Je reprends le commentaire de Richard sur un billet précédent « Ouvrir un gîte de groupe, gîte de séjour, gîte d’étape » qui me dit – je schématise beaucoup sa pensée, je le reconnais, j’espère qu’il ne m’en voudra pas -, « Ne faut-il pas dans ce cas devenir un véritable hôtel ».

En présentant de temps en temps différents types d’hébergements touristiques, je ne veux pas dire qu’ils sont mieux ou moins bien que d’autres. Je m’aperçois simplement que beaucoup de personnes arrivent dans nos réunions d’information ou me contactent  en me disant, « je veux ouvrir des chambres d’hôtes ».
Bien, pourquoi cette formule et pas un gîte de groupe, un village de gîtes, une auberge, un restaurant avec chambres chez l’habitant, un petit hôtel de tourisme ?

La plupart de temps, ces porteurs de projet n’ont pas regardé les autres formules, voire ils ne les connaissent pas toutes. Du coup, ils ne connaissent pas les différences.  Et peut-être que dans ces différents hébergements touristiques, ils auraient trouvé un projet en adéquation avec leur vie, leurs attentes économiques sans pour cela renoncer à un accueil chez l’habitant qui n’est pas l’exclusivité de la chambre d’hôtes.

Pour ceux qui ont un projet de création de chambre d’hôtes avec une dimension économique importante, je ne saurai trop recommander de faire un tour d’horizon de tous les types d’hébergements existants. Et au final, vous ne serez peut-être pas chambres d’hôtes, mais est-ce que cela empêchera votre accueil d’être aussi chaleureux ?