L’ouverture de vos chambres d’hôtes approche et il y a encore une multitude de tâches mais aussi de démarches que vous allez devoir effectuer.

Des tâches tout d’abord, comme les derniers travaux et aménagements, la décoration des chambres, l’achat des lits, matériels et équipements manquants, l’organisation du planning de réservations, des factures, de la comptabilité… Il faut en effet penser à tout pour que le séjour des premiers hôtes se passe sans encombre et que cela donne l’impression d’une grande facilité. Leur satisfaction en dépend, le bouche à oreille et le succès de sa maison d’hôtes également.

Des démarches aussi et c’est le propos de ce billet !
Il y a la question du choix du bon statut juridique et fiscal mais également la déclaration en mairie de vos chambres d’hôtes, celle de la table d’hôtes, les démarches liées aux boissons alcoolisées, au fonctionnement de la piscine
Attention avant de faire vos démarches ! Sans vouloir vous inquiéter, ces démarches vous engagent. Il faut à la fois ne rien oublier mais aussi bien évaluer les conséquences de chacune des démarches administratives effectuées. Aller aux impôts, signer un formulaire CERFA ou oublier de le signer, choisir un statut juridique, des options fiscales, c’est tout sauf anodin car face à l’administration difficile de faire marche arrière par la suite. Et je suis désolée, quand contactée par des créateurs ou des loueurs fraîchement installés, il paraît difficile de trouver une solution ou de découvrir qu’ils ont au final fait des dépenses inutiles, augmenté inutilement leur enveloppe fiscale… Certaines décisions ne sont pas graves, d’autres si, qui peuvent, rarement mais quand même, remettre en cause l’existence même de la maison d’hôtes.

Il n’est pas difficile d’ouvrir une maison d’hôtes, mais cela ne s’improvise pas non plus, si j’étais cynique, je dirai qu’en France, il faut quand bien même mériter notre administration ! Pour éviter de stresser et d’avoir des ennuis, gardez juste en tête de rester bien informés et avec du bon sens, tout se passera bien. Des milliers de loueurs se sont installés tranquillement, sans encombre.

Je vous adresse tous mes encouragements pour ces prochaines semaines.

Pour vous aider dans cette dernière ligne droite, vous pouvez vous référer à un cahier pratique en vente sur notre site internet J-100 avant l’ouverture de ma maison d’hôtes, ai je pensé à tout ?