Depuis six ans qu’Accueillir Magazine informe, conseille et accompagne les propriétaires de chambres d’hôtes, nous avons discuté avec des dizaines de porteurs de projet, y compris pendant nos stages de formation. La très grande majorité des questions porte sur les réglementations liées aux chambres et à la table d’hôtes, la fiscalité et le statut juridique. Logique, nous vivons dans un pays trop compliqué sur le plan administratif, il faut être dedans au quotidien pour y comprendre quelque chose.
En deuxième position, il y a le questionnement sur le taux de fréquentation, parce qu’il est difficile de récupérer des statistiques précises et qu’estimer le taux de fréquentation possible, c’est un des  critères qui permet de faire la simulation du chiffre d’affaires et du budget et qui va être communiqué au banquier pour négocier le prêt de l’achat de la maison d’hôtes et / ou des travaux.
Jusque là, rien que de très normal, mais je suis surprise d’avoir peu de questions sur comment je vais faire connaître mes chambres d’hôtes, et encore moins voire pas du tout sur quelle va être ma communication ! Or la façon de  communiquer sur les chambres d’hôtes va être une des clés pour augmenter le taux d’occupation.

S’il est important de ne pas faire d’erreur majeure sur le plan réglementaire, encore moins sur l’achat de la maison, – parce qu’on peut corriger ou rectifier beaucoup de choses, sauf la maison -, il est tout aussi vital de se demander comment faire connaître ses chambres d’hôtes  pour que des hôtes les trouvent et y viennent, versus avoir un chiffre d’affaires.
Le raisonnement classique, c’est en gros avoir un site internet, une inscription dans quelques annuaires, adhérer -ou pas – à un label et passer à l’office de tourisme. Jusque là, pas d’erreur. Oui, mais !

Tout cela, ce ne sont que des moyens en communication. Ce qui manque, c’est le message, la vraie communication. Or des chambres d’hôtes, c’est un accueil chez l’habitant, un moment de vie, une rencontre, une expérience, de futurs souvenirs. Et de moins en moins, je vois cela sur les sites internet. Ils sont bien faits, techniquement, jolies photos, peut-être même bien référencés. Mais ils sont aussi de plus en plus anonymes, on ne voit même plus les noms et prénoms des propriétaires des chambres d’hôtes, encore moins leurs visages, on ne sait pas qui ils sont, ni pourquoi ils ont ouvert des chambres d’hôtes, ce qu’ils vont m’apporter quand j’irai chez eux. Un soir de nostalgie, je me suis presque prise à regretter le bon vieux temps, pas si éloigné, où les propriétaires de chambres d’hôtes – et nous tous d’ailleurs – bricolaient un premier site internet en pages perso. Parce que c’était eux qui les faisaient et qui y mettaient leur personnalité.

Faire faire son site internet, bien sûr, tout le monde ne va pas mettre les mains dans le cambouis informatique. Choisir un prestataire compétent qui va créer le site internet et qui en plus connaît les chambres d’hôtes et le tourisme, il y en a, j’en connais. Mais seuls vous, créateurs et propriétaires de chambres d’hôtes, pouvez expliquer ce que vous avez à dire, en quoi vos chambres d’hôtes sont différentes, en quoi venir chez vous va être exceptionnel, en quoi en tant qu’hôte, je m’en fais une joie à l’avance, je passe un moment fort chez vous, je m’en souviens, j’ai envie d’y revenir et je les conseille à mes amis.
Bref en quoi vos chambres d’hôtes sont uniques, exceptionnelles et pas juste un hébergement pour dormir. Alors, ce message, pensez-y, c’est le projet de vie auquel vous avez consacré plusieurs années pour accueillir chez vous des hôtes et les rendre heureux, les émotions que vous allez leur faire vivre.