Le crédit à l’achat de la maison d’hôtes va être plus difficile. Crise bancaire, crise immobilière, on y est en plein !

Cela va toucher de plein fouet les créateurs de chambres d’hôtes qui ont besoin de prêts pour acheter la maison, car en ce moment, les banques ne sont pas prêteuses. Cela risque de repousser de quelques mois, voire années, certains projets.
Les grands financiers ont joué au casino et ont perdu, ce sont des projets de vie qui s’écroulent. On appelle ça des dommages collatéraux !

Les banquiers sont de nature frileuse, enfin pour prêter de l’argent, car pour jouer avec l’argent des autres ou leur prodiguer leurs conseils, l’actualité prouve qu’ils n’ont pas les mêmes appréhensions. Le problème c’est que certains créateurs qui ont besoin d’emprunter pour acheter la maison dans laquelle ils vont créer des chambres d’hôtes vont se voir refuser ou pourront emprunter moins ou sur une plus courte durée, ce qui revient au même. Il va falloir avoir un dossier encore plus complet, un business plan béton, jouer sur la valeur donnée au bien immobilier par les travaux et la création de chambres d’hôtes, être convaincant sur le taux de fréquentation espéré des chambres d’hôtes, cela va être plus long et plus compliqué.