Comment obtenir des subventions pour créer mon gîte ou mes chambres d’hôtes ? C’est une question qui revient souvent chez les créateurs qu’ils achètent ou qu’ils possèdent déjà la maison. En effet, les travaux sont souvent lourds : aménagement des combles ou d’une dépendance, extension du bâtiment, installation de salles de bains et de wc privatifs…

Des subventions départementales ou régionales

La création de gîtes ou de chambres d’hôtes est éligible à de nombreuses subventions, mais également la rénovation. Les financements sont le plus souvent départementaux ou régionaux. Il est nécessaire de se renseigner très en amont du projet auprès des Conseils Généraux et Conseils Régionaux afin de connaître les conditions à satisfaire, les obligations à respecter ainsi que la procédure à suivre et de prendre garde aux délais.

Au-delà de l’intérêt financier que cela peut représenter pour le créateur, il faut garder à l’esprit qu’une collectivité finance un projet parce qu’elle y a un intérêt elle-aussi mais que son objectif n’est pas nécessairement d’accroître l’offre d’hébergement dans sa globalité.

Sur de nombreux territoires, l’offre de gîtes et chambres d’hôtes est abondante et les taux d’occupation parfois un peu faible. Parmi les objectifs des départements ou des Régions qu’ils sont prêts à aider avec des subventions, il peut y avoir la montée en gamme afin de mieux satisfaire les attentes des touristes, la dynamisation de petites communes ou de territoires en déclin, la réhabilitation du bâti ancien, la mise en accessibilité d’hébergements aux personnes handicapées, la rénovation environnementale, la mise en valeur d’une zone géographique précise…

Avant de se lancer dans une procédure souvent très contraignante et longue, le créateur aura tout intérêt à bien comprendre les objectifs de ses partenaires et de vérifier que son projet correspond bien à tous les critères requis. Je lui conseille également de se procurer le schéma départemental et régional de développement touristique car sa lecture permet de mieux saisir les enjeux territoriaux. Il devra également regarder le planning car la chasse aux subventions peut être longue et cela peut retarder la création de ses chambres d’hôtes, encore plus s’il doit attendre l’accord pour commencer ses travaux ou pour déposer sa demande de prêt à la banque. C’est pour cette raison que nous déconseillons de mettre les sommes accordées par la subvention potentielle dans la catégorie apport de son prêt, car si la subvention prend du retard ou est remise en cause, le prêt capote. A savoir, j’ai déjà vu des subventions qui semblaient bien se passer avec un accord oral de principe ne pas être accordées au final, ou la commission ne pas se réunir pendant plusieurs mois, différent d’autant l’attribution des subventions sur le territoires.

Des aides, accompagnements ou subventions environnementales

D’autres financements, crédits d’impôts, prêts à taux zéro, accompagnements gratuits par des professionnels existent, beaucoup pour des rénovations environnementales, des accompagnements à l’obtention de l’écolabel, la mise en place de sources d’énergies renouvelables… Ce sont des dispositifs d’état mais les Régions également allouent des fonds, notamment européens. Donc retour sur le site du Conseil Régional et sur les agences qui aident à la rénovation de l’habitat.

Nous avons compilé sur notre site Accueillir Magazine des ressources qui peuvent vous accompagner. Et si vous ouvrez un meublé de tourisme ou un gîte, nous en parlons dans notre ouvrage Ouvrir gîte ou meublé de tourisme, les démarches à la loupe