Quelle est la différence entre chambres d’hôtes et maison d’hôtes ?

La différence est dans les faits importante. L’appellation “chambre d’hôtes” est réglementée, – définition légale dans la Loi 2006-437 du 14 avril 2006 et son Décret 2007-1173 du 3 août 2007 dont vous trouverez les textes en ligne sur le site d’Accueillir Magazine.

On ne peut utiliser l’appellation “chambre d’hôtes” qu’en respectant la loi et son décret et donc en ayant fait, ce qui en découle, sa déclaration en mairie.
Alors que rien ne définit maison d’hôtes, château d’hôtes, demeure d’hôtes, appartement d’hôtes ou toute autre variante que vous pouvez croiser au hasard du web.

Des petits hôtels surfent sur l’appellation “maison d’hôtes”, des gîtes de groupe aussi… et bien sûr les chambres d’hôtes.
Cela n’empêche dans les faits aucun de ces types d’hébergements de devoir respecter les réglementations en vigueur qui les régissent.
Le seul problème pourrait être dans une sorte de communication mensongère voire carrément de pratique commerciale trompeuse, car en “maison d’hôtes”, le client, pas toujours averti des subtilités juridiques, s’attend à juste titre à un accueil personnalisé chez l’habitant. Si cela n’est pas le cas, le visiteur ne sera pas satisfait et il saura l’exprimer sur le net, les sites d’avis de voyageurs s’en font l’écho.

Nous-mêmes, à la rédaction d’Accueillir Magazine, utilisons les deux dénominations car sinon “chambres d’hôtes” désigne aussi bien le bâtiment que la pièce et on ne s’y retrouverait plus. Cela donnerait des textes aussi limpides que la “chambre d’hôtes” située dans le bâtiment “chambres d’hôtes”, etc.

Quant à Google, il semble proposer indifféremment les mêmes résultats selon qu’on tape maison d’hôtes ou chambres d’hôtes, il fonctionne de plus en plus par champs sémantiques et apparentés, je pense, qu’il assimile plus ou moins les deux appellations comme similaires.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

7 réflexions au sujet de « Quelle est la différence entre chambres d’hôtes et maison d’hôtes ? »

  1. Bonjour
    Le mieux est probablement de contacter la bibliothèque de l’INSEE qui dispose certainement de l’historique des statistiques sur les meublés de tourisme classés et les chambres d’hôtes labellisées. Ceci étant, il n’est pas certain que les données antérieures aux années 80 soient numérisées.
    Caroline

  2. Où puis-je trouver les statistiques depuis 1951 (date de création du premier gîte) :
    – meublés de tourisme (classé / labellisé)
    – chambres d’hôtes (maison d’hôtes = structure composée de chambres d’hôtes)
    Merci par avance

  3. Lorsqu’on établit des statistiques, on parle par exemple de “meublés de tourisme”. Il s’agit d’une entité d’hébergement qui possède des “lits” et vends des “nuitées”.

    En parallèle, pour les chambres d’hôtes une confusion apparaît alors.
    Une chambre d’hôte est … une chambre d’hôte. Quand on établit des statistiques, on prend en compte la structure d’hébergement qui peut posséder de 1 à 5 chambres d’hôtes. Cette structure est plus facile a appréhender en parlant de “maison d’hôtes” composées de chambres d’hôtes répondant à la réglementation en vigueur.
    Alors on peut extrapoler en nombre de chambre, de lits et de nuitées comme pour les meublés de tourisme.

  4. bonjour
    la maison d’hôtes est assimilée à la chambre d’hôtes. Appeler un bien “maison d’hôtes” induit une activité de chambres d’hôtes nécessairement chez l’habitant dans son appartement ou sa maison.
    Les chambres d’hôtes font partie de l’habitation et on peut tout à fait ouvrir des chambres d’hôtes, y compris, à Paris tant qu’on respecte la loi et que le règlement de copropriété permet une activité commerciale.

    Changer d’appellation ne peut pas être un biais pour contourner les réglementations de la chambre d’hôtes, ni les questions d’urbanisme liées aux meublés de tourisme.
    Puisque vous parlez de Paris, donner un appartement en location touristique ponctuellement tant que c’est sa résidence principale est possible. Ce qui est difficile, mais pas interdit, c’est de transformer un appartement en meublé de tourisme à l’année à Paris. Il faut alors accepter la réglementation de la ville de Paris qui édicte notamment des règles de compensation dans le même arrondissement.

    Chambres d’hôtes et meublé de tourisme doivent faire l’objet de déclaration en mairie.

  5. Bonjour,
    La maison d’hôte n’étant pas une catégorie administrative , est-elle autorisée à Paris pour la location à la nuitée et à l’année ? Et quel est alors le statut des biens loués, quelles différence avec un meublé classique qui lui est interdit à la location à la nuitée et à l’année (à Paris)?
    Avec mes remerciements
    Michel

  6. Bonjour
    soit vous déclarez des chambres d’hôtes en mairie, soit vous ouvrez un hébergement de type hôtelier ou autre insolité. Il n’y a pas de déclaration proprement dite pour la “maison d’hôtes” qui ne correspond pas à une catégorie administrative.

  7. Bonjour,
    Comment et ou doit on déclarer une maison d’hôte?
    je dis bien Maison.
    merci d’avance pour votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.