Livres à emporter en chambres d’hôtes

Puisque la définition d’un blog, c’est aussi d’être un espace personnel, je vais partager avec vous deux livres que j’ai aimés et que peut-être vous pouvez emporter avec vous dans vos visites de chambres d’hôtes et recherches immobilières cet été.
Très différents tous les deux, ces livre parlent de chambres d’hôtes bien sûr et de sentiments, une envie d’aller vers l’avant et un vrai sens de l’accueil.

Dans La Mouche, Quatre années dans le Pilat aux Editions Beaudelaire, Joséphine Miland raconte l’achat, la restauration d’une ferme, l’envie d’ouvrir des chambres d’hôtes et malheureusement l’échec. C’était son projet, moins ou pas celui de son couple, la maison a pris une place très importante, elle est un acteur à part entière mais la partie économique est probablement – sûrement – trop peu présente, les banquiers n’ont pas compris, la maison a été revendue.  J’en suis désolée, parce qu’à lire Joséphine, je suis sûre qu’elle aurait merveilleusement accueilli ses hôtes.

Et pour finir sur une note positive, Allô ! Chambres d’Autres ? Chantal Fabrega Schoettel, qui l’a écrit vous attend dans ses chambres d’hôtes au Fitoun à Paziols en Pays Cathare. Elle partage avec humour et poésie des rencontres, des éclairs de vie, des rires, du partage, des cadeaux.

J’ai aimé ces deux livres  et aujourd’hui, j’avais envie de remettre l’accueil, la rencontre à la une de ce blog au lieu de – encore – parler de réalités pratiques.

Publié par

Caroline Kyberd - Accueillir Magazine

Rédactrice en chef d'Accueillir Magazine, la presse des chambres d'hôtes et meublés de tourisme, j'anime aussi les formations pour ouvrir maisons d'hôtes, gîtes ruraux et meublés de tourisme. Retrouvez-moi sur https://www.accueillir-magazine.com

Une réflexion sur « Livres à emporter en chambres d’hôtes »

  1. Caroline Kyberd : incroyable mais tellement vrai …être cité comme livre à emporter en vacances ! il suffit d’appeler “Allo!Chambres d’Autres,”, jamais je n’aurais cru être à votre “hit-Parade”, un très sincère MERCI – Chantal –

    quant à “la Mouche et quatre années dans le Pilat” : surtout ne jamais baisser les bras,
    un jour les rêves se réalisent, avec ou sans banquier (faut dire qu’ils exagèrent …et c’est si peu de le dire…) et le Pays Cathare ? vous connaissez ?

    Je vous attends. Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.