Pour beaucoup d’entre vous, c’est la rentrée et vous venez de reprendre le travail. Vous êtes revenus de vacances, vous avez fait plusieurs escapades en chambres d’hôtes, vous appréhendez les trains de banlieue, les jours de grève, le retour dans l’entreprise ou vous allez prendre votre retraite prochainement et c’est décidé, d’ici un an ou deux, vous allez ouvrir votre maison d’hôtes. Reste à trouver la maison à acheter, à faire les travaux, les aménagements…

Mais en fait, c’est une démarche risquée. Plutôt que vous jeter immédiatement dans la recherche et l’achat de la maison, de consulter pléthores de sites d’annonces immobilières, commencez par bien vous documenter sur le secteur des chambres d’hôtes. En effet, rien ne ressemble moins à une maison d’hôtes qu’une autre maison d’hôtes. La localisation, le nombre de chambres, la configuration des lieux, les repas, les prix aussi, tout ceci est lié et rend un projet unique.

Il y a dans le domaine des chambres d’hôtes – comme dans tous autres domaines – des échecs. Je rencontre souvent des créateurs et je ne peux que constater que certains manquent parfois de préparation. Ils ne se projettent pas assez dans leur future vie, ils ne voient que le côté sympathique de la création et la recherche de l’immobilier en fait partie. En plus c’est du concret, on s’y voit, on imagine ses petits déjeuners, on choisit ses rideaux, on sait qu’il y aura une pergola…. Ceux-là ont du mal à répondre à des questions précises comme : Mettrez-vous des lits simples ou doubles dans les chambres ? Qui viendra chez vous ? Les hôtes auront-ils accès à internet ? Comment sera votre journée-type ? Que servirez-vous au petit déjeuner ? Combien cela coûtera-t-il ? Quel sera votre taux de fréquentation ? Comment vous ferez-vous connaître ?

La démarche que je vous propose est nettement moins sexy, étude de marché, coût, rentabilité, nombre d’heures de ménage, quotidien…, pas très attractif, je le reconnais.  Mais je suis convaincue que c’est en essayant de répondre à ces questions et à bien d’autres que l’on se rend compte si cette activité vous convient ainsi qu’au reste de votre famille.  C’est cette réflexion préalable qui permet de définir son projet voire de le faire évoluer pour qu’il colle mieux à sa personnalité. Cela me paraît décisif de passer par cette étape avant de se lancer dans les visites immobilières au risque d’acheter une maison certes charmante mais qui ne cadrerait pas avec vos véritables attentes, au risque d’acheter une maison et de la revendre quelques années après parce qu’on se rendra compte que ce n’est pas la vie dont on avait rêvé ou le bien immobilier qui convenait.

Alors, en cette rentrée, profitez de votre énergie pour vous documenter sur le secteur et réfléchir à ce que vous envisagez comme votre future activité et mode de vie.