S’intéresser aux causes d’échec et de fermetures anticipées des chambres d’hôtes, je ne parle pas de celles liées à une mutation ou à la retraite,  c’est de facto se poser la question de comment réussir. Lorsque je lis la prose sur les échecs dans la création d’entreprise, je retrouve systématiquement la même statistique, celle du taux de survie. 5 entreprises sur 10 ont disparu au bout de cinq ans qu’il s’agisse de toutes petites entreprises ou de plus grosses. Ce taux peut faire peur mais que faut-il vraiment en conclure pour son projet de chambres d’hôtes ?

Certaines études s’intéressent aux causes de la cessation d’activité. Dans de nombreux cas, il s’agit d’éléments jugés par le créateur des chambres d’hôtes comme favorables ou sans lien avec une notion de réussite ou d’échec : départ à la retraite, création d’une autre entreprise, reprise d’un emploi, déménagement…

Le personnel et le projet de vie

Il y a aussi des causes personnelles. Il ne faut pas les négliger, même si les statistiques sont bien peu nombreuses. Le fonctionnement de la maison d’hôtes est lourd, il y a trop de travail, la santé ne suit pas, la vie familiale souffre, le créateur se sent seul, il est un peu désemparé face à toutes les questions qui se posent… Et aussi, il y a l’autre, oui, il y a des porteurs de projet qui ont pensé la création, achat aménagement de la maison comme un projet à part entière et qui ont oublié à un moment qu’il allait y avoir des hôtes et finalement l’accueil ce n’est pas leur mode de vie .Réussir son projet de maison d’hôtes, c’est être clair sur ses aptitudes et ses motivations car ce sont elles qui vont vous soutenir pendant les premières années et les périodes de doute. Préparer son projet, c’est consacrer un peu de temps pour faire le point sur soi et sur ses attentes, sans oublier d’y associer ses proches.

Le manque de rentabilité

Ne nous voilons pas la face ! La cessation d’activité peut être liée à des difficultés économiques. Le chiffre d’affaires est insuffisant et les revenus générés trop faibles pour continuer, encore plus quand on a un emprunt immobilier à rembourser. De quoi souligner l’importance de la préparation de son projet, de la construction d’un budget réaliste et de la réalisation d’une étude de marché. De nombreux créateurs de chambres d’hôtes se lancent encore dans leur projet sans s’intéresser réellement à ces sujets et sont rattrapés quelques années plus tard par les difficultés économiques. En fait vous seriez surpris par le nombre de personnes qui se lancent dans l’aventure des chambres d’hôtes – ou d’autres, car ce n’est pas lié spécifiquement à l’activité de chambres d’hôtes -, sans avoir une idée précise des coûts de fonctionnement. Or c’est très basique, mais si vos coûts sont trop importants, il faut soit vendre plus cher, soit les réduire, soit… vous avez un problème !

Un conseil avant de se lancer dans votre achat immobilier ou vos travaux, faites et refaites vos calculs et donnez-vous un peu de temps pour bien réfléchir à ce que sera votre nouvelle vie. Encore mieux, venez en stage de formation avec nous, Charles vous fera réfléchir, entre autres, sur « Faire son budget et soigner la rentabilité ».
Dans tous les cas, analyser les causes possibles d’échec, c’est mettre tous les atouts pour réussir sa création de chambres d’hôtes.