de risques s’il y a un pépin
    3 – cette envie de « détourner »-« profiter » du manque d’encadrement du statut de chambres d’hôtes.
    De mon côté, j’aime bien recouper les sources, et les vérifier au niveau légal, juridique…

  2. Bonjour Caroline,
    « conseilleur n’est pas payeur » : très juste !
    Et nombreux sont ceux qui veulent nous vendre leurs conseils, sans prendre le temps de connaitre notre situation (bien évidemment…), alors qu’elle est unique pour chacun d’entre nous.
    Tout projet, quel qu’il soit, doit prendre le temps de mûrir pour permettre à chacun de se l’approprier.
    A Accueillir Magazine, continuez de nous informer sur tous les sujets qui peuvent nous concerner : chacun fera le tri.
    Jean-Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.