Comment tirer parti des centrales de réservation pour vos chambres d’hôtes et gîtes ?

    • Faire une étude de marché pour réfléchir à son offre, son positionnement et à ses prix
    • Se demander comment se différencier des autres offres
    • Réfléchir à la mise en ligne de ses annonces
    • Avoir une obsession, vendre en direct

Une des questions centrales du porteur de projet qui prépare l’ouverture de son gîte ou de ses chambres d’hôtes concerne la commercialisation sur internet. En effet, rien ne sert d’investir et de s’investir si c’est pour avoir du mal à remplir ses hébergements au bout du compte. Et comme la rentabilité dépend très fortement du taux d’occupation, la question est majeure.

Continuer la lecture de Comment tirer parti des centrales de réservation pour vos chambres d’hôtes et gîtes ?

OTA et chambres d’hôtes, faut-il tout miser sur un seul “partenaire” ?

Gîtes et chambres d’hôtes, gardez votre indépendance sur internet,
c’est vital pour ne pas perdre le contrôle de votre activité et votre marge financière !

Je croise régulièrement des créateurs de gîtes ou de chambres d’hôtes qui m’expliquent que le plus simple est de s’inscrire sur Airbnb ou sur Booking et de ne rien faire d’autre. Pas de site internet, pas d’annonce, pas de présence sur les réseaux sociaux… En un mot, LA solution serait de tout miser sur un seul acteur pour louer son hébergement.

Continuer la lecture de OTA et chambres d’hôtes, faut-il tout miser sur un seul “partenaire” ?

Ne pas oublier le budget internet dans le business plan de ses chambres d’hôtes

Stage de formation après stage, je constate que la place d’internet est trop souvent sous-estimée par les porteurs de projet. Pourtant, dans les premiers temps, c’est bien le vecteur principal pour faire connaître son hébergement. Quand la maison d’hôtes aura été ouverte depuis quelques mois ou années, il y aura le bouche à oreille, les avis de voyageurs, les voisins connaîtront, recommanderont l’hébergement, bref toute une réputation et e-réputation se seront construites.

Dans leur business plan, les créateurs pensent à chiffrer en détail les travaux, le mobilier et le matériel nécessaires mais certains négligent le budget internet et y consacrent trop peu de temps et d’argent, ils s’y prennent aussi trop tard, c’est bien avant l’ouverture des chambres d’hôtes qu’il faut s’en occuper. Et pourtant il s’agit d’un élément décisif si l’on souhaite avoir un bon niveau d’activité et dépasser le taux d’occupation des autres hébergements du territoire.

Disposer d’un site bien conçu et être visible sur internet, cela coûte de l’argent. Il y a l’achat du nom de domaine, la conception du site internet proprement dit qui nécessite souvent de faire appel à un professionnel, l’hébergement sur un serveur, éventuellement la mise en place d’un module de réservation en ligne, mais aussi l’achat d’annonces sur des annuaires payants, la présence sur les réseaux sociaux, l’adhésion à des centrales de réservations avec les commissions qui vont avec…
Cela prend aussi du temps, comprendre les mécanismes du référencement, bien penser son site, aller sur les réseaux sociaux et trouver son style, parce que la maison d’hôtes et son accueil sont uniques, le site internet et sa communication doivent les refléter. Cela permet aussi de bien choisir le prestataire qui va faire le site, de lui poser les bonnes questions ou de lui indiquer ses besoins.

Nous continuons, numéro après numéro, à présenter dans le magazine les outils et solutions disponibles pour les chambres d’hôtes pour permettre aux loueurs d’améliorer la visibilité de leur site internet et de générer des réservations. Tout ceci est un sujet à part entière qui nécessite préparation, réflexion, devis et chiffrage détaillé. Et l’enjeu est multiple, augmenter le taux de réservation et baisser le coût des commissions et inscriptions à des centrales de réservation et annuaires qui deviennent parfois trop conséquents.

Réfléchir très tôt au futur site internet de ses chambres d’hôtes

Le site internet de ses chambres d’hôtes, son référencement et globalement la visibilité de la maison d’hôtes sur l’ensemble du net, réseaux sociaux y compris, c’est un sujet que j’ai déjà abordé sur ce blog, mais je veux vraiment insister dessus.

Désormais, le site internet est au coeur de l’activité d’hébergement marchand, même si ce n’est pas le seul vecteur pour avoir un bon taux de fréquentation. Réfléchissez simplement aux mutations du tourisme que vous avez vécu comme client depuis vingt ans, aviez-vous imaginé regarder votre téléphone mobile pour trouver une chambre d’hôtes ou location disponible dans les 10 km autour de votre voiture ? Pensiez-vous regarder la chambre d’hôtes en détail sur un écran d’ordinateur au lieu d’une petite vignette dans un catalogue d’office de tourisme ou de label ?

