L’essaimage, c’est un dispositif d’aide qu’apporte une entreprise à ses salariés qui veulent créer ou reprendre une entreprise, et ce dans tous les secteurs. Ce sont bien sûr de grandes entreprises qui ont des services d’accompagnement et qui peuvent se permettre ces dispositifs. Évidemment cela veut dire que le créateur se tourne vers un projet économiquement viable, dont il puisse vivre. Si j’en parle, c’est que ce matin je discutais avec un propriétaire de chambres d’hôtes et gîte d’étape qui a pu en bénéficier lorsqu’il était encore salarié.

Accompagnement personnalisé

L’intérêt est multiple, bénéficier d’un accompagnement personnalisé, récupérer des disponibilités pour monter son projet, avoir accès au réseau de l’entreprise, boutiques de gestions, chambres de commerce et d’industrie…, bénéficier de formations adaptées dans tous les domaines, valider son business plan…, donc se lancer. Et en plus les banquiers suivent souvent car ils savent que le projet a été validé en amont.
Le contrat prévoit souvent un capital versé pour compenser pendant une période la perte de revenus et il est possible de réintégrer l’entreprise qu’on quitte en cas d’échec ou s’il s’avère que sa nouvelle vie ne convient pas.
C’est un dispositif très intéressant et si vous êtes susceptible de pouvoir en bénéficier, je ne saurai trop vous recommander de vous renseigner .
Un site toujours utile pour les créateurs, l’APCE, Agence pour la Création des Entreprises qui explique le dispositif.

Alors si ouvrir des chambres d’hôtes fait partie de votre projet de vie, regardez ce que propose votre entreprise dans le cadre d’un départ accompagné et profitez de toutes les formations possibles avant votre départ, dont 2 jours pour ouvrir sa maison d’hôtes, et une journée pour ouvrir pour ouvrir un gîte ou meublé touristique organisée par les journalistes d’Accueillir Magazine.