Ces derniers jours, j’ai regardé quelques épisodes de l’émission de TF1 Bienvenue chez nous. Et parmi les différents points que je n’aime pas dans cette émission, il y en a un sur lequel je souhaite revenir aujourd’hui, notamment parce que je pense qu’il faut y penser lors des aménagements de sa maison d’hôtes.

Donc, j’ai râlé à plusieurs reprises car une grande partie des commentaires des loueurs de chambres d’hôtes candidats tiennent du registre, j’aime / j’aime pas. Certains détestent les salles de bains ouvertes, d’autres le mobilier, les jardins à la française, les choix de rénovation, l’emplacement… Et c’est leur droit et même bien, autant quand on se lance dans l’aventure de la maison d’hôtes avoir des goûts bien trempés. En revanche, ce n’est pas parce qu’on n’aime pas que c’est laid pour tout le monde ! Un peu comme dans un Dîner presque parfait, quand un concurrent déclare détester un aliment et mettre une mauvaise note à un plat qui en contient, qui peut être très raffiné mais que naturellement lui n’a pas pu apprécier.

D’une part, le réalisateur met en exergue les commentaires bien tranchants et on ne saura jamais en tant que spectateur ce qu’étaient les nuances de la pensée des candidats . Mais en fait tout ceci n’a aucun sens, parce que ces candidats, eux mêmes propriétaires de chambres d’hôtes, n’auraient jamais réservé ces maisons d’hôtes qu’ils ont tant critiquées.

Lorsque je choisis une chambre d’hôtes pour un séjour, je ne choisis jamais ce que je n’aime pas, – sauf cas exceptionnel, quand l’emplacement prime sur le choix pour limiter les trajets, mais là c’est nécessairement un très court séjour type déplacement d’affaires ou occasion comme mariage et je sais que j’ai fait un compromis qui me convient.

Pour réserver, outre le prix, je regarde le descriptif, les photos et je sélectionne une maison d’hôtes qui correspond à mes goûts. Je ne vais pas passer trois ou quatre nuits dans une chambre d’hôtes où la baignoire et les wc ne sont pas séparés de la chambre si cela me déplaît. Je ne vais pas choisir une chambre meublée avec des meubles de style Louis XV si je préfère les meubles modernes et une décoration plus contemporaine. Je ne vais pas dans une maison de ville si je veux la pleine campagne ou à l’inverse, je passe sur la proximité de la route si cela me permet de me balader à pied dans le village sans avoir à reprendre ma voiture. Je peux continuer la liste à l’infini car c’est comme cela que cela se passe dans la réalité.

Demander à des loueurs de juger du cadre de chambres d’hôtes que spontanément ils n’auraient pas louées avec en plus un enjeu de « stratégie » de jeu, ce n’est même plus de la télé réalité, c’est être à côté de la plaque.

Il est très difficile de juger une maison d’hôtes car cela est très personnel. Pour l’évaluer de façon objective, il faut faire abstraction de ses goûts et avoir une démarche de type inspection avec une grille de critères sans implications personnelles. On en revient donc aux éléments factuels, comme la taille de la chambre d’hôtes et des sanitaires, la qualité de la literie, le calme, l’occultation de la lumière, le confort général de la maison et des pièces à vivre, le soin apporté à la décoration et à la préparation du petit déjeuner sans oublier la personnalité du propriétaire qui fait souvent oublier certains désagréments. Et encore, juge-t-on par rapport à des niveaux de confort établis selon des grilles au lieu de mettre tout le monde sur un pied d’égalité, comme si on pouvait comparer un château et un pavillon moderne, une maison de village et un domaine rural…

La leçon à tirer de tout cela quand on crée des chambres d’hôtes, c’est qu’il faut faire des choix clairs. Aménagements, décoration, équipements, rénovation…, tout doit être cohérent. Ensuite, il faut accepter l’idée que tout le monde n’aimera pas, ce qui n’a pas d’importance, on ne compte pas recevoir 6 milliards d’individus dans ses chambres, autant recevoir des personnes heureuses d’être là parce qu’elles ont choisi cette maison.

NB. Comme cette émission donne parfois lieu à des réactions passionnées, aucune critique sur une maison d’hôtes identifiable ne sera laissée en ligne