Je ne peux que conseiller aux créateurs de réfléchir à leur site internet suffisamment tôt. Concevoir un site internet est une tâche compliquée et qui mérite autant d’énergie que l’achat de la maison ou l’éxécution des travaux. En plus, cela prend du temps, temps qu’on n’a pas quand on est dans la dernière ligne droite avant l’ouverture des chambres d’hôtes, temps qu’on peut trouver quand on est en amont en train de réfléchir à son projet.

Dupliquer un site existant en changeant les photos, le lieu et le nom des propriétaires est très facile mais cela ne reflètera pas l’esprit de la maison d’hôtes et la personnalité de ses habitants. L’ouverture de chambres d’hôtes est un acte très personnel, vous, votre voisin ou moi n’aurons pas la même décoration, le même accueil, les mêmes attentions, les mêmes petits soucis de détails, tout ce qui fait qu’une maison d’hôtes est unique. Selon moi, le site internet doit correspondre à cette démarche et faire passer un message d’accueil ainsi que l’esprit de la maison, parce qu’il en est la vitrine ouverte sur le monde pour séduire vos futurs hôtes.

Réussir le site internet de sa maison d’hôtes suppose pas mal de préparatifs. Il faut réfléchir à l’architecture du site, à la structuration des pages, aux textes et aux photos. La page d’accueil mérite beaucoup d’attention. Y mettrez-vous une photo de la maison, une vue des environs, des photos des chambres ? Quels seront les premiers mots ?

Le web a ses clés complexes. Un site internet qui marche, c’est beaucoup plus que quelques pages. Pourquoi certains sites sortent-ils en première position, pourquoi certaines maisons d’hôtes ont-elles fait le plein cet été malgré une météo maussade, pourquoi certaines chambres d’hôtes sont-elles plus réservées que d’autres ? Il y a beaucoup de paramètres à cela, mais le site internet et les actions menées autour en sont un important.
C’est quand on est conscient de cela, qu’on peut se poser les bonnes questions, c’est quand on a consulté des dizaines de sites internet que l’on peut commencer à réfléchir à l’aspect technique, prendre contact avec des prestataires, identifier les bons, demander des devis…

Je rencontre fréquemment des créateurs et propriétaires installés qui me disent ne pas aimer ce côté de l’activité, appréhender le côté code technique, le langage informatique, trouver cela compliqué, que cela prend du temps.
Je comprends, mais dans toute activité commerciale, il y a des aspects rébarbatifs. On ne vous demande pas de développer votre site vous-même, mais d’en comprendre les enjeux. Et n’oubliez pas  que ce site internet vous apportera une grande partie de vos réservations mais peut aussi vous en faire perdre beaucoup et vous en faire rater encore plus.
Alors faites-en un défi, passez du temps à comprendre l’envers du décor d’internet, c’est un bon investissement pour remplir sa maison d’hôtes.

Pour vous aider sur ces sujets, nous avons un cahier pratique dédié à la création du site internet.

Comment trouvez-vous vos chambres d’hôtes sur internet ?

Vous avez comme projet de créer des chambres d’hôtes, donc je vais partir du principe que vous y dormez régulièrement et que vous en cherchez de sympathiques. D’un autre côté, vous êtes sur ce blog ou bien vous avez reçu ce billet dans votre boîte aux lettres mail, c’est donc que vous êtes connecté sur le net.
Ma question est la suivante, comment choisissez-vous et réservez-vous vos chambres d’hôtes sur le net ?

Question pas neutre du tout.
En tant que créateur de chambres d’hôtes, vous avez en projet de faire créer un site internet ou de prendre un site clé en mains et d’y mettre quelques textes et photos. Et pour la plupart des personnes que je croise en stage de formation, le site internet est pensé comme une vitrine mais l’envers du décor, la mécanique qui fait qu’un site sort en tête de résultats sur un moteur de recherche n’est pas vraiment analysée.
L’objectif d’un site internet est multiple. Et le côté séduction, c’est très important mais cela vient après.

Après quoi ? Après qu’on l’ait trouvé. Du côté du créateur de site internet, cela s’appelle référencement ou SEO (search engine optimization en anglais). Cela fait appel à plein de techniques compliquées et dont la règle du jeu n’est pas écrite et il faudra trouver un prestataire compétent pour créer le site internet. Et c’est la condition sine qua non pour que vos futures chambres d’hôtes  soient un jour trouvées sur internet par quelqu’un qui aimerait y dormir.

