ODIT, c’est la journée où les professionnels du tourisme réfléchissent à l’avenir du tourisme en général. Les prochains trains seront des lieux de vie où on viendra jouer à des jeux vidéos, le lit de l’hôtel deviendra fauteuil relaxant la journée, le client commandera tout de son lit avec un écran tactile, bref on rêve, on prospecte et c’est passionnant ! Même si très peu de ces innovations verront le jour ou qu’elles resteront pendant longtemps l’apanage des hébergements de luxe, c’est un peu comme les concepts cars du salon de l’automobile, il faut penser l’impossible pour faire avancer le quotidien.

Attention toutefois aussi moderne, avancée, technologique que soit la prestation,  si le contrat de base n’est pas respecté, rien ne sera bien jugé. Si le train est en retard, si le lit n’est pas confortable, si on dort mal, tout le reste sera oublié. Comme le rappelait le représentant de la SNCF, citant ses collègues d’Air France, « quand l’avion est en retard, le plateau repas est mauvais » ou chez vous, dans votre maison d’hôtes, quand le temps est mauvais et que le touriste déprime, il remarque la toile d’araignée qu’il aurait sans cela trouvé craquante et très rustique – campagne !

Au coeur de la relation de confiance avec le client, ne jamais oublier les fondamentaux, ce qu’on lui a promis, c’est à garder en tête. Et la promesse en chambre d’hôtes, c’est l’accueil et le contact, bien dormir et un bon petit déjeuner, les bonnes adresses et les bons conseils, bref c’est vous avant tout !