Un projet comme celui de créer des chambres d’hôtes se projette en général sur des années. On y pense, on commence à se renseigner, on décide de passer à l’acte et avec les délais liés à l’achat de la maison et/ou la réalisation des travaux, il se passe souvent plusieurs mois voire années. Or pendant ce temps, le projet a évolué, le tourisme et ses tendances aussi, je ne parle pas de l’actualité juridique et fiscale parce que là ce n’est pas en mois qu’il faut compter mais en semaines, en ce moment, les textes se succèdent, nos législateurs sont inspirés !

Le projet va devoir s’adapter et se réadapter, je dirai que ce n’est pas propre aux créateurs mais aussi aux propriétaires installés, comme d’ailleurs à tout entrepreneur quel que soit son domaine d’activité, il faut toujours innover, se remettre au goût du jour, suivre les évolutions pour se faire connaître…
Je pense aussi que c’est un besoin pour continuer avec passion votre activité. Vous voyez-vous dans deux ou trois ans avec comme seule ligne de mire, servir des petits déjeuners et répondre au téléphone ? D’accord c’est un peu schématique, mais quel plaisir d’aménager  une nouvelle chambre, un bout de son jardin, de penser un stage thématique, de comprendre les ficelles d’internet et cela ne veut pas forcément dire investir financièrement !

Je rencontre souvent des porteurs de projet qui ont finalement comme objectif la création, l’aménagement, la décoration des chambres d’hôtes mais qui s’arrêtent d’évoluer une fois les chambres d’hôtes ouvertes et la déclaration en mairie faite. Et je retranscris l’opinion d’un inspecteur de guides avec qui je discutais il y a quelques mois, vous savez ceux qui passent chez  vous pour savoir s’ils retiennent votre adresse dans leurs guides imprimés ou web : cela se voit quand les propriétaires ont arrêté d’innover, d’avoir des idées, la maison vieillit, les propriétaires en ont marre, le ménage se fait de moins en moins, l’accueil s’en ressent et au final, nous sortons ces adresses de nos guides.

Alors puisque nous sommes encore en début d’année et vous en cours de projet, je fais le voeu que vous gardiez l’envie d’avoir envie, la passion d’entreprendre et d’accueillir et vos chambres d’hôtes seront toujours appréciées de vos hôtes !

NB. Pour suivre l’actualité législative, Charles vient d’écrire une nouvelle édition du Panorama des solutions juridiques et fiscales qui se trouve aussi dans le Pack du créateur pour expliquer les derniers textes parus et notamment les cotisations sociales obligatoires à partir de 16 000 euros de chiffre d’affaires !