C’est un constat que nous avons tous fait, la carrière à vie dans une seule et unique entreprise, c’est fini pour la plupart d’entre nous. Sans expérience quand on démarre, – ce qui est somme toute assez logique – et trop vieux à 38 ans, allez j’exagère toujours un peu, mettons 45 ans, nous sommes nombreux à avoir plusieurs vies professionnelles. Je rencontre de plus en plus de salariés, fonctionnaires ou militaires en quête de reconversion professionnelle et pour lesquels ouvrir des chambres d’hôtes est un projet qui leur convient.
Attention toutefois à bien penser le projet sous tous les aspects. Ce n’est pas qu’un montage technique de dossier, de business plan, de formation et de décoration de chambres. C’est un bouleversement que beaucoup d’entre nous sous-estiment. Quand on est collaborateur dans une entreprise, on est en charge d’un aspect de la vie de l’entreprise et des ses produits ou services. En général, on ne sait pas comment fonctionnent les autres services dans le détail.
Quand on crée ses chambres d’hôtes, on devient patron de sa TPE (très petite entreprise). On doit tout faire soi-même, le marketing, la communication, la comptabilité, la gestion, les relations clients, l’informatique… Bien sûr vous aurez compris ce n’est pas dans ces termes qu’on conçoit son projet et je vois déjà quelques puristes s’insurger en hurlant que parler de communication client dans le cadre de la chambre d’hôtes c’est inacceptable !
C’était juste pour vous rappeler que vous allez vivre un choc culturel. Plus personne à appeler dans le bureau d’à côté quand le mail ne marche plus, plus de service marketing à houspiller quand les dépliants ne sont pas livrés en temps voulu, plus d’assistante qui filtre le téléphone, de comptabilité à qui transmettre les factures… Vous allez devoir apprendre plein de métiers, vous former, vous documenter et découvrir plein de sujets dont vous ne soupçonniez même pas l’existence.

Cela a plein d’aspects positifs, c’est un vrai remue-méninges. Mais attention quand même à la dimension psychologique, n’allez-vous pas vous sentir seul, déstabilisé, êtes-vous bien entouré avec des personnes qui sauront vous guider ?