Dois-je avoir une piscine avec mes chambres d’hôtes ? C’est la question que me pose Bertrand qui va s’installer en Ariège. Je ne vais évidemment pas lui répondre par l’affirmative ou la négative, après tout c’est son projet et chaque maison d’hôtes doit être unique. Bertrand a tout à fait raison de se poser cette question majeure que certains loueurs considèrent comme évidente.

La piscine constitue un atout réel pour attirer des hôtes en séjour. Comme tout choix dans la vie, elle présente avantages et inconvénients et il n’y a pas une réponse unique à apporter. C’est un choix réel à faire en toute connaissance de cause.

Du côté du loueur de chambres d’hôtes ou gîte

Avoir une piscine a des conséquences sur le prix auquel on peut proposer ses chambres d’hôtes (un peu plus élevé, nous l’avons chiffré dans notre enquête exclusive Accueillir Magazine sur les prix en chambres d’hôtes et l’attractivité de la maison.

Du côté du loueur de gîtes et chambres d’hôtes, il faut comprendre les réglementations liées aux piscines et eaux partagées. La piscine génère des coûts, du temps et de l’entretien qu’il faut mieux anticiper, garder un PH stable un 15 août par 40° n’est pas si facile sauf à adopter des systèmes de régulation automatiques.
Il y a la question primordiale de la sécurité, en gîte et chambres d’hôtes, il y a des enfants pas habitués et des parents en vacances, un drame est vite arrivé, chaque année nous amène sa litanie insupportables de petites têtes disparues pour toujours !
Sauf à être couverte ou intérieure, la piscine n’est pas disponible toute l’année et il faut que l’information au consommateur soit correctement faite. Dans tous les cas, il faut disposer d’un terrain suffisamment grand pour que le bassin s’intègre harmonieusement dans le projet et qu’il ne devienne pas une nuisance qui perturbe la tranquillité de toute la maisonnée.

La piscine lieu de vie

Il faut réfléchir la piscine comme un lieu de vie. Elle va avoir un impact sur le futur fonctionnement de sa maison d’hôtes, les horaires, les repas, l’accueil des familles, la sécurité des enfants, les allers et venues dans la maison, les petits plus à proposer… La maison d’hôtes – gîte ou chambres d’hôtes – devient lieu de séjour où les hôtes s’installent la journée, elle est dédiée à la détente, au repos, aux retrouvailles, au ressourcement ou au sport.
Il existe plein de formes de piscines, de type de bassin et le choix fait ne va pas être neutre sur les attentes des touristes.

Se poser la question de la piscine est une question idéale pour définir plus précisément son projet d’hébergement et la façon dont son accueil s’organise. Dans certains cas, la piscine va s’imposer, elle va de soi. Dans d’autres, c’est l’inverse, elle ne trouve pas sa place et sera remplacée avantageusement par d’autres prestations.

Je connais des loueurs qui ont renoncé à installer une piscine. Ils le mettent en avant et accueillent un public un peu différent, moins de familles, plus de seniors auxquels on a promis une maison calme. D’autres propriétaires ont fait le choix d’une piscine chauffée en toute saison qui leur permet d’accueillir du monde toute l’année sur ce critère, ils ont aussi fait de leur maison un lieu de destination à part entière.

Chaque choix, à partir du moment où il est réfléchi peut être valorisé. Alors si vous n’avez pas envie d’installer une piscine, ne le faites pas.

Notre dossier du numéro en cours traite des piscines des maisons d’hôtes. Si vous souhaitez plonger dans ce sujet, vous pouvez acheter le numéro en ligne sur notre site internet.