Et j’en reviens à ma question de départ, si vous même, n’avez pas une idée claire de comment on trouve une chambre d’hôtes sur le net, comment allez-vous construire ou faire créer un site internet que quelqu’un un jour trouvera pour y dormir ? Et c’est quand même plus qu’important pour remplir vos futures chambres d’hôtes !

Je fais le site internet avant l’aménagement de mes chambres d’hôtes

Je sais, c’est un paradoxe que de créer son site internet, celui qui va vous permettre de faire connaître vos chambres d’hôtes alors que celles-ci ne sont pas encore ouvertes, peut-être même totalement en chantier. Je connais toutes les objections :  je n’ai pas de photos, les travaux ne sont pas finis, je n’ai pas le temps, voire, mon prestataire informatique qui va me faire le site m’a dit que cela ne servait à rien – NB, s’il vous dit cela, personnellement j’en changerai immédiatement parce que cela veut dire que rendre votre site internet visible n’est pas sa priorité !

Il va falloir prendre en considération le fait que votre site internet a deux types de lecteurs :  votre futur hôte, personne humaine qui viendra dormir chez vous et le robot du moteur de recherche qui classe les sites internet pour bien les présenter aux internautes qui font une recherche.
Et si le premier ne peut pas encore réserver chez vous puisque vos chambres d’hôtes n’existent pas encore, le second peut commencer à comprendre ce qu’est ce nouveau site internet et de quoi il parle. Alors comment faire ?

Quelques idées :
On peut mettre une simple page d’accueil sur le nom de domaine (ou URL, autrement dit , le http://www.meschambresdhotesamoi.com de votre futur site), expliquant le projet avec des mots  clé importants pour le moteur de recherche, ce que c’est, où cela se trouve.
On crée son site immédiatement en précisant bien que les réservations ne seront ouvertes que tel jour et on remplace les photos au fur et à mesure que la maison et les chambres d’hôtes prend forme. Cela a l’avantage de faire vivre son site, de se rendre compte de ses imperfections, de le faire évoluer. Attention, il faut pouvoir faire autant de mises à jours que vous le souhaitez, certains prestataires font payer les mises à jour et cela dissuade rapidement de renouveler le contenu de son site internet.
Mieux encore, on crée son blog et on l’alimente d’anecdotes, d’explications, on fait l’historique des travaux, on met les photos avant/après. Petit à petit des lecteurs vont suivre l’histoire et auront envie de découvrir les lieux en réservant une chambre quand ce sera possible.

Compter trois à quatre mois pour que le moteur de recherche repère le site internet et commence à le référencer. C’est un minimum quand on n’a pas un gros budget communication pour s’inscrire dans tous les annuaires ou d’acheter de la publicité sur internet – comme les Adsenses de Google. Et pour être honnête, c’est même très peu sur un secteur aussi concurrentiel que celui du classement par les moteurs de recherche des sites internet d’hébergements touristiques.

Mettre tous les atouts de son côté pour avoir des réservations quand on ouvre ses chambres d’hôtes, c’est rassurant, c’est sauver une saison, c’est récupérer de la trésorerie. Reste le vrai problème, le manque de temps de faire ce blog ou ce site internet en même temps que les travaux.
Oui mais c’est un vrai investissement sur l’avenir. Et si vous voulez un témoignage vécu, je vous recommande dans les commentaire celui de Patricia Potier du CDT de Vendée qui accompagne des porteurs de projets.

Référencement internet, cela veut dire quoi être en première page ?

Je poursuis mes réflexions sur l’importance de comprendre un peu l’envers d’internet quand on a un site pour ses chambres d’hôtes.
Il est difficile  de trouver quelqu’un qui sache faire un doublement bon site internet. Doublement car lisible, pratique et sympa pour l’internaute, être humain, qui se trouve devant son écran et efficace en matière de référencement donc pour les robots des moteurs de recherche qui eux ne sont pas humains.
Et l’une des grandes tromperies – et j’assume parfaitement mes propos – en la matière est de vous vendre un site internet en vous disant, mais oui il sera en première position sur Google !

Premièrement, personne ne peut vendre et garantir une pôle position sur Google parce que seul Google, Bing et les autres moteurs de recherche décident comment ils organisent leurs résultats de recherche

Deuxièmement, sur quelle requête, recherche ou mots clés ?
Parce que si c’est pour vous mettre en tête de liste sur “ces charmantes chambres d’hôtes de la vallée lointaine au coeur de la forêt de Millepertuis, avec panorama sur les montagnes” ou “les chambres d’hôtes du Mas des Orties à Perlimpinpin-les-Stroumpfettes”, vous serez très certainement premier, donc le contrat sera rempli.
En revanche, je ne pense pas que cela va vous amener beaucoup d’internautes sur votre site – et donc de clients dans vos chambres d’hôtes – qui vont plutôt chercher à dormir, séjourner, être en vacances, dans un département, un pays touristique, près d’une ville, d’un lac, d’un parc d’attraction, etc.

