Tout projet, chambres d’hôtes ou autres, comporte  pièges et embûches, mais il y en a des erreurs plus graves que d’autres. Quand on achète une maison pour y créer des chambres d’hôtes, la grande difficulté est d’évaluer les travaux à faire et leurs coûts. Chacun est conscient qu’on ne peut pas se tromper dans l’estimation de ce budget.
Tant financièrement parce que cela peut être source de forts dépassements et on n’a pas toujours l’argent pour y faire face, que parce que cela peut retarder l’ouverture des chambres d’hôtes en ratant une saison touristique, sans compter que certains travaux se révèlent en fait irréalisables. L’achat coup de cœur d’une vieille bâtisse pleine de charme à rénover, où on voit déjà ses chambres d’hôtes si douillettes, peut se révéler un désastre.

Il faudrait avant de signer la promesse pouvoir faire tous les devis, mais cela implique aussi d’avoir finalisé tous les plans et tout cela prend du temps et de multiples visites chez les vendeurs. C’est l’idéal, mais pas toujours possible, entre-temps ils ont pu trouver d’autres acheteurs ou ne pas être d’accord pour être dérangés à répétition.

Déjà être conscients des pièges à l’achat, c’est indispensable. Visitez avec le kit de l’acheteur averti, boussole, niveau à bulle, hygromètre, testeur d’humidité, métreur laser… C’est un petit investissement bien utile pour détecter d’éventuels problèmes.

Listez a priori avant de commencer les visites de maisons à vendre tout ce qui doit être vérifié absolument avant de signer la promesse de vente.
On pense bien sûr charpente et toiture, caves et sous-sols, diagnostic énergétique, état de l’électricité, humidité, fenêtres, isolation, chauffage, état parasitaire, assainissement… Cela vous évitera de repartir et de vous dire, mais au fait on n’a pas visité les caves !
Caves et greniers, sont plus importants lors de la visite que la belle pièce en bas avec cheminée et gros potentiel de décoration où vos hôtes seront si bien, parce qu’ils ne seront pas bien et d’ailleurs pas là si la toiture est une passoire et la cave bourrée d’humidité !

On peut se faire accompagner par un architecte ou un entrepreneur, mais aussi compétents qu’ils soient, je ne suis pas sûre qu’une seule visite de deux / trois heures permette de vérifier tous les dangers. Une fois son choix confirmé, parce que le bâtiment, son emplacement, et le prix conviennent, mieux vaut demander une expertise par un expert assuré. Cela a un coût, mais moindre que de se tromper et tomber dans le piège infernal des coûts sans fins et des procès à répétition qui durent des années.

Vous dire qu’il existe une solution fiable qui marche à 100%, je ne m’y risquerais pas, malheureusement dans le domaine des vices cachés et mauvaises surprises, le problème est bien dans leur manque de visibilité. Mais on peut mettre toutes les chances de son côté et au moins éviter les pièges classiques.