Y a-t-il encore de la place pour des chambres d’hôtes à petit prix ?

La question est venue lors de notre stage de formation la semaine dernière. Un couple part sur l’idée de créer des chambres d’hôtes à petit prix, avec peut-être pour certaines sanitaires partagés – ce qui est possible réglementairement parlant, c’est seulement une question d’information au consommateur.

Mais devant la montée en gamme voulue par les labels, Gîtes de France par exemple n’accepte plus les sanitaires partagés, la médiatisation des chambres d’hôtes, les plus belles du Figaro, des Maisons et des Hôtes, les livres de Marie-Dominique Perrin, les maisons mises en avant dans la communication des comités départementaux du tourisme…, ils ont l’impression que la tendance est aux maisons d’hôtes haut de gamme voire luxe et que les autres ont disparu.

Les prix des chambres d’hôtes

Disparus, oui mais seulement de l’espace médiatique magazine et télé.

Ces maisons d’hôtes haut de gamme représentent 10 % environ de l’offre chambres d’hôtes. On trouve des chambres d’hôtes à tous les prix et plus important en fait, on trouve des clients qui ont tous les niveaux de revenus, y compris faibles, qui ont envie de partager des moments de vie chez les autres. L’hospitalité et la convivialité ne sont pas fonction du revenu.

Le charme de la maison d’hôtes, c’est bien de ne ressembler à nulle autre, elle est le reflet de la personnalité du propriétaire. De l’autre côté, ceux qui louent, vos hôtes sont aussi tous différents avec leurs goûts et envies. Certains choisiront la déco, d’autres la promesse d’une bonne table, d’aucuns craqueront devant le jardin, mais dans la grande majorité des cas, le prix entrera pour une part non négligeable dans le choix de la location.

Fixer ses prix dépend de son offre – maison, chambres…-, de l’étude de marché, de la région où on s’installe. Ce qui est dangereux, c’est de se tromper quand on fixe ses prix sur le positionnement de son offre, pas de choisir d’ouvrir des chambres d’hôtes dans une maison toute simple mais chaleureuse. Tous les choix sont possibles, c’est juste une question de cohérence et de bien réfléchir son projet, qui dans les faits ne doit pas être abordé par la seule question du prix, trop réductrice.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme

6 réflexions au sujet de « Y a-t-il encore de la place pour des chambres d’hôtes à petit prix ? »

  1. Il est vrai qu’Accueillir Magazine parle beaucoup de chambres d’hôtes et que c’est ce sujet qui a été à l’origine de son lancement il y a plus de neuf ans mais beaucoup de lecteurs ont à la fois des chambres d’hôtes et des meublés de tourisme si bien qu’avec le temps mais aussi avec les réformes récentes – l’abattement fiscal en 2013 ou la loi ALUR en 2014 par exemple – nous traitons de plus en plus souvent de sujets relatifs aux gîtes dans les pages du magazine.

  2. Exacte Gite L’étape !

    nous aussi nos prestations sont plus que correctes
    ex:
    ( Le Tout Inclus Au Gosier avec la formule demi pension )

    Nuitée confort + Petit Déjeuner + Apéritifs + Repas Midi Ou Soir + Transfert allée retour aéroport + Ménage + linges + Lessive + Wifi + -Accès à la piscine à toute heure. + +++ Le Sourire Hihihi

    Nous sommes sur la commune du Gosier en GUADELOUPE, ( meilleur situation géographique )

    http://locationade.e-monsite.com/

    cdt,
    Adé

  3. Notre gîte se loue à la semaine, mais aussi à la nuitée , en « chambre d’hôtes » . On y acceuille jusqu’à 6 personnes et els tarifs de la nuitée vont de 55 à 75 € ( avec petits déjeuners et linge fourni ) . Nous avons fixé nos prix par rapport à l’offre locale , et nous sommes très bien placés . Nos prestations sont plus que correctes , je vous ionvite à venir voir sur place ou aunmoins par notre site . Nous avons délibérément choisi de ne pas demander de label, mais le confort et l’équipement de notre gîte sont de qualité . A bientôt !

  4. Je rebondis sur votre article des chambres d’hôtes.
    J’étais abandonnée à votre magazine et j’ai laissé, car il est sujet que des chambres d’hôtes et pas de place pour les gîtes.
    Je réitère ma question: Accueillir magazine, pourraît-il faire des articles sur ces hébergements ?

  5. Y a-t-il encore de la place pour des chambres d’hôtes à petit prix ?
    Étonnante cette question!!!! La réponse est évidente, cette place est de plus en plus grande, quoi qu’aient été les politiques des labels et des collectivités. Si les chambres d’hôtes ne répondent pas à la demande des consommateurs à petit budget, ces derniers choisiront d’autres formes d’hébergement et de vacances… Tant pis.

  6. Il y de la place pour chacun, il faudrait cependant ne pas franchir certains seuils ..100 euro pour une nuitee(2 personnes , trois epis)
    Au delà que reste t’il ?, une prestation en résidence touristique avec « une grande qualité de service… » mais plus grand chose à voir avec l’accueil familiale .
    Prenons garde que nos hôtes ne deviennent des clients,la distance commerciale chassera vite la chaleur des échanges familiers. Et alors nous aurons un peu vendu notre âme pour gagner quelques sous….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.