Et là c’est un  challenge technique pour que le site soit bien référencé et donc arrive dans la première page de résultats, les deux premières au maximum. Cela a un prix aussi car cela demande des personnes compétentes qui se forment et s’informent et cela demande plus de travail au prestataire de service et les heures de travail se payent.

Si vous pensez que votre futur site internet est important pour faire connaître vos chambres d’hôtes, considérez-le comme un investissement, ne prenez pas forcément le moins cher mais le mieux disant, la visibilité sur internet étant partie de l’équation.

Je sais que quand vous faites des travaux, vous allez vous renseigner sur les matériaux, les techniques, les ouvriers et artisans de votre région, c’est la même chose pour commander un site internet. Essayez de comprendre les enjeux et vos attentes et renseignez-vous, sur le net, il y a toutes les ressources disponibles et dans Accueillir Magazine où à chaque numéro depuis plus de cinq ans ans, on écrit des articles pour expliquer l’envers du décor du net et vous permettre d’avoir un site efficace pour vos chambres d’hôtes.

Créer un site internet pour ses chambres d’hôtes, ce n’est pas la même chose que le référencer

Petite discussion le week-end dernier sur la façon d’être visible sur internet. Reprenons depuis le début, je suis plutôt branchée internet et mail. Si je créais mes chambres d’hôtes aujourd’hui, je compterai essentiellement sur internet pour les  faire connaître.

D’un autre côté, quand je regarde mon entourage, la plupart des personnes que je connais  se servent d’internet comme d’un Minitel amélioré, paniquent quand Windows leur envoie un de ses messages  incompréhensibles, se demandent à quoi sert le trombone dans Word, flottent quand on leur dit de se créer une adresse mail poubelle…  Bon, je reconnais que l’extra-terrestre pour eux c’est moi et que mes réflexions sur le SEO, le nofollow, le choix d’Apache ou d’un CMS… ne les intéressent pas du tout, d’ailleurs, cela n’intéresse absolument personne autour de moi !

Donc au final, lors de cette discussion ce week-end, je disais ne pas comprendre pourquoi peu de propriétaires de chambres d’hôtes essayent de  rendre visible leur site sur internet, autrement dit de le référencer. Peu écrivent une annonce détaillée, changent souvent leurs photos en ligne, échangent des liens, interviennent sur les réseaux sociaux, font des commentaires sur les blogs ou dans les forums…
Un de mes amis plein de bon sens, me dit  “Mais pourquoi le feraient-ils ? Ils n’en voient pas le résultat”

Vrai, la politique de référencement sur le net, c’est du long terme, c’est ingrat, c’est difficile de faire des liens, il faut regarder ses statistiques pour voir quels sites apportent du trafic et au final quand les clients téléphonent, eux-mêmes sont incapables d’expliquer comment ils vous ont trouvé. Quand on ne connaît pas l’envers du décor, on a un site internet parce que c’est devenu la norme, parce que la grande majorité des chambres d’hôtes en ont une comme elles ont une carte de visite papier. Et puis c’est tout, parce que pourquoi faire des efforts quand on n’a pas l’idée du résultat ou de comment cela marche ?

Le référencement sur internet, c’est un métier, c’est compliqué, il n’y a pas un système garanti, cela n’est jamais acquis, mais essayer de comprendre un minimum “intellectuellement” comment cela marche, se demander pourquoi quand on fait une recherche sur un moteur de recherche, celui-ci propose certains sites et pas d’autres et pourquoi il les classe  dans un certain ordre, c’est important. Sinon, il vous faudra aveuglément faire confiance à celui qui vous fera votre site internet et ce n’est pas facile de trouver quelqu’un de bon qui saura référencer votre site et puis cela coûte cher alors qu’il y a plein de travail que vous pourriez faire vous-même sans prendre trop de temps, juste en s’y consacrant un peu chaque jour.

Prenez des photos sans attendre pour votre site internet

Cela fait plusieurs fois en quelques jours que des créateurs de chambres d’hôtes qui vont bientôt ouvrir me disent, “je ne peux pas faire mon site internet, je n’ai pas de photos, les travaux ne sont pas finis”.

