Certains créateurs de chambres d’hôtes ont dans leur projet l’idée de proposer le repas à leurs hôtes. Ils aiment cuisiner, ils y voient un moment fort de convivialité mais aussi un moyen de développer leur activité. Et c’est un des éléments qui peut être crucial pour tous ceux qui veulent dégager un revenu.

La table d’hôtes, définition

L’activité la plus courante est de proposer le soir le dîner à la table d’hôtes. Ce repas pris en commun est réservé aux résidents qui dorment sur place. Selon la période et le nombre de chambres, il y aura autour de la table quatre, six peut-être dix convives qui partageront le repas et passeront certainement une très agréable soirée.
Pour le propriétaire, cela signifie beaucoup de travail – courses, préparation, service, nettoyage…- et un certain besoin d’adaptation puisqu’il ne sait parfois que très tardivement combien de convives dîneront le soir venu.

Ouvrir à l’extérieur, c’est un restaurant

Certains créateurs voient les choses un peu différemment et envisagent d’ouvrir leur table à l’extérieur, comme le fait une auberge. En prenant cette décision, ils devront respecter la règlementation de la restauration, mais ils pourront également rester dans l’esprit d’un accueil familial avec un repas pris en commun et un menu unique. Certains restaurants ont fait ce choix au cours des dernières années : un nombre de couverts limités et un menu unique qui varie chaque jour en fonction de leur marché, ils privilégient qualité et fraîcheur des produits à quantité, évitent sous-vide et surgelés et n’ont pas à gérer des stocks.
Ces créateurs pourront ainsi développer leur activité de chambre d’hôtes et séduire une clientèle locale heureuse de venir dîner régulièrement chez eux.

Réfléchissez bien à ces deux options avant d’ouvrir votre maison d’hôtes car une fois les aménagements, équipements et travaux réalisés, il sera peut-être trop tard ou il faudra réinvestir. Il faudra également penser la maison et la circulation des hôtes en conséquence et ce choix de devenir restaurant, s’il est fait, peut empêcher d’adhérer à certains labels. Comme en toute décision, il vous faut penser avantages et inconvénients avant d’ouvrir vos chambres d’hôtes