Maison d’hôtes et voisins, un cocktail pas toujours simple

Informe-toi du voisin avant de prendre logis…
Et du compagnon avant de prendre la route.
Ce proverbe me paraît plein de bon sens et je ne peux que donner ce conseil à tous les créateurs de maison d’hôtes avant qu’ils n’achètent une maison dans un village ou un hameau qu’ils ne connaissent pas vraiment.

Bien sûr, nous savons qu’il existe des obligations et des servitudes liées à un terrain, comme un droit de passage, une servitude de vue, une distance à respecter par rapport à la limite séparative ou encore des obligations d’entretien, mais tout cela n’est qu’un élément de ce que l’on peut appeler les relations de bon voisinage.

Ouvrir une maison d’hôtes, c’est nécessairement avoir des nombreuses allées et venues de jour et de nuit avec des portières de voitures qui claquent, c’est accueillir des hôtes qui seront peut-être bruyants à table, dans le jardin ou dans la piscine, héberger des enfants qui feront peut-être quelques bêtises comme aller cueillir des fruits dans le jardin du voisin. En un mot, des imprévus un peu plus nombreux que dans une maison de famille où tout le monde se connaît très bien et où on peut marquer les limites voire sévir. La remarque vaut aussi pour un meublé de tourisme, surtout quand il commence à accueillir plus de quatre personnes.

Or si les relations se dégradent, si le voisin ne supporte pas le moindre bruit et que les deux maisons sont très proches, la vie peut devenir un véritable enfer pour vous ou pour vos futurs hôtes. Ainsi, même si la maison est adaptée pour y ouvrir des chambres d’hôtes, ne sous-estimez pas les abords, les voies d’accès et la proximité avec les voisins. Renseignez-vous sur le voisinage en discutant de votre projet avec les habitants ou les commerçants. Ce sont des éléments qui peuvent pousser à ne pas acheter une maison pourtant parfaite sur tous les autres plans.

Cela peut aussi guider certains choix d’aménagement, comme celui de l’emplacement du parking, des tables de petit déjeuner ou de la piscine afin de limiter les nuisances pour les voisins et même si la vue est un peu moins belle de ce côté du jardin.

Et attention, aussi, ce qui est vrai dans un sens est vrai dans l’autre. Si vous achetez une maison et que vos futures chambres d’hôtes donnent sur la piscine du voisin, êtes-vous sûrs que vos futurs hôtes pourront faire la grasse matinée tranquillement ?