Sans photo pas de réservations pour les chambres d’hôtes

Je comprends très bien leur objection, mais à leur place, je ferai autrement. Faut-il attendre que la maison et les chambres d’hôtes soient toutes aménagées et parfaites pour commencer à en faire la promotion ? Si oui, c’est prendre le risque de quelques semaines ou mois vides, à attendre le client. Et dans tous les cas, c’est une fausse excuse, il y aura toujours une amélioration à apporter qui fait qu’on reculera le moment opportun pour prendre des photos.

Si on veut commencer à engranger quelques réservations pour les vacances de Pâques, les week-ends de mai ou les grandes vacances, il faut faire savoir qu’il y a des chambres d’hôtes et où elles sont.

Jouer l’émotion et la découverte

Alors comment faire ? Créer le site, écrire les premiers textes, décrire ce qu’on ne peut pas montrer, mettre des photos de la région, elles on peut les prendre à tout moment, un plan pour la localisation, présenter ce qui est déjà visible dans la maison, les extérieurs, un beau rosier, une table de petit déjeuner qu’on peut dresser pour la photo, une baignoire qu’on peut remplir de bulles, le fond de la piscine avec un matelas qui flotte…
On peut aussi jouer le teasing, une porte entrouverte et on annonce, “bientôt en poussant la porte vous visiterez notre chambre d’hôtes”…
En matière de photos, l’imagination a toute sa place, tant qu’on ne rentre pas dans la publicité mensongère bien sûr !

Cela permet de commencer à référencer son site sur les moteurs de recherche, de préparer ses annonces dans les annuaires. Au fur et à mesure que c’est possible, on remplace ces photos provisoires par les nouvelles.
D’accord ce n’est pas parfait, mais c’est mieux que d’attendre. Et évidemment, cela demande d’avoir négocié avec le prestataire de service qui réalise le site internet qu’il prenne en compte ces modifications ou de pouvoir faire les changements soi-même.

Faire créer et référencer le site internet de ses chambres d’hôtes

Je réponds à Richard qui me pose une question sur ce billet dédié au référencement du site internet de vos chambres d’hôtes

On m’a dit qu’il est possible de faire appel à des prestataires spécialisés dans le référencement des sites mais leurs tarifs sont très élevés. En connaissez-vous ? Comment être certain de faire le bon choix ? Quel budget doit-on prévoir ?

Oui, il existe des sociétés spécialisées dans le référencement. Mais cela me semble un peu compliqué pour un propriétaire de chambres d’hôtes de devoir gérer d’un côté un prestataire informatique qui crée, anime et gère le site internet et de l’autre une société de référencement qui analyse les besoins et fait des préconisations pour adapter le site. Ce sont des prestations qui me semblent destinées à des sociétés plus importantes.
Choisir un développeur informatique qui crée et référence le site internet de vos chambres d’hôtes et est votre seul interlocuteur me semble plus simple.
Alors comment le choisir  ? Je proposerai deux méthodes qui se rejoignent.

1. Vous repérez des prestataires informatiques – il y en a aussi dans le carnet d’adresses d’Accueillir Magazine – qui proposent des sites clé en main et qui de préférence ont déjà fait des sites dans le tourisme car cela leur permet de mieux appréhender le secteur et d’avoir une idée de mots clés et de terminologie importante. Vous leur demandez des adresses URL de sites déjà réalisés, souvent ils en ont mis en ligne sur leur site commercial  et vous regardez si ces sites internet vous conviennent.

2. Vous trouvez sur Google ou autre moteur de recherche des sites internet qui sortent bien quand vous cherchez un hébergement et vous regardez qui les a a fait. En général le prestataire informatique met un lien vers son site dans le bas de la page d’accueil.

Bonus, vous pouvez essayer de contacter les clients qui ont commandé ces sites internet et leur demander s’ils sont contents de cette prestation.

Quant au budget, je dirai que cela dépend de ce que vous attendez de votre site. Si vous souhaitez un bon taux de fréquentation dans vos chambres d’hôtes, si votre projet a une dimension économique, alors il fut regarder ce site internet comme un investissement marketing et lui dédier un budget, sans oublier un budget complémentaire chaque année pour le faire vivre.
Difficile de vous donner un budget, cela dépend du nombre de pages, si vous incluez des diaporamas, des vidéos, une version en plusieurs langues…, Réfléchissez juste, si vous êtes en train d’acheter une maison, de choisir des carrelages, de créer des salles de bains, d’acheter un jacuzzi, de dessiner un jardin, pour allez, 300 000,  400 000, 500 000 euros, est-ce raisonnable de ne pas investir sur votre site internet qui va être la vitrine de votre maison d’hôtes et la porte d’entrée de vos futurs hôtes ?